TEST: 2288

Little India, le quartier indien de Singapour haut en couleurs !

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 14/11/2021 à 18:30 | Mis à jour le 15/11/2021 à 12:20
Photo : Les façades multicolores de Little India (copyright 123RF)
little india singapour

A deux pas d’Orchard road, Little India est le cœur de la communauté indienne de Singapour. Avec ses shophouses de toutes les couleurs richement décorées, ses temples hindous, ses guirlandes bigarrées de fleurs ou de lumières, son bric-à-brac de vêtements et de bijoux empilés et sa cuisine épicée, ce quartier est un petit bout d’Inde au cœur de Singapour. Ce temps de Deepavali est sans doute le meilleur moment pour le visiter.

 

De l’« Auteuil » singapourien à Little India.

Dans le premier plan d’implantation de l’ère coloniale, le quartier indien était localisé en amont de la Singapore river.  Ce qui est aujourd’hui Little India abritait un hippodrome situé sur l’actuelle Farrer Park Road (d’où le nom de Race Course road donné à une autre rue du quartier). Le quartier était alors un lieu mondain où les Européens venaient voir les courses, et surtout être vus. Il était alors appelé « Serangoon », du nom de l’artère principale du quartier, qui était aussi une des plus vieilles routes traversant Singapour jusqu’au port du même nom sur la côte Nord de l’ile.

À la même époque, le commerce de bétail et l’agriculture se développèrent, en raison de la proximité de la Serangoon river. Certains noms de rue en gardent encore la trace : Buffalo road ou Kerbau (« buffle » en malais) road. Cette activité en amena d’autres en relation : commerce de viande et de lait, transport, et même de petites usines (par exemple, pour produire de l’huile de sésame ou du jus de canne à sucre) où l’énergie était procurée par les buffles, eux-mêmes nourris par les résidus.

 

gravure ancienne
Chars à buffles transportant des marchandises à la fin du 19ème siècle (copyright National Museum of Singapore)

 

Le commerce de bétail était une activité menée majoritairement par des Indiens, d’où une croissance de cette communauté dans ce quartier. Les nouveaux immigrants indiens s’y installèrent.  La communauté grandit rapidement et chercha à satisfaire ses besoins spécifiques : ainsi s’ouvrirent des marchands de guirlandes, des cabinets d’astrologie, des joaillers, des tailleurs, des restaurants, et des boutiques vendant des produits typiquement indiens comme des saris ou des épices. Des temples hindous et mosquées furent construits.

Le gouvernement construisit aussi dans ce quartier diverses institutions de santé, dont le Kandang Kerbau (« étable a buffles » en malais) hospital (KKH), spécialisé dans le traitement des femmes et des enfants, et le Singapore General Hospital, depuis déplacé dans son site actuel.

Au début du 20eme siècle, l’assèchement des marais nécessaire pour construire des infrastructures conduisit à la décroissance du commerce de bétail. A l’approche de la seconde guerre mondiale de nombreux entrepreneurs indiens quittèrent Singapour, confiant leurs affaires à leurs jeunes assistants dont certains s’épanouirent. L’occupation japonaise affecta fortement l’économie du quartier.

A partir des années 60, de nombreux Indiens quittent Little India pour s’installer dans des HDB. Le quartier devient alors principalement un centre de commerce, de tradition et de culte pour cette communauté. Ce n’est que dans les années 1980 que ce quartier a pris le nom de Little India, pour attirer les touristes. En 1989, il est inscrit au patrimoine de Singapour comme « préservé ». Depuis les années 2000, l’arrivée de jeunes artistes, qui vivent et travaillent dans ce quartier, lui a donné une couleur bohème.

 

Découvrir le Little India d’aujourd’hui

Pour visiter Litlle India, déambulez dans les rues colorées qui sont un enchantement pour les yeux. Le long de Serangoon road se trouvent de nombreux magasins de Sari et des bijouteries. N’oubliez pas également de flâner dans les petites ruelles perpendiculaires à Serangoon Road. On aime également se promener sous les arcades de Buffalo Road et leurs diverses épiceries et kiosques.

Poussez les portes du temple hindou Sri Veeramakaliammansur Serangoon Road, et de l'Indian Heritage Centre.

 

bazar dans le quartier indien de singapour
Le « bazar » de Little India durant Deepavali (copyright Littledayout)

 

Promenez-vous au Tekka Market pour découvrir l'abondance de fruits et légumes locaux, de viande et poisson. Étonnement, la plupart des marchands sont chinois. Il ne faut pas rater le premier étage de ce marché couvert. C’est un endroit où les couleurs explosent. Tout l’étage est occupé par des vendeurs de vêtements indiens, en particulier des Punjabis. On a, de là-haut, une vue imprenable sur la vie grouillante du marché en-dessous.

Une visite shopping au Mustafa Center est un must. Une institution ! On trouve tout chez Mustafa, et à toute heure.

À deux pas du Tekka Market, la maison de Tan Teng Niah est également un incontournable de Little India. Probablement la maison la plus colorée de Singapour.

Le dimanche, le quartier s’anime car les travailleurs indiens se rendent à Little India lors de leur seul jour de repos. Avec ses restaurants indiens, ses services de transfert d’argent et ses épiceries qui vendent les alcools indiens les plus populaires et un riz moins collant – comme celui qu’on trouve en Inde –, Little India est un lieu de prédilection pour ces travailleurs.

Pendant les fêtes saintes de Deepavali et de Thaipusam, le quartier est particulièrement vivant. Serangoon Road est éclairée avec des milliers de lumières suspendues comme des guirlandes sur la rue.

Le guide le plus complet et pratique de Little India est sans doute le circuit du patrimoine produit par le National Heritage Board. Vous y trouverez l’histoire des quartiers, la liste et la description des lieux remarquables et des itinéraires variés selon vos points d’intérêt.

 

Sur le même sujet
idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Catherine C ven 05/10/2018 - 06:34

Bonjour, Article sur Little India interessant, très jolies photos. J'ai noté un typo sur le nom du restaurant de Little India dans " Nos coups de coeur": C'est Komala Villas. Bonne journée. Catherine C.

Répondre
Commentaire avatar

singapour ven 05/10/2018 - 06:38

Merci ! Typo corrigée :)

Répondre

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale