Vendredi 30 octobre 2020

5 choses que vous ne saviez pas sur la ville de Bucarest

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 23/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 23/09/2020 à 07:11
Photo : Wikipedia / Diego Delso
5 choses à savoir sur la ville de Bucarest

Bucarest est une ville fascinante et pleine de secrets, et son histoire ne fait pas exception. Voici quelques anecdotes ludiques et intéressantes sur la capitale.

 

Saviez-vous que Bucarest était la première ville au monde à être éclairée à l'aide de lampes à pétroles? Cela a eu lieu en 1857 et Bucarest comptait, à cette époque, environ 1000 lampes de ce type. Son exemple sera suivi par Vienne, deux années après. Avant cela, la capitale était seulement éclairée par les rayons de la lune et par les bougies allumées à l'intérieur des habitations. Il y avait même un métier pensé à cet effet, celui d'allumeur de réverbères, avec des employés qui devaient chaque jour allumer et éteindre tous les lampadaires de la capitale.

 


La confusion entre la ville de Budapest et de Bucarest est classée quatrième dans le top 5 des confusions "géographiques" les plus fréquentes, selon le Sunday Times. La confusion entre la capitale roumaine et hongroise se classe à la 4ème place après Palma de Mallorca/Las Palmas, Lisbonne/Lisburn et Venise/Vienne. Des musiciens et groupes célèbres tels que Michael Jackson, Lenny Kravitz, Iron Maiden, Metallica sont déjà tombés déjà dans le panneau.

 


La ligne de Métro Drumul Taberei, fraîchement inaugurée la semaine dernière, à une histoire bien à elle. Lorsque les lignes de métro de la capitale furent conçues, on avait prévu une ligne qui relierait le quartier de Drumul Taberei à Balta Alba. Mais comme le quartier Drumul Taberei était construit à l'époque de Gheorghe Gheorghiu-Dej, que Ceausescu méprisait, ce dernier décida de déplacer la ligne de métro de Drumul Taberei et de la construire plutôt à Militari, et cela malgré le fait que Drumul Taberei était un des quartiers les plus agglomérés de la capitale et que le quartier Militari n'existait même pas encore. Le motif invoqué? Drumul Taberei était habité par des "bourgeois" qui n'avaient pas besoin de métro.

 


Saviez-vous que les mici, une des plus célèbres spécialités roumaines, aurait été inventée par hasard à la fin du XIXe siècle, à Bucarest? Iordache Ionesco, le propriétaire d'un restaurant appelé "La o idee" qui se trouvait sur la rue Covaci, se préparait à faire griller ses saucisses quand il s'aperçut qu'il n'avait plus de boyaux. L'ingénieux cuistot a alors décidé de faire griller ses saucisses sans leur peau et a donc ainsi inventé les célèbres mici, dont le succès ne s'est pas fait démentir depuis.

 

 

Aux alentours de 1600, le très chic quartier de Cotroceni était recouvert de Padurea Cotrocenilor, une forêt dense connue alors pour abriter tous les plus grands hors-la-loi en cavale. Son nom vient du verbe "a cotroci" qui signifiait "se cacher" et c'est donc principalement à cet endroit que se cachaient les voleurs et les criminels de tous bords, mais pas seulement eux. Même Serban Cantacuzino, futur prince de Valachie, y avait trouvé refuge en 1678 pour échapper au gouverneur de l’époque, Gheorghe II Duca. En signe de reconnaissance pour les locaux qui lui avaient sauvé la vie, le prince Cantacuzino construisit en 1680 un monastère sur les bords de la Dâmbovita, qu’il baptisa tout simplement le monastère Cotroceni. Deux siècles plus tard, en 1888, c'est à ce même endroit que l'architecte français Paul Gottereau édifia le palais Cotroceni pour le roi Carol Ier de Roumanie.

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF- "Pomana porcului"

Début décembre, toute la cuisine roumaine tourne autour d’un animal qui deviendra l’ingrédient principal des plats de Noël. Il s’agit du cochon, qui sera tué le 20 décembre lors de la

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.