Mardi 19 octobre 2021
TEST: 2283

Les remarquables Villas d’Este et d’Hadrien à Tivoli

Par Nina Malleret | Publié le 30/04/2021 à 07:00 | Mis à jour le 30/04/2021 à 11:45
vue depuis le promontoire sur la villa d'Hadrien

Lorsque l'on discute de Rome et de ses alentours, il y a un fait que l'on ne peut contester : les empereurs Romains avaient de très bon goûts, du moins en ce qui concerne les villas. Et comme pour illustrer parfaitement cette affirmation, on trouve dans la ville de Tivoli, célèbre cité du Lazio, deux villas grandioses : la Villa d'Este et la Villa Adriana.

 

Située à une quarantaine de kilomètres du centre-ville de la capitale italienne, la ville de Tivoli est célèbre à travers le globe pour sa beauté naturelle ainsi que ses villas d'exceptions. Ancienne station balnéaire connue pour les vertus de son eau, Tivoli est en effet la terre de nombreuses villas romaines, généralement construites en tant que maisons de campagne des empereurs de l'époque, dont deux sont des chefs d'œuvre incontournables. La Villa Adriana (ou d'Hadrien) et la Villa d'Este sont toutes deux inscrites au patrimoine mondiale de l'UNESCO, depuis les années 1999 et 2001 respectivement. Retour sur ces deux joyaux architecturaux qui méritent amplement le déplacement, et qui constituent à eux deux combinés une escapade particulièrement agréable lors des beaux jours estivaux.

 

La Villa d'Este

Datant de 1550, la Villa Este est considérée comme un pur trésor de la Renaissance. Parfait exemple de ce qu'était un jardin italien du XVIème siècle, son terrain fut l'un des premiers "jardins des merveilles", et a d'ailleurs servi de modèle pour le développement de ses confrères naturels en Europe. Alors qu'il a par ailleurs été lui-même inspiré des jardins de Babylone, celui de la Villa d'Este est particulièrement remarquable pour ses statues, bassins, grottes, cascades et fontaines sorties tout droit de l'imagination du Bernin : c'est d'ailleurs ce qui lui a permis d'être classé site du patrimoine mondial UNESCO.

 

Vue sur l'une des fontaines de la ville d'Este

 

La Villa est située sur un ancien couvent franciscain, lui-même dressé sur les flancs de la ville, surplombant ainsi la région du Lazio grâce à un panorama majestueux. La résidence, de style purement Renaissance, est un impressionnant palais entouré de pas moins de 255 fontaines, et 15 000 plantes et arbres, harmonieusement dispersés sur une surface de 35 000m². Si le palais a été commandé par Hippolyte d'Este, c'est l'architecte Pirro Ligorio, secondé par Thommaso Chiruchi de Bologne, qui s'est chargé de la conception de l'ensemble palais-jardins, réalisé entre les années 1550 et 1572.

 

Vue sur l'une des fontaines de la ville d'Este

 

Si la rangée des Cent Fontaines, entre autres, impressionne le visiteur et force l'admiration, le jardin de la Villa n'est pas le seul à renfermer des trésors. Chaque pièce, et elles sont nombreuses, de l'intérieur du palais attire l'œil du visiteur, grâce à une décoration harmonieuse et soignée qui, avec grâce, confond murs et plafonds parmi les fresques. Force est de constater cependant que les splendides paysages visibles depuis les fenêtres restent les plus beaux chefs-d’œuvre de la Villa d'Este.

 

La Villa Adriana (ou d'Hadrien)

Cette deuxième Villa, que l'on appelle Adriana ou d'Hadrien, est celle que l'empereur romain du même nom a fait bâtir pour lui et sa cour, à l'écart du centre-ville et de sa maison du Mont Palatin. C'est donc au cœur de la campagne romaine que la bâtisse se démarque par ses dimensions majestueuses et ses caractéristiques architecturales. Témoin du IIème siècle (époque où elle a été édifiée), la Villa Adriana est une véritable œuvre d'art architecturale, de par son métissage décoratif d'éléments à la fois égyptiens, grecs et romains. Construise au milieu d'un vaste domaine de pas moins de 120 hectares, elle apparait aujourd'hui comme un immense parc regroupant des édifices classiques de l'époque. S'apparentant même à une "petite ville", elle est composée de palais, fontaines et thermes, qui permettent une visite pouvant durer jusqu'à plusieurs heures afin de savourer cette atmosphère particulière et ce trésor architectural.

 

vue depuis le promontoire sur la villa d'Hadrien

 

Alors que la Villa Adriana était la "maison de retraite" de l'empereur Hadrien, elle fut habitée par ses successeurs lors de sa mort, avant de voir ses ruines saccagées, causées par l'abandon du palais. Il reste néanmoins possible aujourd'hui d'admirer la magnificence du lieu et de ses statues de marbre, qui percent l'œil et dont la précision est tout à fait remarquable. Bien qu'elle ait été pillée au cours des siècles, la splendeur du temps qui passe et des années traversées est l'une des plus belles caractéristiques de la Villa, que l'on peut facilement qualifier de havre de paix. Et si l'on ne peut visiter qu'une moitié restaurée de l'ensemble architectural originel de 134 après J.C., le site garde une force indéniable, qui marque les esprits.

 

Villa d'Hadrien

 

Ce que l’on appelle Canope, l'une des parties les plus fascinantes de la Villa, est la réplique d'un sanctuaire qui était édifié près d'Alexandrie. On y trouve désormais une rangée de colonnes décorées, qui entourent une immense piscine. Le Théâtre Maritime est également l'un des immanquables de la Villa ; étang circulaire contenant sur un ilot une villa romaine en son centre, il se distingue parmi les nombreuses pièces de la bâtisse. Entre bibliothèques, bains, chambres, jardins, fontaines et étangs, il y en a pour tous les goûts artistiques, et c'est une destination à ne certainement pas manquer !

Nous vous recommandons
Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

COVID-19

Trieste, symbole de la contestation contre le Green Pass

Alors que le Green Pass a été rendu obligatoire pour tous les travailleurs en Italie le 15 octobre, les contestations continuent de se faire entendre dans de nombreuses villes.

Vivre à Rome

GASTRONOMIE

La mozzarella remporte le match contre le camembert en France

C’est une première en France : dans la catégorie des fromages à pâte molle, la mozzarella se vend mieux que le camembert, rapporte le Corriere della Sera.

Expat Mag

VOYAGES

Habitez-vous dans un des quartiers les plus cool au monde ?

Nous avons sélectionné les 15 quartiers les plus cool du monde que l’on a hâte de visiter. Embarquez pour un voyage 100% urbain. Peut-être ferez vous partis des chanceux qui habitent dans l'un d'eux !