Que sont les Nuraghes en Sardaigne ?

Par Nina Malleret | Publié le 11/06/2021 à 07:00 | Mis à jour le 11/06/2021 à 07:00
Vue aérienne sur les Nuraghes en Sardaigne

De nombreuses constructions mégalithiques ont laissé des témoignages d’anciennes civilisations en Sardaigne, l’île méditerranéenne située à l’ouest de l’Italie. C’est sous le nom de Nuraghes que certaines d’entre elles, des bâtisses en pierre, sont devenues des emblèmes de la région ainsi que de réels joyaux archéologiques.

 

Ce sont plus de 8 000 vestiges de nuraghes qui sont aujourd’hui recensés dans la région de la Sardaigne, désormais parfaitement intégrés dans le paysage de l’île. Ces édifices de pierre sont reconnaissables grâce à leur(s) tour(s) à cône tronqué, qui sont maintenant devenues de réels symboles du territoire sarde. Mais si l’on ne s’étonne plus de les voir parmi les éléments et la végétation, ces bâtisses interrogent encore et tout de même les archéologues et chercheurs : dans quel but, et par qui, ont-elles été construites ?

 

À l’origine des Nuraghes

Il apparait aujourd’hui que les sociétés à l’origine de ces constructions soient issues de la transition du Néolithique à l’âge du fer, située au IIIe millénaire avant J.C. L’hypothèse veut donc que ce soit au IIe millénaire, plus particulièrement à l’âge du cuir et du bronze, que des tribus organisées et structurées furent en capacité de mener à bien la construction de tels édifices, tout en coordonnant les ressources économiques et humaines. Cette civilisation nuragique, l’une de plus insolites et particulières civilisations de la Méditerranée antique, demeura sur le territoire sarde durant huit siècles environ, du XVIe au IXe siècle avant J.C. Il apparait également qu’il s’agissait principalement d’un peuple de bergers et de paysans, divisés entre de nombreuses petites communautés et dont le nuraghe représentait le centre de la vie sociale.

 

Les Nuraghes

 

Un symbole de l’identité culturelle de la région

Devenus de réels socles de la Sardaigne antique autant que symboles de l’identité culturelle de la région, les nuraghes restent également énigmatiques quant à leur fonction primaire : parmi les diverses théories, les plus plausible serait celles de l’utilité militaire (construction défensive), religieuse (faisant office de temple) ou encore astronomique. Les nuraghes sont en réalité un témoignage impressionnant des capacités novatrices et créatives de ces communautés préhistoriques, qui savaient manier les techniques et matériaux de façon très structurée. Tours tronconiques formées de mégalithes (constructions monumentales constituée de pierres brutes sans ciment pour les fixer), ces bâtisses de pierre étaient généralement placées au centre du village, qui se déployait sur un plan circulaire, et dont l’ensemble était fermé par un mur d’enceinte à l’image d’une communauté délimitée.

 

Quelques nuraghes célèbres de la région

Au Nord de la Sardaigne : site archéologique de Turris Libissonis, ancienne Porto Torres et le Nuraghe Majore du temple de Pausania.

Au centre de la Sardaigne : le Nuraghe Arrubiu, le complexe de Sceri et le Nuraghe Serbissi (et village nuragique de Tiscali)

Au Sud de la Sardaigne : le complexe nuragique Su Nuraxi à Barumini, le Nuraghe Su Mulinu et le Nuraghe Diana.

Dans la ville de Cagliari : chef-lieu régional et port principal de la Sardaigne, où l’on peut visiter le Musée archéologique national, le plus important du monde concernant la civilisation des nuraghes.

Nous vous recommandons
Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s) Réagir