Mardi 7 décembre 2021
TEST: 3277

À New York, une rentrée scolaire 2021-2022 normale pour les élèves

Par Rachel Brunet | Publié le 24/05/2021 à 16:00 | Mis à jour le 25/05/2021 à 11:34
Des enfants qui retournent à l’école

Enfin ! Après une année scolaire 2020-2021 hybride ou en distanciel pour les élèves new-yorkais inscrits dans le système public, le DOE vient d’annoncer qu’à compter de septembre 2021, tous les élèves du K 3 au 12e grade retourneront à l’école normalement, du lundi au vendredi. Un retour à la vie d’avant tant pour les enfants que pour les parents. Ainsi que pour les enseignants.

 

Une rentrée scolaire 2021-2022 normale

L’année scolaire qui s’achève se résume en quelques mots : résilience, flexibilité, détermination mais aussi sacrifice. Quelle résilience a-t-il fallu à ces élèves scolarisés dans le système public pour suivre, durant une année scolaire entière, un enseignement hybride se partageant entre quelques jours à l’école et quelques jours de classe sur Zoom. Et même, pour certains, un enseignement 100 % en distanciel. Quelle détermination pour les enseignants, le personnel administratif, le DOE pour tenter de permettre un enseignement de qualité malgré les contraintes dues à la pandémie. Quelle flexibilité a-t-on demandé aux parents pour permettre à leurs enfants de rester à la maison, plusieurs jours par semaine, voire toute la semaine. Et quel sacrifice ! D’abord celui des enfants, privés d’une vie scolaire normale, du meilleur apprentissage possible, de la joie de retrouver leurs camarades et professeurs chaque jour ! Et quel sacrifice aussi pour les parents, ou le parent, qui s’est retrouvé à partager son emploi du temps entre son travail et la gestion de la classe à la maison. L’enfant qui fait irruption sur un meeting Zoom parce qu’il ne trouve plus son taille-crayon, qu’il désire un snack ou parce qu’il n’arrive pas à joindre son cours d’ELA... Chaque parent qui lit cet article sait précisément !

Et bien, bonne nouvelle, c’est terminé ! La Chancellor Porter vient d’annoncer qu’à partir de la rentrée, les élèves seront de nouveau accueillis en présentiel et tous les jours de la semaine. « Nous savons que nous devons accueillir à nouveau nos étudiants dans un environnement d'apprentissage chaleureux, accueillant », écrit-elle « alors que nos écoles travaillent d'arrache-pied pour repenser la façon dont nous éduquons nos enfants, je suis ravie de partager avec vous nos plans de réouverture pour l'automne 2021. Selon les indicateurs de santé actuels, nous reprendrons l'apprentissage en personne à temps plein en septembre. Cela signifie que tous les élèves du 3K au 12e grade retourneront à l’école cet automne. Tous les enseignants et le personnel reprendront également l'enseignement en personne cet automne. »

Bien entendu, les consignes de sécurité sanitaires seront toujours en vigueur. Les masques continueront d'être obligatoires dans tous nos bâtiments scolaires. Les personnes présentant des symptômes de Covid-19 seront obligées de rester chez elles. Les étudiants, les enseignants et le personnel continueront de compléter le questionnaire de santé quotidien. Chaque école aura obligatoirement une infirmière. Chaque salle de classe aura des systèmes de ventilation fonctionnels. Les tests Covid-19 sur site se poursuivront dans les bâtiments scolaires comme recommandé par les dernières directives sanitaires. Enfin, une cellule de crise continuera à soutenir les écoles s'il y a des cas positifs au Covid.

Une préoccupation toute particulière est portée à l’attention des élèves qui ne sont pas retournés en classe depuis mars 2020 « nous savons que bon nombre de nos élèves n’est pas allé à l'école en personne depuis mars 2020 et que retourner à l'école en personne cet automne sera un ajustement. Nous promettons de faire tout notre possible pour accueillir à nouveau vos enfants et vous fournir les soutiens nécessaires pour assurer un retour à la maison positif. Nous avons déjà investi pour recruter plus d'enseignants et de travailleurs sociaux, et nous proposerons des programmes d'apprentissage académique et socio-émotionnel pour soutenir nos élèves. »

 

Des inégalités marquées

L'effort du maire Bill de Blasio pour rouvrir les salles de classe de la ville de New York a été compliqué par des défis logistiques majeurs, une résistance politique acharnée et une série de crises. Depuis la rentrée dernière, l’édile de New York a insisté sur le fait que les enfants les plus vulnérables de la ville avaient besoin d’écoles ouvertes. Et lorsque les écoles publiques ont rouvert, à l’automne dernier, le maire s'est retrouvé à présider un système scolaire totalement inégal dans lequel de nombreuses familles blanches ont afflué vers les salles de classe tandis que la plupart des familles de couleur ont choisi d'apprendre de chez eux indéfiniment.

Ce fossé est illustré par une statistique surprenante : pour l’année scolaire qui s’achève, 12 000 enfants blancs de plus que d’enfants noirs sont retournés à l’école - et il y a beaucoup plus d'enfants d’origine Afro-Américaine que d'enfants blancs dans le système public global. Les étudiants hispaniques sont revenus à un rythme à peu près proportionnel à leur représentation globale dans le système scolaire. À New York et dans tout le pays, les politiciens et les responsables de l'éducation ont constaté que de nombreuses familles non blanches n’étaient pas prêtes à renvoyer leurs enfants dans les salles de classe - malgré leurs difficultés avec l'apprentissage à distance - en partie à cause de l'impact disproportionné du virus sur leurs communautés.

Mais le fait que tant d'élèves afro-américains et hispaniques aient choisi l’enseignement à distance plutôt que l’enseignement en personne tire la sonnette d'alarme sur le fait que les disparités existantes dans le plus grand système scolaire du pays vont se creuser, puisque l'apprentissage à distance a été beaucoup moins efficace, ont déclaré des parents, des éducateurs et des responsables d’établissement.

Combien d’élèves auront décroché ? L’avenir nous le dira.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir