Big Data appliqué à BiciMad: le vélo plus rapide que la voiture

Par Camille Guil | Publié le 05/06/2018 à 21:05 | Mis à jour le 05/06/2018 à 21:11
Photo : t-GIS
trajets bicimad

Le Big Data peut faire peur, mais il peut aussi être utile, c'est le cas du projet Huella Ciclista Madrid qui consiste à comprendre les habitudes des utilisateurs des vélos de la ville à travers leurs itinéraires, pour mieux répondres à leurs attentes.

 

"Huella Ciclista Madrid" est un grand projet de données qui a suivi sur une carte les 250.000 parcours empruntées par les utilisateurs de BiciMad, le service de vélos en libre-service de la capitale. Une idée qui a été développée par l'équipe de recherche "t-GIS" de l'Université Complutense de Madrid (UCM) et dont le projet consiste à analyser les différents itinéraires utilisés par les utilisateurs du service de vélos. Le chercheur Gustavo Romanillos a déclaré a El País que son objectif était d'analyser "le comportement des utilisateurs afin de mieux comprendre comment les différents facteurs les affectent et donc savoir comment mieux améliorer les infrastructures urbaines".

Les recherches ont commencé en 2012 à travers le projet Transbici dans le but d'étudier la mobilité à vélo de la ville. En raison du manque de données dans la capitale, le projet "Huella Ciclista" a été lancé un an après. Il a commencé à prendre de l'ampleur lorsque l'EMT, l'entreprise municipale des transports de Madrid, a racheté le service de vélo et a transféré les données des trajets GPS du parc de vélos (environ 65.000 utilisateurs) à l'équipe de chercheurs de l'UCM.

 

Les données recueillies ont permis d'identifier la rue la plus fréquentée par les utilisateurs, et c'est la calle Alcalá avec une moyenne de 900 personnes pendant la semaine

 

Les données recueillies ont permis d'identifier la rue la plus fréquentée par les utilisateurs, et c'est la calle Alcalá avec une moyenne de 900 personnes pendant la semaine et 680 pendant les week-ends, suivie par la calle Serrano (500/semaine, 270/week-end), le Paseo de Recoletos (450 semaine / 400week-end) et le Paseo de la Castellana (350 semaine / 220 week-end). L'enquête a également mis au jour que le vélo était le moyen de transport le plus rapide pour se déplacer dans le centre ville de Madrid devant les voitures, les bus et les métros. 

Le prochain objectif de l'équipe de t-GIS sera d'approfondir l'utilisation de ces données avec l'aide de l'EMT, pour ainsi "connaître l'impact des pistes cyclables installées l'été dernier, la variation de l'utilisation des vélos lorsqu'il pleut, en été ou lors de certains événements pour mieux aménager la ville", explique Gustavo Romanillos.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale