TEST: 2297

La cathédrale de Valence, entre religion, art et histoire

Par Inès Tanguy | Publié le 10/03/2022 à 10:48 | Mis à jour le 10/03/2022 à 12:26
Photo : Olivier Bénier
Façade d'une cathédrale avec un portique

Dans le centre historique de Valence, la cathédrale trône, fruit des divers courants artistiques et architecturaux qui ont rythmé la construction de la ville. Découverte de ce monument symbole de l’héritage catholique de Valence et de son patrimoine culturel. 
 

Un édifice ayant connu de nombreuses influences 

La cathédrale se situe en plein centre-ville, l’une de ses entrées donnant sur la très célèbre Plaza de la Virgen. Elle a été construite au VIIIe siècle sur les vestiges de la mosquée de Balansia, qui faisait déjà office de lieu de culte chrétien depuis la création du royaume de Valence par Jaime I le Conquérant (Jacques Ier d'Aragon) en 1238.

Une fontaine et deux monuments derrière
À droite, une des entrées de la cathédrale, Plaza de la Virgen à Valencia / Olivier Bénier 

La première pierre de la cathédrale est posée en 1262 : la porte Almoina et le déambulatoire sont construits dans un style roman, et d’autres extensions sont ensuite effectuées dans un style tendant progressivement vers le gothique. Au XIVe siècle, la porte des Apôtres est ajoutée, en même temps qu’une coupole, la salle capitulaire et le clocher - “el Micalet” -, achevé en 1425. 

Depuis, l’édifice a connu plusieurs réaménagements : au XVIIIe, il a été transformé pour épouser un style plus baroque, notamment grâce à un retable en argent, œuvre de Miguel Porcar conçue pour contrecarrer l’influence gothique. L’organisation de l’autel, du cœur et des ordres a été repensée en 1943. Quant aux nefs et à la coupole, elles ont finalement retrouvé leur aspect gothique dans les années 1970.

Façade d'une cathédrale
Façade de la cathédrale de Valencia / Olivier Bénier

Tous ces aménagements ont contribué à façonner la cathédrale telle que nous la connaissons aujourd’hui : un bâtiment traversé par une nef centrale de 22 mètres de haut et un dôme qui atteint les 40 mètres. 
 

Une cathédrale abritant des trésors architecturaux et artistiques 

La cathédrale de Valence a été décorée par de grands noms de la peinture espagnole, chacun apportant sa part à la richesse artistique du lieu. Paolo de San Leocadio et Francesco Pagagno ont orné le plafond de l’édifice d’une fresque Renaissance, faisant de la cathédrale l’un des premiers endroits à accueillir ce style de peinture en Espagne. Francisco de Goya a aussi peint deux tableaux dans la chapelle de San Francesco de Borja en 1788, et la cathédrale est riche de nombreuses autres peintures.

un retable dans une église
Retable de la cathédrale à Valencia

Il est également possible de visiter le musée de la cathédrale, qui recèle de nombreux trésors. Vous pourrez y observer le plus grand ostensoir du monde, en argent doré, de plus de cinq mètres de haut et pesant environ 600 kilos. D’autres tableaux de maîtres y sont exposés, comme ceux de Vicente López, Pedro de Corrente, ou encore Mariano Salvador Maella. Le musée présente aussi les résultats des fouilles archéologiques qui y ont été réalisées. Celles-ci nous ont appris que des vestiges romains, arabes, et médiévaux se superposent sous l’emplacement actuel de la cathédrale.

Des statues de pierre de forme humaine
Statues dans le musée de la cathédrale à Valencia / Olivier Bénier

 

Une cathédrale, mais pas que… 

La cathédrale se démarque par son architecture inspirée de différents courants artistiques, par les œuvres d’art qui s’y trouvent, mais aussi pour d’autres raisons. Elle abrite le siège de l’archidiocèse de Valencia, et surtout le Tribunal de las Aguas. Il s’agit du plus ancien tribunal d’Europe classé au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO qui est chargé de trancher les conflits liés à l’utilisation de l’eau du Turia. Tous les jeudis à midi, les juges se réunissent porte des Apôtres depuis des centaines d’années pour former ce tribunal si particulier.

un juge en train de parler dans un tribunal
Tribunal de las Aguas à Valencia / Olivier Bénier

La cathédrale est également connue pour abriter le Saint Graal. Objet d'une quête inlassable et de toutes les spéculations au Moyen Âge, le Graal correspondrait au calice gardé dans le bâtiment selon plusieurs sources. C’est Alphonse V le Magnanime qui l’a déposé dans la cathédrale en 1437. Les papes Jean-Paul II en 1982 et Benoît XVI en 2006 ont déjà visité l’édifice, ce qui témoigne de l’importance du lieu de culte pour l’Église catholique.

maquette d'une cathédrale
Maquette de la cathédrale de Valence / Olivier Bénier

Aussi belle architecturalement que riche artistiquement, la cathédrale est vraiment un monument incontournable à Valence. Que vous soyez catholique pratiquant ou que vous souhaitiez simplement vous imprégner de la solennité de l’endroit, un détour par la cathédrale s’impose ! 

 

Suivez nous sur
Sur le même sujet
Inès Tanguy

Inès Tanguy

Étudiante à Sciences Po Rennes, cette jeune française collabore avec l’édition de Valence de lepetitjournal.com pour partager sa passion de la ville à nos lecteurs.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale