10 choses à ne pas faire au Japon : des plus évidentes aux plus surprenantes !

Par Lepetitjournal Tokyo | Publié le 13/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/08/2022 à 00:00
interdit-au-japon

Après plus de deux ans, la réouverture des frontières japonaises aux touristes peut faire peur à certains habitants. En effet les différences culturelles et les préjugés ont la dent dure. On prête souvent des habitudes et attitudes peu flatteuses aux étrangers venus visiter le pays.
D'ailleurs, même les expatriés, vivants aux États-Unis, en Chine, en Angleterre, à Singapour ou encore en Inde, apprennent au fil du temps les us et coutumes de leur pays d’accueil, parfois au prix de quelques mésaventures. 

Que vous veniez de France ou d’ailleurs dans le monde, on vous a préparé un petit récapitulatif de certaines choses à ne pas faire au Japon, afin d’éviter de créer le malaise lors de votre séjour !

Les choses à ne pas faire au Japon qui peuvent sembler évidentes :

Téléphoner dans le train

Au Japon la discrétion est de mise, que cela soit dans la rue ou dans les transports en commun (tous les espaces publics et même privés), il est très mal vu de déranger ses voisins. Voilà pourquoi parler au téléphone dans le métro ou le train est interdit. Mieux encore, il est demandé aux voyageurs de garder leurs appareils en mode silencieux. Cela semble logique, mais si cette règle est peu appliquée en France, elle est vraiment respectée au Japon et y déroger vous vaudra sûrement un regard noir de la part des personnes présentes, voire une réflexion pour vous demander de stopper immédiatement votre conversation.
Évitez également de discuter d’une voix forte, de vous interpeller sur le quai (ou d’une place à l’autre) ou encore de laisser traîner vos sacs dans le passage.

Boire ou manger dans la rue (ou dans le train)

Le Japon est le pays des distributeurs automatiques. Placés à chaque coin de rue, ceux-ci fournissent boissons fraîches et boissons chaudes à toute heure du jour et de la nuit. Pourtant, il est mal vu de boire ou de grignoter en marchant. Comme le train, la rue est un espace public régi par certains codes de politesse. Si les festivals offrent de nombreuses occasions de déguster de la nourriture ou des boissons en se baladant, le reste du temps, il vaut mieux éviter cette pratique. Boire et manger en marchant, ou lors de vos déplacements en train (sauf shinkansen ou trains longue distance) est considéré comme impoli.

Ne pas manger, boire, parler fort dans le métro japonais

Traverser au feu rouge

Globalement la circulation pour les piétons comme pour les véhicules n’est pas dangereuse au Japon. Cependant, la distinction entre les voies pour voitures et pour piétons n’est pas claire partout même à Tokyo (pas de trottoirs dans les petites rues). Vous marchez souvent sur le bord de la route, partageant ce territoire avec des vélos plus ou moins attentifs à votre présence et pour qui les règles de circulations ne sont pas toujours claires. Malgré tout, une chose reste sûre : interdit de traverser lorsque le feu piéton est rouge. Oui, en France aussi, mais ici la règle est plutôt bien respectée, faites y attention.

Fumer n’importe où dans la rue

S’il existe encore quelques restaurants fumeurs au Japon, la plupart des espaces publics sont désormais non-fumeurs, y compris la rue ! Il existe des zones fumeurs spécifiques à différents endroits, identifiables grâce à des panneaux ou tout simplement à la foule compacte qui s’y presse pour fumer. Les bars ou clubs disposent bien sûr de zones fumeurs. En cas de doute, n’hésitez pas à poser la question plutôt que de vous risquer à fumer n’importe où.

Garder ses chaussures dans une maison ou dans un temple

Cette règle s’applique également dans les écoles, des hôpitaux, certains hôtels, restaurants ou magasins. Là encore la règle vous paraîtra sans doute logique : garder ses chaussures à l’intérieur salit le sol. Si vous ne l’appliquiez pas avant de séjourner au Japon, vous découvrirez que cette règle est difficile à oublier même à son retour en France, tant elle semble pleine de bon sens.
Pour savoir si vous devez ou non retirer vos chaussures avant d’entrer quelque part (restaurant ou magasin, etc.), vérifiez la présence de pantoufles ou de casiers à proximité pour poser des chaussures. Généralement une marche sépare le sol à l’entrée et le reste du bâtiment, un gros indice vous indiquant que vous feriez mieux de vous déchausser.

Attention, beaucoup de choses qui nous semblent normales sont interdites au Japon

Les choses à ne pas faire au Japon et qui peuvent nous surprendre :

Se moucher en public

Au Japon il n’est pas rare de voir de jolis mouchoirs/serviettes en tissus brodés de motifs mignons sur les étales. Mais attention, ces mouchoirs ne sont pas faits pour se moucher ! Il s’agit de petites serviettes à glisser dans son sac et qu’on utilise plutôt pour s’essuyer la nuque en cas de forte chaleur ou pour se sécher les mains après un passage aux toilettes publiques. C’est simple, il est mal poli de se moucher en public et l’option choisie est souvent celle du reniflement. Certains vous diront que c’est à cause du bruit, mais en vérité certains reniflements peuvent être bien plus forts qu’un discret coup de mouchoir. En revanche, il est vrai que les poubelles sont absentes des espaces publics au Japon, ce qui empêche de se débarrasser de son mouchoir utilisé.

Se montrer trop affectueux en public

Ne pas manger ou boire, ne pas se moucher ou parler fort en public, OK. Quoi d’autre ? De manière générale se montrer affectueux en public est une chose à ne pas faire au Japon. Pas d’accolade pour saluer ses amis, pas de petits bisous furtifs pour se souhaiter une bonne journée sur le quai du métro, pas de chatouilles, pas de lutte (pour rire), etc. Évitez également les contacts physiques avec les personnes japonaises que vous connaissez, même une poignée de main. Les Japonais ne sont pas démonstratifs et, même s’ils ne s’attendent pas à ce que vous agissiez comme eux en tant qu’étranger, seront mal à l’aise confrontés à cette attitude.

Ouvrir ou fermer soi même la porte d’un taxi

Au Japon le client est roi. Afin de vous éviter de faire quoi que ce soit vous-même, les taxis japonais sont équipés de systèmes d’ouverture et fermeture automatiques qui contrôlent les portes du coffre et du côté passager. Il est très important de ne pas y toucher, de ne pas forcer l’ouverture ou la fermeture en y touchant vous-même, sous peine de risquer de les endommager. Attendez tranquillement que la porte s’ouvre d’elle-même !

Ne jamais ouvrir tout seul la porte d'un taxi au Japon

Accepter quelque chose avec une seule main

Que cela soit pour recevoir un bol de thé, un cadeau ou même une carte de visite, assurez-vous de saisir ce que l’on vous tend à deux mains, en signe de respect. Prendre quelque chose d’une seule main signifie que vous négligez ce que l’on vous donne et peut être très impoli. Cette règle basique vous permettra de vous en sortir sans insulter votre interlocuteur, mais sachez qu’il existe de nombreuses règles secondaires à apprendre, notamment lors de l’échange de cartes de visite dans le cadre d’une relation de travail.

Offrir un pourboire

Au Japon, offrir un pourboire peut être offensant. Une règle de politesse vraiment dure à comprendre lorsque l’on vient d’un pays habitué à en donner pour signifier au contraire sa gratitude. Au pays du service, serveurs, personnels de déménagement, chauffeurs de taxi, employés d’hôtels refuseront tous vos pourboires. Cette pratique est cependant intégrée par les services de livraison en ligne (notamment de nourriture) et il vous sera possible de « tiper » votre livreur directement sur l’application qu’il utilise.

 

Cette liste est loin d’être exhaustive et ne peut pas l’être. En tant que visiteur de passage, vous serez facilement pardonné de vos impairs ou de vos maladresses tant que vous restez poli. De manière générale, respectez les règles que l’on fait l’effort de vous signaler en anglais. Si la population locale n’est pas réputée pour son niveau en langues étrangères, elle fera de son mieux pour vous orienter et vous aider en cas de soucis.

Attention tout de même, il n’existe pas de pays sans arnaque et sans crime. Si le Japon a la réputation d’être un pays très sûr et dans lequel vous ne rencontrerez aucun souci, restez prudents et préparez un minimum votre voyage !

 

 

 

Crédits images :

Image de couverture

Taxi japonais

Métro japonais

Interdictions

logofbtokyo

Lepetitjournal Tokyo

Le media des Français, francophones et francophiles à l'étranger. Pour recevoir des informations quotidiennes, abonnez-vous gratuitement à la newsletter!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tokyo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale