Bilan des médailles françaises aux Championnats d’Europe

Par Vianney du Manoir | Publié le 23/08/2022 à 16:08 | Mis à jour le 24/08/2022 à 15:53
Photo : © Jorge Royan - CC Wikimedia
Championnats d'Europe - Munich 2022

Ce dimanche 21 août à Munich se sont terminés les Championnats d’Europe Multisports. Ce format original, basé sur celui de l’édition de 2018, a pour but de regrouper les épreuves de neuf sports olympiques : athlétisme, aviron, canoë sprint, cyclisme (sur piste, VTT, BMX Freestyle et sur route), escalade sportive, gymnastique artistique, tennis de table, triathlon et beach-volley.

 

Ainsi, près de 4.700 athlètes, représentant 50 pays différents, se sont réunis pendant 10 jours, dans une ville où la dernière manifestation sportive de cette ampleur remonte aux Jeux olympiques organisés il y a 50 ans. 

 

Un gout amer en athlétisme

Que c’est dur pour l’athlétisme français ! Loin du record des championnats d’Europe de Zurich (2014) de 25 médailles, l’équipe de France d’athlétisme repart en étant montée seulement 9 fois sur le podium. Malgré de belles surprises, comme la médaille de bronze de Yann Schrub sur le 1.000m ou celle de Jules Pommery en saut en longueur, l'athlétisme français quitte ces championnats d’Europe sans titre (une première depuis 1982).

 

Si bien sûr des regrets sont possibles (Martinot Lagarde perd l’or pour 1/1000 de seconde, la blessure de Mayer ou encore la 5e place de Lavillenie), le directeur de la performance de la Fédération Française d’Athlétisme, interrogé dans les colonnes de l'Équipe veut se montrer positif : « Je suis fier des athlètes, de l'image qu'ils ont montrée. On voulait se servir de ces Championnats d'Europe comme d'un socle, d'une base pour Paris 2024 pour pouvoir aguerrir et éprouver à l'épreuve du feu certains jeunes, et il y en a qui ont répondu présent. Des finalistes, des podiums, des records perso dans un contexte international, ça, ce sont des images qu'on aime bien, des caractères qu'on veut voir se révéler. Et c'est sur ça qu'on doit s'appuyer pour construire, c'est ça qui va faire l'équipe de France pour demain. »

 

 

Mais un bilan global plus que satisfaisant

Grand vainqueur de cette édition, l’Allemagne quitte ces championnats avec 60 médailles (dont 16 en athlétisme) et surtout 26 titres européens. Avec le titre de Gina Lückenkemper en 100m, de Richard Ringer en marathon, ou encore de la légende Niklas Klaus en décathlon, l’Allemagne fait oublier des mondiaux d’athlétisme décevant et lance un signal fort pour les JO de Paris en 2024.  

 

Derrière le Royaume-Unis et l’Italie (à une unité près), la France repart de Munich avec 50 médailles, dont 11 en or, pour une honorable 4ème place.

Gros point de satisfaction, le cyclisme français a fait honneur à son histoire, en glanant 20 médailles, dans chacune des catégories (piste, VTT, route et BMX Freestyle). Une performance qu’il faudra confirmer en octobre prochain lors des Championnats du monde, qui vont se dérouler en France. Le triathlon (avec un podium 100% français lors de la course homme), la gymnastique artistique et l’escalade ont également été parmi les satisfactions côté français, avec un total de 14 médailles.

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Capture d’écran 2022-06-28 114728

Vianney du Manoir

Vianney a intégré la rédaction en août 2022, après un parcours qui lui a donné le goût du voyage. Etudiant à Sc Po Strasbourg, il aspire à faire vivre les sujets qui le passionnent (culture, sport et questions sociétales) au travers de ses articles.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale