TEST: 3277

Samedi soir confiné : un Français du NJ fait danser la communauté

Par Rachel Brunet | Publié le 01/05/2020 à 22:46 | Mis à jour le 01/05/2020 à 23:01
Photo : Alain Masson après un set
Samedi soir confiné

Depuis le début de la pause, les commerces ont fermé, la vie s’est arrêtée, les soirées, loin de toute vie sociale s’enchaînent tristement. Il fallait bien un Français pour casser la morosité ambiante et permettre à la communauté francophone de Princeton, où il vit, de se déhancher. Mais la fièvre du samedi soir s’étend hors des limites de cette petite ville paisible du New Jersey parce que c’est en Facebook live qu’Alain Masson mixe et enchaîne les sons pour le plus grand plaisir d’une communauté confinée !

 

Des soirées au profit d’une bonne cause

Vendéen d’origine et passionné par la musique et le mixage, Alain Masson est un expatrié de longue date. Ce n’est pas la musique qui l’a amené dans le Midwest, aux Pays-Bas, en Angleterre avant de le déposer, lui et sa famille, à Princeton, il y a 3 ans, mais une intense carrière en grand groupe.

« Quand j’étais étudiant, à Nantes, je mixais, parfois jusqu’à quatre soirs par semaine ». Une passion qui ne l’a plus jamais laché ! Au fil des expatriations, la musique et le mixage lui permettent de se créer un réseau. Et quand il débarque à Princeton avec sa famille, c’est tout naturellement qu’Alain Masson ressort ses platines. Il décide de marier la musique , sa passion, à une bonne cause. Il lance début d’année 2018 TGIF, entendre « Thanks God I’m French ». Des soirées conviviales rythmées par les platines d’Alain Masson dont l’intégralité des recettes sont reversées à une bonne cause, une association ou plutôt une « charity » comme on les appelle de ce côté-ci de l’Atlantique. À chaque soirée, la communauté francophone de Princeton accourt, mais pas que ! Des Américains, des Allemands et bien d’autres convives de différentes nationalités viennent se déhancher sur de la Funk, de la House, du Disco, de la musique Latino... Piste de danse, bar, réseautage, les soirées d’Alain Masson attirent tant pour leur convivialité que pour leur but : aider. Après chaque événement, un chèque est remis à une « charity ». Elles viennent en aide aux enfants handicapés, comme Roul’yon Ensemble, aux enfants dans le besoin ou encore aux enfants qui apprennent le français. Pour ce père de famille, venir en aide aux enfants est un principe de vie et il en a fait un combat. Il le mène en musique.

 

Confiné

Remise de chèque par Alain Masson

 

Saturday night fever sur Facebook

Mais voilà, la soirée d’avril au profit de l’association « Share My Meal » a été repoussée, confinement oblige ! « C’est en suivant certains DJs sur les réseaux sociaux que j’ai eu l’idée de faire des soirées live et puis, j’ai aussi été poussé par le groupe » explique Alain Masson. Ainsi, depuis le début de la pandémie, il donne rendez-vous chaque samedi soir, de 20h30 à 21h30, à une communauté grandissante sur sa page facebook. Chaque semaine, le concept s’affine. Soirée à thème, soirée déguisée, demain samedi 2 mai, c’est sur de la Funk que les francophones du New Jersey et de New York vont pouvoir littéralement se lâcher depuis leur salon. « Certains reproduisent même chez eux une vraie ambiance de discothèque » précise le vendéen.

Confiné

Chez une famille du New Jersey, ambiance discothèque 

 

« Les soirées live d’Alain sont nos rendez-vous festifs de la semaine où l’on se retrouve et ça fait du bien au moral de partager ce moment social. Ses playlists sont toujours géniales, une vraie bouffée d’oxygène ! » indique Carole Jury, artiste-peintre installée à Princeton avec son époux Kamel et leurs trois enfants.

Un rendez-vous qu’attendent impatiemment les membres du groupe. Un défouloir de fin de semaine, un rendez-vous virtuel qui permet de vivre un semblant de vie sociale, le temps d’une heure, le temps de quelques tubes, de quelques danses. Une tranche de vie.

 

Prochaine soirée TGIF : samedi 2 mai de 20h30 à 21h30 sur la page facebook

Confiné

Alain Masson après une soirée facebook live

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale