TEST: 2288

Deepavali, le festival indien des lumières

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 31/10/2021 à 18:30 | Mis à jour le 02/11/2021 à 12:39
Photo : Les décorations de Deepavali sur Serangoon road (copyright Time Out)
deepavali a singapour

Ce 4 novembre, Deepavali, également appelé Diwali ou fête des lumières, est célébré à Singapour par les Hindous, les Sikhs et les Jains, comme l’une des fêtes les plus importantes de l’année. Elle symbolise le triomphe de la lumière sur les ténèbres et marque également le début du nouvel an hindou d’après le calendrier lunaire.

 

Les origines de Deepavali

La fête de Deepavali fait appel à de nombreux mythes et légendes de l’Hindouisme. En fonction des lieux géographiques et de l’histoire, cette fête a des origines et des significations différentes, mais toujours liées à la victoire du bien sur le mal.

Dans le Sud de l’Inde, la légende très fréquemment associée à la Fête des Lumières est celle de la victoire de Krishna, avatâr de Vishnu, sur le roi des démons, Narakâsura (Naraka, "enfer" + asura "démon") qui oppressait et terrifiait son peuple.

Dans le Nord de l’Inde, une autre origine légendaire très répandue est le retour triomphant de Râma et de Sita, sa femme, dans sa ville d’Ayodhyâ au bout de quatorze années d’exil et après un dur combat où Râma tua le démon Ravana. La population leur fit fête et illumina les rues de lampes dip, disposées en rangée avali (d'où le nom composé Dipavali).

Cette fête se rapproche également du culte de Lakshmi, déesse de la richesse et de la beauté. Représentée à quatre mains, de l’une d’entre elles, découlent des pièces d’or. Lakshmi est supposée apporter fortune aux foyers bien nettoyés et éclairés. C’est pourquoi les maisons sont illuminées pour inviter la déesse à les visiter.

Deepavali est aussi important pour les Sikhs qui commémorent ce jour-là la libération de prison du sixième guru Sikh, Guru Hargobind, par l’empereur moghol Jahangir.

 

Les traditions selon les régions de l’Inde

Deepavali est célébré dans le sous-continent indien depuis plus de 2500 ans. Les traditions varient selon les régions de l’Inde. Dans le Nord de l’Inde, Deepavali est célébré un jour plus tard que dans le Sud et l’accent est mis sur le nouvel an hindou, alors que dans le Sud, c’est la victoire du bien sur le mal qui est mise en avant.

Les préparations pour Deepavali commencent bien avant le jour de la fête proprement dit. On nettoie la maison et on la décore avec des couleurs vives. On achète de nouveaux vêtements, et on prépare des snacks salés et sucrés.

Les rangoli, décorations dessinées sur le sol avec de la farine de riz et des poudres de couleurs, ornent les cours des maisons et temples. Cette décoration festive se complète avec des guirlandes de fleurs.

 

decoration florale
Rangoli (copyright Sassymama)

 

Un autre symbole important est celui des lampes en terre cuite Diya ou dip allumées la nuit sur les embrasures de portes et le rebord des fenêtres pour marquer le triomphe de l’obscurité sur les ténèbres et symboliser la rangée de lumière qui a guidé les pas de Rama vers Ayodhyâ.

C’est une fête également familiale où l’on s’offre des cadeaux et prépare un bon repas, généralement végétarien. Il est coutume de s’offrir de l’or pour s’assurer prospérité tout au long de l’année et de déguster des douceurs.

 Les festivités de Deepavali se déroulent pendant 5 jours. Chaque journée a son importance mais le 3èmejour est le plus notable : il est le dernier jour de l’année et celui où l’on accueille Lakshmi dans son foyer. Le matin de Deepavali, on se lève tôt pour prendre des bains huiles, dont la valeur est supposée équivalente a un bain dans le Gange. Auparavant, le doyen de la famille aura déposé trois gouttes d’huile sur le front de chaque membre de la famille. On revêt de nouveaux habits de couleurs vives pour figurer un nouveau départ et l’espoir de devenir une meilleure personne. La journée est ensuite consacrée aux visites de temples et de parents.

 

Où fêter Deepavali à Singapour ?

Little India a été le centre des célébrations de Deepavali a Singapour depuis le début du vingtième siècle, même si cette fête n’est devenue un jour férié qu’en 1929.

Depuis le 25 septembre Serangoon Road et Race Course road se sont parées d’arches de lumière. Les rues et les boutiques du quartier étalent bijoux, guirlandes de fleurs et douceurs.

Dans les temples hindous de Singapour, notamment Sri Veeramakaliamman Temple, au cœur de Little India, des cérémonies retraçant la victoire du bien sur le mal, sont ouvertes à tous.

 

personnes celebrant deepavali
Diyas (copyright Sassymama)

 

Déambuler dans Little India, en se promenant au milieu des rues colorées et en s’arrêtant dans des restaurants, est un très bon moyen de participer à cette fête. L’Indian Heritage Centre propose une exposition sur l’origine des Sikhs a Singapour. Par ailleurs, l’Esplanade présente du 15 au 24 novembre Kalaa Utsavam, une série de spectacles en lien avec Deepavali.

idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale