Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les dynasties politiques libanaises : les Gemayel

Par Justine Huc-Lhuillery | Publié le 02/08/2018 à 09:40 | Mis à jour le 13/08/2018 à 09:51
Mosaïque de photos de plusieurs personnalités politiques libanaises.

Le système politique libanais est dominé par quelques familles qui exercent leur influence depuis des décennies. Quatrième famille politique de la série, par ordre alhabétique : les Gemayel.

Issu d’une grande famille chrétienne maronite originaire de Bikfaya, dans le Metn, Pierre Gemayel crée dans les années 30 le parti Kataëb sur le modèle des partis fascistes européens. Figure importante de la politique libanaise durant la période de l’indépendance, il est nommé ministre à plusieurs reprises.

Ses deux fils prennent le flambeau. Durant la guerre civile, Bachir Gemayel dirige les Forces libanaises, coalition de milices chrétiennes qui combat les milices palestiniennes. Il accède à la présidence du pays en 1982 avec l’approbation d’Israël. Il est assassiné quelques jours après son élection par un membre du Parti social nationaliste syrien.
 

Arbre généalogique de la famille Gemayel

Elu en 1972 député du Metn à la suite du décès de son oncle Maurice Gemayel, Amine Gemayel lui succède à son frère à la présidence. Mais le pays est embourbé dans un conflit complexifié par l’intervention d’Israël et de la Syrie. Il laisse le pouvoir au chef de l’armée, le général Michel Aoun. Après l’accord de Taëf qui consacre la tutelle syrienne, la famille s’exile pendant une décennie.

Le retrait de l’armée syrienne en 2005 et les élections législatives qui ont suivi replace la famille au cœur de l’échiquier politique. La veuve de Bachir Gemayel, Solange Gemayel, est élue député de Beyrouth. Le fils aîné d’Amine Gemayel, Pierre Gemayel, est élu député du Metn, avant d’être assassiné deux ans plus tard.

En 2009, le fils de Bachir et Solange Gemayel, Nadim Gemayel, est élu député de Beyrouth, et le fils cadet de Pierre Gemayel, Samy Gemayel, député du Metn. Ce dernier succède à son père à la tête des Kataëb. Nadim et Samy Gemayel ont été réélus lors des dernières législatives.

 

Lire aussi :

Les dynasties politiques libanaises : les Aoun

Les dynasties politiques libanaises : les Chamoun

Les dynasties politiques libanaises : les Frangié

Les dynasties politiques libanaises : les Hariri

Les dynasties politiques libanaises : les Joumblatt

Les dynasties politiques libanaises : les Karamé

Les dynasties politiques libanaises : les Mouawad

Les dynasties politiques libanaises : les Solh

 

Justine Huc-Lhuillery

Justine Huc-Lhuillery

Captivée par les trames et les drames de la scène politique, je souhaite en comprendre les mécanismes. Mon enquête commence par le Liban.
0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire Logo partnaire

Actualités

RÉTROSPECTIVE

Gouvernement, Francophonie, An-Nahar… l’actu de la semaine au Liban

L’actualité de ces sept derniers jours a été marquée par le déplacement de Aoun, en Arménie, pour le sommet de la francophonie, l'édition vierge du quotidien An-Nahar, le passage d’IAM à Beyrouth et

Communauté

DISPARITION

Aznavour, au Liban comme chez lui…

L’un des derniers géants de la chanson française, qui s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans, s’est produit une vingtaine de fois au pays du Cèdre.

Que faire à Beyrouth ?

ENVIRONNEMENT

Badaro a aussi son petit marché de quartier

Tous les dimanches de 9h à 14h jusqu'à fin juin, le quartier résidentiel de Beyrouth accueille à l’école Saint Sauveur des petits producteurs locaux dans une ambiance conviviale.