TEST: 3277

New York sans New York, le nouveau roman de Philippe Delerm

Par Rédaction - New York | Publié le 23/02/2022 à 20:29 | Mis à jour le 23/02/2022 à 20:35
New York sans New York - Philippe Delerm

On connaît l’auteur pour La première gorgée de bière ou encore Je vais passer pour un vieux con, Sundborn ou les Jours de lumière. Philippe Delerm est un auteur, mais plus encore, il est l’inventeur d'un genre dont il est l'unique représentant, « l'instantané littéraire ». Il vient de sortir au Seuil New York sans New York. Comment parler des villes que l’on n’a pas visitées ? Voilà une question qu’aurait pu poser le critique Pierre Bayard et à laquelle Philippe Delerm apporte une réponse pleine et jubilatoire : en composant un recueil de textes courts de toutes ses approches de la ville fantasmée. Et c’est ce qu’il a fait !

 

New York sans New York

 

New York sans New York

Aimer New York et ne vouloir jamais y aller : Philippe Delerm a fait de cette idée une passion irradiant toute sa vie, brillante comme une bille de verre gardée jalousement au fond de sa poche. Dans son livre, il passe en revue tour à tour ces photographies de la skyline et des gratte-ciels qui apprivoisent le ciel ; le souvenir d’amis revenant de voyage avec des adresses de restaurants où il ne dînera jamais ; une rue de Greenwich Village aperçue sur une pochette de disque de Dylan ; le parc de Washington Square où se déroule un roman. Autant de rêves minuscules pour une ville majuscule. Alors pourquoi y aller ? S’interroge-t-il ? On risquerait de « trouver à New York moins que New York » est sa réponse.

Quand on est soi-même expatrié à New York, n’est-on pas intrigué par un ouvrage qui concerne une ville dans laquelle l’auteur n’a jamais foulé le sol ? Quelle est la place aux clichés ? D’autant que New York est une mégapole en perpétuel changement et dont le visage de a changé avec la pandémie… Peut-être que les restaurants dont ils parlent ont fermé suite à la crise, Greenwich Village a aussi changé, tout comme la skyline qui ne cesse de devenir plus dense.

Sans doute à lire pour en avoir le coeur net. Ou du moins pour découvrir la version fantasmée de l’auteur pour la ville de New York.

 

Philip Delerm

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale