Lundi 30 novembre 2020

Le « déluge » en Pologne : Le début de la fin d'une puissance

Par Marie-Line Naves | Publié le 09/07/2020 à 19:15 | Mis à jour le 09/07/2020 à 20:51
Déluge suédois Pologne

La période du « déluge » (Potop en polonais) n’a duré que cinq ans, de 1655 à 1660. Mais en cinq ans, la Pologne a perdu un tiers de sa population, une grande partie de son territoire et son statut de puissance régionale alors qu’elle était le plus grand État d’Europe, avec 1 million de km2 soit près de deux fois la France actuelle. Une période sanglante mais aussi de déliquescence sociale, politique et économique.

 

Echec en Russie et révolte des cosaques

À l’époque, la Pologne s’appelle la République des deux Nations ; elle est constituée de l’union du royaume de Pologne et de celui de Lituanie. C’est à la fois une république nobiliaire et une monarchie élective.

La période du déluge s’ouvre peu de temps après l’échec de la conquête de la Russie par les Polonais alors même que Ladislas, fils du roi Sigismond III (1587-1632) en a été nommé tsar. L’événement qui marque le début de cette période de l’Histoire polonaise est la révolte des cosaques de Bohdan Chmielnicki en Ukraine sous le règne de Ladislas (1632-1648). Les cosaques envahissent la Biélorussie et Jean Casimir (1648-1668), le frère de Ladislas, n’arrive pas à en venir à bout. Le conflit évolue en une guerre avec la Russie, le tsar étant le principal appui étranger des cosaques.

 

Déluge suédois

Seule l’intervention des puissances étrangères et la résistance civile, comme celle de Czestochowa permettent de faire taire la rébellion. La Pologne livre en même temps une autre guerre, face à l’invasion et l’occupation d’une partie de la République par la Suède dès 1655. C’est la première guerre du Nord.

 

Un pays ruiné

Les conflits laissent la République des deux Nations en ruines alors que celle-ci est déjà aux prises avec des difficultés politiques, souffrant des inconvénients de son régime politique hybride. La période du déluge se clôt le 3 mai 1660 lorsque la paix est signée entre la Suède et la Pologne par le traité d’Oliwa au sein duquel elle cède une partie de son territoire à son rival suédois.

La paix avec la Russie est signée en 1667 ; une partie du territoire est concédé à celle-ci. La Pologne est morcelée et affaiblie, d’autant plus que la Prusse, amalgame d’un territoire vassal polonais et d’une partie du territoire du pays, devient souveraine par le traité d’Oliwa (1660).

Pologne en 1660
La République des 2 Nations en 1660. Auteur : Mathiasrex, based on layers of User : Halibutt

 

Le début de la fin

Une fois le déluge terminé, la Pologne n’en a pas fini avec les conflits : une nouvelle guerre avec la Russie s’annonce. Ce n’est, de plus, que le début de l’affaiblissement et du morcellement territorial que connaît le pays : par trois fois, il sera réparti entre différentes nations jusqu’à ne plus exister à la fin du siècle suivant.

Pologne 1772
La Pologne en 1772 et les partitions du pays entre 1772 et 1795

 

Nous vous recommandons

received_1090123331130445-1

Marie-Line Naves

Etudiante en histoire et en arabe à Paris-Sorbonne, amoureuse de la Pologne, j'ai rejoint Lepetitjournal.com en juillet
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Varsovie

HISTOIRE

Les différentes capitales polonaises à travers le temps

La Pologne a pour capitale Varsovie, mais d'autres villes ont également joué ce rôle à travers le temps: Cracovie est la plus connue, mais quelles sont les autres villes? Nous vous donnons la liste !