Le Centre Pensées : pour aller au-delà de la thérapie classique

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 27/12/2022 à 20:00 | Mis à jour le 27/12/2022 à 20:00
Photo : Karla Bernat devant l'entrée du Centre Pensées © LPJ Berlin
Karla Bernat - Centre Pensees - Emma Granier - LPJ Berlin -5330

Karla Bernat nous a ouvert les portes des nouveaux locaux du Centre Pensées sur la Schönhauser Allee. Un lieu particulier où la variété des approches thérapeutiques permet aux francophones de bénéficier d’un suivi sur mesure.

 

Eco-anxiété, consentement, dépression hivernale à Berlin, enjeux du couple binational, désir de parentalité, avortement, etc. autant de sujet que les équipes du Centre pensées abordent en thérapie individuelle ou lors des nombreuses sessions en groupe organisées tout au long de l’année.

 

La thérapie pour les expats par des expats

Après avoir exercé quelques années en tant que psychologue clinicienne dans un cabinet individuel à Berlin, Karla Bernat s’est lancée dans la réalisation de ce projet qui, il y a encore quelques années paraissait plus proche du rêve que de la réalité. “La pratique en cabinet, seule, a des limites. Je devais refuser des gens parce que je n’avais pas la capacité de les recevoir. J’avais envie que les choses bougent, de faire des partenariats, de créer. J’avais plein d’idées !”

 

C'est en 2019, alors qu’elle est enceinte et que son calendrier s’allège pour un temps, qu’elle en profite pour jeter les bases de ce nouveau projet. Et en 2022, le premier Centre Pensées voit le jour. “C'était - et c’est toujours - une sacrée aventure et beaucoup de travail. Au début, nos locaux étaient à côté du Volkspark Friedrichshain et nous étions une petite équipe de trois personnes. Cela fonctionnait très bien, nous avions déjà de bons retours. Et on a rapidement été limités par la place pour la réalisation de tous nos projets. Aujourd’hui, nous sommes sur la Schonhauser Allee et pouvons accueillir 10 thérapeutes et différents types d’accompagnement pour nos patients.”

 

Créer un centre avec différentes approches, des thérapeutes ayant différentes nationalités, etc. cela a toujours été un rêve.

 

De l’entretien individuel au groupe thérapeutique, en passant par la thérapie de couple : les portes du centre sont ouvertes à tout le monde. Le but est que chacun puisse y trouver un espace de parole. “C’était important pour moi de sortir de l’austérité des cliniques et des hôpitaux et d’une psychothérapie poussiéreuse, pour ouvrir les portes d’un endroit chaleureux et accueillant à une population qui ne serait pas forcément venue consulter dans un cadre traditionnel.”

 

Un psychologue francophone à Berlin ?

Aujourd’hui, les thérapeutes forment une équipe internationale. “En français, en anglais ou encore en espagnol, nous pouvons traiter les questions de la population d’expatriés dans leur langue maternelle. C’est un peu notre fil conducteur avec la nouvelle antenne du cabinet : My international Therapy. “Thérapie pour les expats par des expats”. Nous sommes tous connectés aux enjeux particuliers de l’expatriation et en avons une connaissance de première main.” 

 

Des enfants aux adultes, tous les âges sont les bienvenus au Centre Pensées, mais la majorité des patients sont de jeunes adultes expatriés qui rencontrent parfois des difficultés à travailler entre deux cultures, à deux identités. 


 

Grande salle du centre pensées de Berlin


 

Associer la psychothérapie au bien être général

Yoga, relaxation, sophrologie

Lors de la création du centre, Karla a souhaité répondre à la question : comment est-ce que j’aimerais moi-même être reçue ? La réponse, dans un espace chaleureux et accueillant.

“Nous essayons d’être toujours en mouvement et d’offrir de nouvelles options de suivi à nos patients, comme les cours de yoga, les séances de sophrologie, les groupes de méditations, et peut-être bientôt des massages.” 
 

Karla nous explique que la pandémie a bien sûr eu un impact sur leur pratique, mais elle n’est pas la seule. “C'est une période difficile en général. Cela génère beaucoup d’insécurité. Avant les troubles de nos patients étaient plus liés à l’estime de soi, maintenant ce sont plus des problématiques existentielles :  la guerre, le réchauffement climatique, les pandémies. Il y a en général, un sentiment d’incertitude et d’insécurité qui se dégage des témoignages partagés en consultation.”


Cette époque difficile entraîne des besoins particuliers. Les troubles anxieux, dépressifs, sont plus accentués qu’avant. D’où l’importance d’un suivi complet et de qualité qui est possible au Centre grâce à notre approche pluridisciplinaire.
 

 

Centre pensées Berlin

 

Les différentes approches proposées par le Centre Pensées

Le suivi individuel

“Les entretiens individuels sont la base de notre pratique et représentent 60 à 70% des formats que nous proposons. Grâce aux profils variés des psychothérapeutes du centre, les patients peuvent être pris en charge selon différentes approches : Thérapie cognitivo-comportementale(TCC), Thérapie analytique, Eye Movement Desensitization and Reprocessing soit la désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires (EMDR), Emotional focus Therapy, Programmation neuro-linguistique (PNL). Cette richesse des approches nous permet d’être au plus près du besoin des patients.”
 

Cette richesse des approches nous permet d’être au plus près du besoin des patients.

 

"Nous pouvons également apporter des soins complémentaires aux entretiens individuels, comme la Sophrologie proposée par Ludivine Thénard, également manager de l’équipe du centre. Cette approche est différente de celle d’une thérapie individuelle, mais s’y associe très bien, notamment dans le cas d’une anxiété très forte, comme on en voit de plus en plus."

 

Le couple et la famille

"Nous proposons aussi des thérapies de couple ou familiale. La richesse du centre est de pouvoir avoir différents membres d’une même famille suivis par différents thérapeutes au sein d’un même lieu. Si les patients sont d’accord, nous pouvons mettre en commun nos approches pour comprendre les points de vues des différents membres de la famille et avoir une vision globale et neutre de la situation."

 

Les groupes thérapeutiques

"Nous proposons aussi des groupes thérapeutiques sur différents sujets comme les troubles alimentaires, le rapport au corps, l’estime de soi, etc. Ils sont ouverts à tous et permettent une approche partagée de la thérapie."

 

Les groupes de paroles

Régulièrement des ateliers ou groupes de paroles gratuits sont organisés pour aborder ponctuellement une thématique particulière. Ils ont lieu en général l’été ou durant les périodes de vacances scolaires.

"Nous-mêmes, les thérapeutes de l'équipe, faisons attention à ce qui nous questionne au quotidien. Dans ces groupes de parole, nous n’arborons plus la casquette de thérapeute, mais plutôt celle de médiateur. Nous traitons de sujets aussi variés que le désir de parentalité, l’éco-anxiété, le consentement, l’hiver à Berlin, vivre en couple binational, les enjeux du couple binational, ou encore l’avortement, etc."
 

 

Et les projets du Centre Pensées ne s’arrêtent pas à Berlin, Karla Bernat a en effet ouvert un nouveau Centre tout récemment à Barcelone afin de répondre, là-bas aussi, non loin de son sud natal, au besoin des expatriés en difficulté ou tout simplement, en questionnement ! 



Retrouvez toutes les informations sur le Centre Pensées, sur leur site internet
Et pour échanger directement, vous pouvez prendre au contact au 030 55633212.
 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale