Mercredi 18 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pour Catherine Barba « le talent n’a pas de sexe »

Par Portraits de Femmes - avec le soutien de Rue du Paradis | Publié le 12/08/2019 à 14:55 | Mis à jour le 13/08/2019 à 06:09
Photo : Catherine Barba
Catherine Barba

Entrepreneure et pionnière du e-commerce, Catherine Barba est aussi business angel. En 2016, elle lance à New York, la première édition du WIN Forum. Elle fait partie des Women of New York de notre édition.

Lepetitjournal.com New York : Comment est-ce que la ville de New York s’est imposée dans votre vie ? Pouvez-vous nous parler de votre arrivée à New York ?

Catherine Barba : D’aussi loin que je m’en souvienne, New York a toujours fait partie de mes rêves, nourris par le cinéma et la littérature. La trilogie new-yorkaise de Paul Auster, les mythiques plans noir et blanc sur fond de Gershwin de Manhattan de Woody Allen, l’arrivée de Bardamu dans cette « ville debout, absolument droite »... Moi, j’y suis arrivée en août 2015 sous un ciel bleu marine avec mon mari et ma fille. C’était comme une osmose, je me suis d’emblée sentie chez moi.

 

« Les femmes et l’innovation » est un de vos thèmes de prédilection. Pouvez-vous nous parler du WIN Forum ?

L’enjeu pour les femmes, et pour chacun de nous, aujourd’hui, est d’être un « changemaker », quelqu’un qui vit, travaille, consomme autrement parce que le monde change à toute allure et qu’il y a de vraies urgences. Pour réussir, j’ai compris que la clé était de s’entourer de gens différents. C’est la seule façon de regarder le monde autrement, d’apprendre à écouter, à coopérer autrement. C’est sûrement pour cela que je fais le WIN Forum et que j’ai tellement à cœur de promouvoir les femmes, les entrepreneur.e.s, mais aussi tous les « unconventional leaders ». Le rééquilibrage entre hommes et femmes est absolument nécessaire, mais au fond le sujet n’est pas tant les femmes que la diversité : plus il y a de diversité de points de vue, plus il y a de création de valeur partagée et de sens. La diversité est le premier moteur de l'innovation.

 

Est-ce qu’il y a des nouveautés pour l’édition du WIN Forum 2019 ?

Le WIN Forum, c’est pour moi l’occasion de partager les gens extraordinaires que j’ai croisés tout au long de l’année et qui m’ont faite grandir, qui m’ont sortie de ma zone de confort et donné l’énergie de faire des choses nouvelles, des choses utiles ... C’est cela que j’ai envie de partager le 22 mai : la curiosité, la confiance, l’énergie pour transformer le monde et devenir qui on est. Rien que ça ! Vous allez adorer rencontrer Kathrine Switzer la légende du marathon, Cherie Blair, Virginie Morgon, Céline et Tat les fondatrices de SISTA, le CEO de FreshDirect, plein de startups innovantes avec une mission sociale, éducative, ou environnementale, des grands groupes qui recrutent, des femmes investisseurs qui soutiennent les projets mixtes et « women-owned »... La diversité des profils des participants est totalement à l’image de la diversité que je veux promouvoir.

Au rayon des nouveautés : un petit déjeuner « Get More Women Founders Funded », un espace co-mentoring qui vous donnera l’occasion pendant deux heures de rencontrer les participants et speakers du forum en mode « speed dating », et une cérémonie d’Award.

 

On parle des femmes, quel est votre regard de femme sur New York ?

Ce qui me vient en tête : l’ excès, tout est « très » (grand, bruyant, rapide, cher...) Les relations que je trouve très transactionnelles « time is money ». On ne prend pas le temps de connaître l’autre si on n’y trouve pas une valorisation personnelle immédiate (intérêt économique ou de représentation sociale). Mais il ne faut pas demander aux gens plus que ce qu’ils sont capables de donner. 

Ici, j’apprends beaucoup, je regarde, je rencontre, je suis insatiable de découverte. Ce qui me réjouit le plus : la lumière du matin, la couleur du ciel, la fraîcheur de Central Park, aller à l’opéra, siroter un Moscow Mule sur les rooftops, faire de la moto avec mon mari, aller courir dans les Hamptons...c’est important de se souvenir de sa chance. New York aura été une belle grande étape de notre vie de famille. Et je m’y suis fait des amis pour la vie.

 

Qu’avez-vous envie de dire aux autres femmes francophones de New York ?

Fais des choses dingues que tu ne feras nulle part ailleurs : cours le marathon de New York, lance ton business, apprend une autre langue, écris un bouquin, monte un spectacle, deviens volontaire pour une association... Capte à pleins poumons l’énergie de la ville pour oser, innover, entreprendre ! Tu n’as rien à perdre et tout à gagner.

 

C’est à New York que vous avez reçu en septembre dernier la Légion d’Honneur. Elle vous a été remise au Consulat par Marlène Schiappa. Pouvez-vous revenir sur ce moment ?

Il faut revoir la vidéo du discours qu’a prononcé Ines, ma fille, 15 ans, je l’ai postée sur LinkedIn. Elle a été vue près de 700 000 fois ! Ça donne le ton de cette belle soirée que j’ai dédiée à mes parents.

 

En 2017,  vous avez rejoint le conseil d’administration de Renault qui compte plus de 43 % de femmes. La loi française oblige à 40 % de femmes ( ou d’hommes) dans les conseils d’administration. En votre qualité d’investisseur(e), investissez-vous paritairement dans des projets portés par des femmes et des projets portés par des hommes ?

Le talent n’a pas de sexe. Ni la lucidité ou le courage. J'investis pas mal dans des start-up et essaie d'équilibrer mes investissements en pariant sur des business de femmes et mixtes, comme Pop Shop, Euveka. Lorsque je reçois un dossier provenant d'une femme dans lequel je ne veux pas investir, je m'efforce de les contacter par téléphone pour leur indiquer pourquoi je ne vais pas plus loin. J'ai toujours à coeur de leur communiquer un message positif.

 

Quelle est la plus belle leçon de vie que vous ayez apprise à New York ?

Everyone you meet is fighting a battle you know nothing about. Be kind.

 

Interview menée par Rachel Scharly - rédactrice en chef de l’édition New York de lepetitjournal.com

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir