Samedi 16 janvier 2021

Le Dénia renaît fièrement de ses vestiges

Par Houda Belabd | Publié le 01/08/2020 à 02:30 | Mis à jour le 01/08/2020 à 02:36
Photo : Echiner, CC BY-SA 3.0
castillo-denia

Construit entre le XIe et le XIIe siècle, le château de Dénia a fortement influencé la topographie de sa ville éponyme, située dans la province d’Alicante, en pleine Communauté valencienne.

Aux abords du « Castillo de Denia », des décombres d’habitations et de fortifications de la « Dianium romaine » ont été découverts, il y a plusieurs siècles, dans cette bourgade ne payant pas de mine mais qui plonge ses racines au fin fond d’une ère immémoriale.

Sa Torre roja (Tour rouge), sa Torre del Consell (Tour du conseil), ses bastions, ses systèmes défensifs, mais aussi son Palacio del Gobernador (Palais du Gouverneur) ont été édifiés sous l’égide du Duc de Lerma, marquis de Dénia et ce, entre le XVIe et le XVIIe siècle.

 

Point de rencontre civilisationnel

Cette forteresse almohade, mais aussi sa citadelle andalouse, remontent aux Xe et XIe siècles. Quant aux décombres du « Dianium romain », ils ont été repérés sur ses pentes. Ce château a également été une alcazaba (kasbah) ou une résidence appartenant au gouverneur de Madînat Daniya (Ville de Dénia). C'est au XIème siècle qu'il a abouti à sa structure et à sa conception actuelles avec la spacieuse enceinte de son alcazaba, et avec des architectures de fortification adéquates.

Au cours de la seconde moitié du XIIe siècle, d’immenses travaux de rénovation ont été réalisés, comme l’indiquent un grand nombre d’architectes, d’archéologues et d’historiens.

Au cœur de la citadelle, se trouve la Torre del Mig. Datant, quant à elle, du XIème siècle. Cette tour possède une valeur architecturale incontestable, avec des arcs en double fer à cheval et des alfiz typiquement nord-africains. Aussi y rencontre-t-on le Portal de la Vila, à savoir l'entrée la plus importante de l’édifice, constituée d'arcs en fer à cheval pointus et d'une clé cassée provenant d’une époque certainement antique.

 

La renaissance des décombres

Au lendemain de la reconquista española, Denia et son château passèrent, temporairement, entre les mains de Jaime I. Ce fut exactement en 1244. Ne voulant plus entendre parler d’arabismes, les composantes de son enceinte se sont vues changer de noms et sont devenues : le palais, la cour de conseil et la villa. Dans l'albacar, soit l'enceinte inférieure, les dernières modifications se sont faites en 1308, sans toucher à son architecture globale, tandis que l'alcazaba, cette résidence principale, a été convertie en citadelle. Les noms d’origine arabe, eux, ont été très vite repris par les historiens de l’époque.

Somme toute, les ultimes siècles furent marqués par la Guerre de succession castillane et la démolition partielle du château. Ses fonctions militaires, elles, n’ont été abandonnées qu’en 1859. 

De nos jours, le Dénia, socle historique, archéologique, architectural, culturel est devenu un emblème de Denia, cette prodigieuse commune valencienne. De ce fait, il jouit régulièrement de travaux de rénovation nécessaires à sa conservation, tout en abritant, annuellement, des manifestations culturelles.

 

 

Nous vous recommandons

Houda Belabd

Houda Belabd

Après avoir poursuivi ses études supérieures en journalisme et communication à Rabat et affûté sa plume dans diverses rédactions françaises et européennes, Houda Belabd souhaite se spécialiser dans la préservation culturelle du patrimoine des châteaux
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
Coronavirus

Six sites pour passer sa quarantaine en Thaïlande à jouer au golf

L’Office du tourisme de Thaïlande (TAT) a dévoilé mercredi une liste de six complexes hôteliers avec parcours de golf où les voyageurs entrant en Thaïlande pourront passer leur quarantaine obligatoire