Le Sénat dit non au « Référendum Berlin sans voitures »

Par Emma Voglimacci Stephanopoli | Publié le 11/05/2022 à 14:53 | Mis à jour le 12/05/2022 à 11:21
Photo : © Daniel Sorokin - Unsplash
Vélo à Berlin

Selon Rbb24, le référendum pour un Berlin sans voitures va être recalé par le Sénat car il n’est pas compatible avec la Loi fondamentale et la Constitution de Berlin.

 

Le projet « Référendum Berlin sans voitures » est né d’une initiative citoyenne commencée en 2020. Ses initiateurs militent pour une zone piétonne et cycliste de 88 km2 délimitée par l’anneau du S-Bahn (lignes S41 et 42). Les activistes veulent réduire le trafic à l’essentiel, seules les personnes handicapées et les véhicules d’autorité publique seraient autorisés à circuler, ainsi que 12 trajets privés par an pour les habitants. En contrepartie, ils souhaitent que le prix des transports soit baissé ou gratuit. L’objectif était de rendre la ville de Berlin plus agréable, garantissant une meilleure qualité de vie, une meilleure répartition de l’espace, une meilleure sécurité et le tout permettant une action pour le climat. Très soutenu, le projet avait recueilli 50 333 signatures en trois mois. Malgré cela, selon les informations de Rbb24, le Sénat a affirmé qu’il n’était pas compatible avec la Constitution Berlinoise.

 

La porte-parole adjointe de l'administration intérieure, Sylvia Schwab a expliqué qu’un projet de ville sans voitures, où seuls quelques trajets exceptionnels sont possibles, est disproportionné et incompatible avec la liberté d’action. La sénatrice des transports des Verts, Bettina Jarasch s’était elle déjà opposée au projet, arguant que cela ne ferait que déplacer le problème dans les périphéries. Le Sénat est globalement opposé au projet. Il devrait arrêter sa décision sur le référendum dans les deux prochaines semaines.

 

Le groupe du « Référendum Berlin sans voitures » a réagi indigné : "Notre loi est non seulement proportionnée, mais aussi urgente", a déclaré le porte-parole de l'initiative, Benni Wasmer. L’initiative souhaite que le tribunal constitutionnel se saisisse de la décision, ce qui devrait arriver après l’annonce de refus du projet par le Sénat.  

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
emma V

Emma Voglimacci Stephanopoli

Étudiante à Sciences Po Lille, elle rejoint l'équipe du Petit Journal de Berlin en février 2022, prête à découvrir la ville, ses habitants et sa communauté d'expatriés francophones !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale