Et si 2022 était, aux États-Unis, l'année de la négociation professionnelle ?

Par Votre carrière et les techniques de négociation – par NégoAndCo | Publié le 19/01/2022 à 15:59 | Mis à jour le 19/01/2022 à 16:12
Négociation professionnelle

Avec le début d'année, vient l'heure des résolutions, des volontés et des objectifs. Donner une nouvelle impulsion à sa carrière est synonyme de départ de son poste actuel. Aux États-Unis, à l’heure de la grande démission, évoluer professionnellement ne signifie pas pour autant donner sa démission, mais plutôt négocier son départ. Même si cette approche paraît antinomique avec le modèle américain, elle est pourtant une réalité. Et c'est avec Stéphane Duchanaud, expert de la négociation et à la tête de NegoAndCo North America que nous avons rendez-vous.

 

Négocier son départ de l’entreprise

NegoAndCo accompagne les cadres supérieurs et dirigeants dans des périodes de questionnement personnel, de départ volontaire ou imposé, ou de changement d'orientation. Après des années d'investissement personnel et professionnel, il est hors de question de démissionner sur un coup de tête, ou même après mûre réflexion, sans négocier son départ. Sans partir avec un package. Et aux États-Unis, il est l'heure de combattre les idées reçues. La plus courante, au pays de l'oncle Sam concerne bien évidemment le contrat de travail. « Mon contrat est sous la forme 'employment at will' et je désire partir. Je n'ai donc aucun levier de négociation ». Faux, explique Stéphane Duchanaud,« si vous êtes dans votre entreprise depuis longtemps, et toujours en poste, mais que vous vous sentez maltraités ou autre, cela veut dire que vous avez forcément de bonnes raisons, et donc des leviers d'influence, à actionner, dont vous ne soupçonnez même pas l'existence pour la plupart ». Autre idée reçue très tenace aux États-Unis, « je ferais mieux de prendre un avocat » . Là encore, faux, rétorque l'expert de la négociation. « La négociation en direct est également à considérer. Il s'agit bien souvent d'une meilleure solution. Pourquoi limiter votre action au seul prisme juridique alors qu'avec notre expertise, nous prenons en compte tous les prismes possible : juridique, mais également humain et psychologique, sociologique, politique, organisationnel, culturel, économique, éthique ? » soulève l’expert. Enfin, « ma situation est spéciale. Personne ne peut rien faire pour moi ». Là encore, Stéphane Duchanaud répond par la négative, « chaque situation est unique, certes, mais quasiment toutes, si gérées au bon moment, offrent la possibilité d'une négociation avec succès ». Trouver le bon timing est la base d'une bonne négociation de départ avec son employeur américain. Et si le début d'année était justement le moment de réfléchir à son départ et, de fait, de s'entourer d'un expert de la négociation ?

 

Le bon moment est fondamental

En amont de la négociation, il faut exclure une logique de win win, « le win win n'existe pas ! C'est une excuse de perdant. Une négociation réussie, c'est amener l'autre partie à la conclusion que c'était dans son intérêt de vous donner ce que vous vouliez. Et ainsi, d'obtenir le maximum de ce qu'il était prêt à vous donner » explique Stéphane Duchanaud. C'est donc au bon timing qu'il faut se référer puisque c'est un aspect fondamental de la négociation. Il est donc indispensable de s'y prendre en amont autant que possible. « Timing, ne veut pas uniquement dire " en avance ". Un événement spécifique — la nomination d'un nouveau N+1, par exemple — peut générer une situation propice pour rentrer en négociation pendant un laps de temps précis, et pendant lequel il est clé d'agir rapidement. D'où l'importance de consulter NegoAndCo à l'apparition du moindre doute » détaille l'expert de la négociation professionnelle.

Négocier son départ est un véritable bras de fer avec l'entreprise. Il serait erroné de croire qu'un manager, un cadre supérieur pourtant aguerri à cette pratique dans son travail sera capable de mener sa propre négociation, seul. En effet, l'aspect émotionnel de la gestion de sa propre carrière est un frein. « L'aspect psychologique et humain est très important. Les clients subissent, pour la plupart, une énorme pression psychologique de leur employeur, directement ou indirectement. Le métier de NegoAndCo est de la récupérer, d'y faire face, et de la gérer à son niveau, afin d'enlever ce poids autant que possible des épaules des clients. Mais l'aspect psychologique n'est qu'un élément parmi d'autres. Beaucoup d'autres aspects sont également pris en compte afin d'effectuer une négociation réussie » précise le patron de NegoAndCo North America.

Le début d'année est toujours la meilleure période pour faire un point sur l'année écoulée et se donner des objectifs pour celle à venir. Des objectifs de départ vers un autre poste, vers une autre entreprise. Et pour concrétiser cette évolution, pour négocier son départ, il faut s'entourer, laisser ses émotions de côté. Allez de l'avant. C'est sûrement maintenant, le bon timing.

 

Article rédigé par Rachel Brunet, rédactrice en chef du Petit Journal New York & Miami

 

N'hésitez pas à contacter NegoAndCo pour tout besoin de négociation avec votre employeur.

Chaque situation professionnelle offre des leviers que la plupart des gens ignorent.

Une consultation vous est offerte avec un de leurs experts afin de faire un bilan sur votre situation.

Contactez Stéphane Duchanaud : stephane.duchanaud@negoandco.com ou Cell/Whatsapp: +1 646 209 2169

Pour prendre rendez-vous, cliquez ici

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale