Jeudi 25 février 2021

La Casa internazionale delle donne: modèle de résilience à l’italienne

Par Anaïs N'Déko | Publié le 21/01/2021 à 07:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Casa internazionale delle donne

Emblème du féminisme italien, La « Casa internazionale delle donne » est un lieu unique en Italie, pour ne pas dire en Europe occidentale. Accueillant une trentaine d’associations promouvant des valeurs d’égalité des genres, de diversité, ainsi que de droit à la différence, cet espace culturel est un lieu de débat ou la « politeia » retrouve ses plus belles lettres de noblesse.

 

Un peu d’histoire…

L’histoire de la « Casa internazionale delle donne » est un récit qui s’écrit au présent, une réalité empreinte de beauté et de mystère, un témoignage féminin d’humanité et de solidarité à l’italienne. Autrefois prénommé « Buon Pastore », l’histoire de ce bâtiment débute au XVIIème siècle, tandis qu’il sert d’établissement pénitencier féminin Carmélite, avant de devenir tour à tour un monastère, un espace dévolu au social à partir de 1983, puis finalement un abri pour les associations féministes en 1987. Pendant des siècles, ce lieu fut un véritable symbole de répression des femmes, avant que ces dernières ne se le réapproprient, afin d’en faire le porte étendard d’un féminisme victorieux.

 

Casa delle donne

 

Casa delle donne

 

La CID, un lieu d’expression se déclinant au féminin

Aujourd’hui ce sont plus de 30 associations qui ont leurs quartiers généraux à la CID, bien que la plupart opèrent dans d’autres espaces à travers Rome et sa périphérie. Ayant chacune une identité bien distincte, elles luttent contre le sexisme et le racisme, soutiennent les femmes en situation de précarité ou victimes de violences, et accompagnent l’expression artistique féminine. Organisation à but non-lucratif et entièrement auto-financée, la « Casa internazionale delle donne » offre un espace de parole et d’expression pour celles qui se sentent démunies. C’est une communauté chaleureuse et accueillante qui veille à ce que les femmes, peu importe leurs origines sociales, ethniques et géographiques puissent partager et échanger ensemble leurs expériences, leurs cultures, et leurs savoirs. Politiquement engagée, la CID s’inscrit dans l’histoire de l’émancipation des femmes, tout en s’ouvrant aux problématiques sociétales contemporaines (environnement, immigration, urbanisme).

 

Casa delle donne

 

Casa delle donne

 

Casa delle donne

 

Contentieux avec la municipalité de Rome

La « Casa internazionale delle donne » fait face à de nombreux défis quant à la reconnaissance de son statut historique, social et culturel, notamment depuis fin 2017, période à laquelle le Mouvement Cinq-étoiles (M5S) sous l’égide de Virginia Raggi a conquis la mairie de Rome. La coalition politique entre M5S et le parti d’extrême droite Lega aggrava encore la situation d’une CID acculée par les dettes, au point de menacer de son existence. En décembre 2018, la CID « présenta une proposition de transaction à la Municipalité de Rome de 300,000 euros, ce qui représentait à l’époque un tiers de leur dette totale ». Au cours d’un entretien informel Mme. Raggi avait fait montre d’un vif intérêt pour cette proposition, mais sans jamais y donner suite. Demeurée dans l’ombre du doute, «  Lucha Y Siesta », une des associations de la « Casa internazionale delle donne » luttant contre les discriminations de genre et les violences conjugales, s’était retrouvé sous la menace d’un ordre d’éviction.

Vous l’aurez compris, la « Casa internazionale delle donne » est un lieu chargé d’histoire, un symbole de l’évolution du féminisme italien et monument du patrimoine culturel romain qui mérite toute votre attention.

 

Informations pratiques

Numéro de téléphone : 06 6840 1720

Site Internet

Facebook

Instagram : @casainternazionaledonne

Twitter : @CasaIntDonne_Rm

Youtube

Nous vous recommandons

DSC_0220

Anaïs N'Déko

Après avoir vécu plusieurs années entre le Royaume-Uni et l’Irlande, Anaïs a posé ses valises au pays de la Grande Bellezza, pour y embrasser le journalisme. Passionnée de cinéma, d’histoire, et d’opéra, Anaïs est également scénariste et réalisatrice.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

EXPO

l'Exposition Josef Koudelka à l'Ara Pacis

Josef Koudelka, photographe renommé et à l’œil avisé, est exposé au musée de l’Ara Pacis jusqu’au 16 mai dans le cadre de l’exposition « Radici – Evidenza della storia, enigma della bellezza ».

Expat Mag

Lima Appercu

Le plus grand potager vertical du Pérou se trouve à Lima

Réalisé à partir de bouteilles en plastique recyclées, ce potager bio est une initiative du district de Santiago de Surco qui destine les légumes frais récoltés aux repas solidaires du quartier.