ESCAPADES - Découverte d'Oradea, perle Art Nouveau de la Roumanie

Par Escapades en Roumanie | Publié le 21/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 15/01/2019 à 15:22
Photo : Wikipedia
Oradea_(Nagyvárad)_-_piaţa_Unirii

Cette petite ville coquette et raffinée est un petit trésor caché à découvrir absolument, et les superlatifs ne manquent pas pour la caractériser: élue parmi les villes les plus sûres, les plus vertes et les plus intelligentes de Roumanie. Alors prêts pour cette nouvelle escapade?

 


Située à égale distance entre Vienne, Prague et Bucarest, la ville d’Oradea est parfaite pour une escapade pour ce début d'automne. Appelée capitale roumaine de l’Art Nouveau grâce au nombre impressionnant d’édifices érigés dans ce style, elle détient aussi le plus grand nombre de bâtisses dans le style Sécession Viennoise de Roumanie. Laissez-vous donc égarer dans ses ruelles étroites, typiquement médiévales, et admirez les fantaisies architecturales des monuments que vous croiserez sur votre route.

 

 

Sur la Piata Uniri, les différents styles architecturaux foisonnent, avec des nuances joyeuses, toutes de beige, de jaune et de bordeaux. Ainsi, le style Art Nouveau resplendit à travers des édifices datant de la fin du 19e et du début du 20e siècle comme le Palais Fűchsl, le Palais de l’Aigle Noir ou la Maison Darvas- La Roche. A noter aussi le Palais de la Mairie d’Oradea, la Maison Kovacs, le Palais Moskovits Adolf, la Maison Poynar et le Pont des Intellectuels.

 


Vous ne pourrez pas faire non plus l'impasse sur le Palais de l’Aigle Noir, construit entre 1907 et 1908, un immense ensemble Art Nouveau, connu surtout pour son passage couvert d’une verrière colorée, qui relie trois rues et affiche un vitrail impressionnant avec l’emblème de l’aigle noir, vieux d'une centaine d'années.

 

 

Un autre édifice à visiter est l’Eglise à la Lune, connue pour son horloge astronomique, un mécanisme étonnant qui met en mouvement une sphère suivant le mouvement de rotation de la Lune autour de la Terre, et représente ainsi avec précisions les différentes phases de "l'astre du soir".

Il y a également le Palais de l’Episcopie Romano-Catholique, construit entre 1762 et 1777 en style baroque, entouré d’un impressionnant jardin qui s’étend derrière ses portes en fer forgé. A visiter aussi la chapelle et ses magnifiques fresques ainsi que son musée Țara Crișurilor.

Enfin, à ne pas oublier le Palais de l’Episcopie Greco-Catholique, construit en 1903 et qui voulait rivaliser en beauté avec le palais cité plus haut. Construit en style Renasissance, baroque et rococo, il forme aujourd’hui un des édifices les plus colorés de la ville avec des nuances de rouge et de bleu.

 

Finalisée entre 1570 et 1618, la cité d’Oradea, monument d’architecture médiévale tardive, a été construite par des architectes italiens reconnus et a servi comme centre religieux et spirituel durant environ 5 siècles. Erigée dans le style Renaissance italienne, elle est de forme pentagonale avec 5 bastions, et elle est entourée d’une douve qu’on remplissait autrefois d’eau. Réputée pour être imprenable grâce à des réseaux souterrains de tunnels, elle a résisté à plusieurs attaques mais est finalement tombée aux mains des Turcs en 1660. On raconte que ces derniers auraient réussi à la conquérir après avoir vidé la douve de son eau pour détruire ensuite deux de ses bastions.

 

Pour avoir une vue panoramique de la ville, vous pourrez monter jusqu’au dernier étage de la Tour de la Mairie pour admirer un joli coucher de soleil.

 

En 2011, Oradea était considérée comme la ville ayant la plus grande surface de verdure de Roumanie. Son surnom de «Capitale Verte de la Roumanie» est dû à ses nombreux espaces verts qui s’étendent sur plus de 1000 hectares!

 

Véritable mosaïque ethnique, la ville d’Oradea était autrefois habitée par des Roumains, mais aussi par des Hongrois, des Autrichiens, des Slovaques, des Juifs et des Turcs, toutes ces communautés ayant laissé une empreinte profonde sur l’architecture et la culture de la ville. Avant la Deuxième guerre mondiale, Oradea comptait une communauté juive des plus importantes mais la plupart ont été déportés dans les camps nazis pendant la guerre. Aujourd’hui, si vous cherchez des traces de leur présence, vous pourrez toujours visiter la Synagogue Zion, datant de 1878, érigée dans le style néo-maure. Elle n’est plus utilisée pour le service religieux mais est à présent transformée en centre culturel.


Pour finir en beauté, vous pourrez aller vous relaxer dans les Bains Felix, station de balnéothérapie importante située à environ 12km d'Oradea, et ainsi profiter des vertus thérapeutiques de ses eaux thermales. Enfin, ne quittez pas la ville d’Oradea sans avoir goûté à son légendaire goulash traditionnel car la découverte de la Roumanie passe aussi par les assiettes!

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Alexandre lun 12/08/2019 - 12:27

J'ai visité cette magnifique ville et je ne peux que la conseiller. Pour les amateurs d'Art Nouveau c'est un régal. Je n’ai que rarement vu une telle concentration de bâtiments construits dans ce style et en plus d’une beauté à couper le souffle. A cela se rajoute de nombreux musées de qualité, comme le musée de l'Art Nouveau, le musée du Pays des Cris (musée d'art, d'histoire et d'ethnographie), le musée de la communauté juive, le palais baroque etc. De plus, il y a également beaucoup de bâtiments baroques, renaissances et néo roumains. Nous sommes allés aussi dans les bains thermaux de la ville: Aquapark Nymphaea.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale