Jeudi 21 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES – Guide Vert Michelin: Iasi, centre historique et culturel

Par Escapades en Roumanie | Publié le 18/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 18/01/2019 à 07:51
Palatul Culturii 2

Ancienne capitale de la région historique de Moldavie, la ville de Iași reste un témoin privilégié des évènements cruciaux de l’histoire du développement et de la création de l’état roumain.

 


Le centre de la ville, autrefois siège de la cour princière, comprend aujourd’hui le Jardin Public Palas dominé par l’imposant bâtiment du Palais de la Culture, construit entre 1906-1925 sur la fondation du vieux Palais Princier. L’édifice de style néogothique, œuvre de l'architecte Ion D. Berindey, abrite aujourd’hui l’Ensemble de Musées Nationaux « Moldova » qui comprenant quatre musées : celui de l’Histoire de la Moldavie, de Science et de Technique, d’Ethnographie de la Moldavie, et d’Art.

 

xxx

 


A partir du Palais prenez le grand Boulevard Ștefan cel Mare și Sfânt qui vous mène vers la Place de l’Union et qui passe par deux édifices religieux impressionnants du point de vue architectural et symbolique :


L’église du Monastère de Trois Saints Hiérarques, érigée au XVIIe siècle sous le règne de Vasile Lupu, dans le style byzantin, qui fascine par sa riche dentelle en pierre formée par trente bandeaux ornementaux qui couvrent ses murs comme une broderie.

 

xxx

 


La Cathédrale Métropolitaine, construite pendant le XIXe siècle, dont la naissance a commencé sous le règne du prince de la Moldavie Ioan Sandu Sturdza, et qui a été érigée sur les fondations de deux vieilles églises du XVe et XVIIe siècles, pour être finalisée sous le règne du roi Carol Ier. Erigée dans le style néoclassique, ses murs intérieurs sont couverts de peintures signées par Gheorghe Tăttărăscu.

 

xxx

 


Au Nord du boulevard, vous trouverez la Place de l’Union, qui a subi beaucoup de modifications pendant l’époque communiste, et qui porte encore aujourd'hui fièrement le monument de 1912, dédié au prince Alexandru Ioan Cuza. C’est sur cette place que les habitants de Iași ont fêté l’Union des Principautés Roumaines le 24 Janvier 1859.


Personnalité politique importante dans le destin de la Roumanie, Alexandru Ioan Cuza est né à Bârlad, dans une famille bourgeoise. Il suit une éducation privée dans l’école conduite par un français, Victor Cuenin, à Iași, ayant comme collègues des figures importantes de la culture et de la vie politique roumaine : Mihail Kogălniceanu, Premier Ministre pendant son régime et Ministre des Affaires Etrangères pendant le règne du roi Carol I, et Vasile Alecsandri, l’un des membres fondateurs de l’Académie Roumaine, important poète et homme politique. Après avoir reçu un diplôme de baccalauréat à Paris, Al. Ioan Cuza commence ses études Universitaires en Droit et Médecine.


Son nom restera toujours lié à l’Union des Principautés de 1859, quand le contexte international plutôt favorable a permis aux Roumains de la Valachie et de la Moldavie de faire le premier pas vers la réalisation de leur rêve: être unis dans une seule entité d’état. Malgré les manipulations politiques et les conflits internes, Al. Ioan Cuza a été élu Prince (Domnitor) de la Moldavie, le 5 janvier 1859, et de la Valachie, le 24 janvier 1859. Le premier pas vers la Grande Roumanie a été accompli. Celle-ci va voir le jour en 1918 sous Carol I, quand la Transylvanie, la Bessarabie et la région de Bucovine vont s’attacher aussi au nouveau Royaume de la Roumanie.


Mais, malgré cet important rêve du peuple roumain, le règne d’Al. Ioan Cuza fut marqué par des divergences politique, un régime autoritaire, plusieurs reformes et un coup d’état qui l’a obligé d’abdiquer en 1866, et de partir en exil. Les deux principales réformes qui ont eu lieu pendant son règne ont été la Réforme de l’Enseignement et la Réforme Agraire de 1864, qui permis de libérer une grande partie des paysans roumains des dernières corvées féodales, en leurs donnant le droit de propriété sur leurs territoires.

 


En revenant dans la partie Est de la Place de l’Union, on trouve le Grand Hôtel Traian édifié d'après les plans de Gustave Eiffel, qui a été brièvement le siège du gouvernement roumain, pendant la Première Guerre Mondial.

 

xxx

 


Au Nord, sur la rue Alexandru Lăpușneanu, on trouve le Musée de l’Union de 1859. L’opulente demeure, bâtie entre 1800 et 1806, a été la résidence du prince Cuza, et même du roi Ferdinand (entre 1916 et 1918).


xxx

 


C’est impossible de quitter la ville sans une promenade dans le plus vieux parc de Iași, le Parc Copou, dessiné en 1834 sur une colline. Eternellement lié au plus important poète national, Mihai Eminescu (1850-1889), qui trouvait son inspiration à l’ombre d’un de ses arbres séculaires (un tilleul), le parc est célèbre pour son aménagement, son Musée « Mihai Eminescu », mais aussi pour son monument dédié au Règlement Organique, le plus vieux monument édifié en Roumanie, connu aussi sous le nom de l’Obélisque aux Lions (érigé entre 1834-1841).

 


xx  

 


xx

 

 

 

Pour les arrêts nécessaires nous vous recommandons :


Hébergement: Hotel Traian, Piața Unirii nr. 1; Astoria, str. Alexandru Lăpușneanu nr. 1, Unirea, Piața Unirii nr. 5.

Restauration: Lavric, str. Sf. Atanasie nr. 21, La Conac, str. Nicolae Gane nr. 27, Casa Pogor, str. Vasile Pogor nr. 4.  

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

 

 

Equipe d’Edition et photos:
Andra-Florentina Ostafi
Raluca-Elena Iarca
Theodor Cepraga

 

Plan de Ville : Cartographie Michelin.

xxx

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

victor9011 lun 21/01/2019 - 09:27

C'est magnifique! Iasi esyt un tres beau ville!

Répondre