Lundi 21 septembre 2020

Les dynasties politiques libanaises : les Karamé

Par Justine Huc-Lhuillery | Publié le 31/03/2019 à 09:25 | Mis à jour le 02/04/2019 à 14:37
38218438_833877520334791_1624963085024362496_n_4(1)

Le système politique libanais est dominé par quelques familles qui exercent leur influence depuis des décennies. Septième famille politique de la série, par ordre alphabétique : les Karamé.

Issu d’une grande famille sunnite de Tripoli, au Liban-Nord, historiquement partisane de la « Grande Syrie », Abdel Hamid Karamé est considéré comme l’un des pères de l’indépendance du Liban. Ses deux fils seront chacun d’importantes figures politiques.

Nommé Premier ministre à huit reprises pendant 30 ans, Rachid Karamé est un acteur majeur de la guerre civile. Avec Joumblatt et Frangié, il forme le Front de salut national, la coalition de milices qui affronte le Front libanais, la coalition formée autour des Forces libanaises. Il est assassiné en 1987. Samir Geagea, chef des Forces Libanaises chrétiennes, est condamné pour son assassinat en 1987.

Son frère Omar Karamé prend la suite à la tête du Parti de la libération arabe. Proche de la Syrie, il est nommé une première fois Premier ministre en 1990, avant d’être forcé à démissionner sous la pression de la rue. En 2004, il est à nouveau nommé à la tête du gouvernement après la démission de Rafiq Hariri et doit à nouveau céder sous la pression de la rue après l’assassinat de M. Hariri.

 Son fils, Fayçal Karamé, est ministre de 2011 à 2014. Il est élu député à l’issue des dernières législatives.        

Arbre généalogique de la famille Karamé

 

Lire aussi :

Les dynasties politiques libanaises : les Aoun

Les dynasties politiques libanaises : les Chamoun

Les dynasties politiques libanaises : les Frangié

Les dynasties politiques libanaises : les Gemayel

Les dynasties politiques libanaises : les Hariri

Les dynasties politiques libanaises : les Joumblatt

Les dynasties politiques libanaises : les Mouawad

Les dynasties politiques libanaises : les Solh

 

Publié le 1er août 2018

Justine Huc-Lhuillery

Justine Huc-Lhuillery

Captivée par les trames et les drames de la scène politique, je souhaite en comprendre les mécanismes. Mon enquête commence par le Liban.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Beyrouth ?

LITTERATURE

Rentrée Littéraire 2020 : les livres à ne pas manquer

L’été est fini. Nous avons épuisé notre stock de lectures d’été. Guidé par l’avis de libraires parisiens, lepetitjournal.com vous présente une sélection de livres afin de bien commencer la rentrée.

Vivre à Beyrouth

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma