TEST: 3277

Nadège Winter : « Je suis très chanceuse de pouvoir écrire mon histoire à New York »

Par Mois de la Femme avec le soutien d’Orbiss | Publié le 30/03/2022 à 21:34 | Mis à jour le 31/03/2022 à 10:06
Photo : Nadège Winter
Nadège Winter

C’est en 1977 que les Nations-Unies reconnaissent officiellement le 8 mars comme la Journée internationale du droit des femmes. Depuis quatre ans, Le Petit Journal New York étend cette journée dédiée aux femmes et aux droits de la femme sur tout le mois de mars. Cette année, notre nouvelle édition floridienne se joint à nous.

Ainsi, durant ce mois de mars 2022, de nombreuses femmes francophones de New York, de Floride et plus largement des États-Unis sont mises à l’honneur dans nos colonnes, avec le soutien du cabinet d’expertise comptable Orbiss, cofondé par une femme, Laurence Ruiz.

 

« Le jour où j’ai mis pour la première fois un pied à New York, j’ai eu cette sensation d’être chez moi ». Avec les battements de son coeur calés sur ceux de New York, Nadège Winter fait partie de ces femmes et de ces hommes en phase totale avec la ville qui ne dort jamais. Dynamisée par la frénésie de la ville. Inspirée aussi. Portrait de Nadège Winter, spécialiste en stratégie de marques / creative & artistic director, installée à New York depuis 2019.

 

Nadège Winter

Nadège Winter

 

Nadège Winter, connectée à New York

« Je fais partie de cette génération nourrie à la culture hip hop, à la culture américaine, j’ai, au fil du temps, toujours espéré pouvoir travailler à New York, » explique Nadège Winter. Elle commence une belle carrière à Paris, d’abord dans l’industrie de la musique, puis en tant que directrice de la communication d’abord au Palais de Tokyo, puis chez Colette. C’est à New York qu’elle vient puiser tendance, inspiration, énergie, tant pour sa vie professionnelle que pour sa vie privée. Depuis ses 20 ans, âge auquel elle a pour la première fois foulé le bitume brûlant des rues de New York, la ville est connectée à elle. Et Nadège est connectée à la ville.

« Fin 2018, j’étais à New York pour un de mes clients — Hermès —, je venais ici pour un gros événement dont je faisais la direction artistique. J’ai croisé une amie qui vit à New York depuis des années et qui, à ce moment-là est CMO de Calvin Klein, » détaille Nadège. Peu de temps après cette rencontre, c’est autour d’un café que l’amie propose à Nadège Winter un poste en Brand Experience chez Calvin Klein, à New York. Branle-bas de combat dans la vie de Nadège. La situation : un mari, figure de l’industrie de la musique et entrepreneur à Paris, papa de deux enfants d’un premier mariage, leur fille de 9 ans scolarisée à Paris, Nadège est consultante auprès de grandes marques de luxe depuis 12 ans. « Quand New York frappe à ta porte, tu ne peux pas dire non, » explique Nadège. Après plus d’une décennie de consulting, l’envie de se réinventer, de se prouver des choses, de découvrir flotte dans la tête de la spécialiste en stratégie de marques. Et puis, il y a ces moments dans la vie où tout s’aligne. Il n’y a plus qu’à oser. Oser traverser l’Atlantique. La porte du rêve d’une vie s’ouvre, Nadège fait ses valises, celles de sa fille. Elles prennent la direction de New York. Son mari, Franco-américain, fera les allers-retours.

« J’ai ce caractère de pouvoir réécrire une page, rebondir, me challenger ». C’est avec cet état d’esprit qu’elle prend ses fonctions chez Calvin Klein en août 2019. Une grosse machine, une grosse structure. « L’immersion dans New York a été immédiate, j’ai eu la sensation immédiate d’être chez moi ». Chez Calvin Klein, aussi, elle se sent de suite à l’aise dans un poste de SVP Brand Experience écrit sur-mesure, « une sorte de ce que j’ai toujours été, 360, creation, communication, trouver des concepts, de l’événementiel, du digital, du développement de collaborations… » Tout est fantastique jusqu’à l’arrivée, 6 mois plus tard, du Covid qui renferme les New-Yorkais. Durant l’été 2020, l’aventure Calvin Klein s’arrête, « j’ai expérimenté l’Amérique, » dit-elle en plaisantant. « C’était un poste d’observation incroyable pour comprendre l’envers du décor de ce pays. On a tous traversé à la fois une crise sociale, économique, politique, sanitaire, » se souvient-elle.

 

Nadège Winter

Nadège Winter

 

Soif de liberté

« Je savais que mon expérience chez Calvin Klein serait un passage de vie, j’ai soif de liberté et je suis retournée en consulting, entre des marques à Paris et des agences à New York ». Depuis l’été 2020, Nadège crée des concepts, met en place des stratégies de développement, travaille sur du positionnement de marque, sur des valeurs de marque, accompagne ses clients sur des lancements de produits. Elle surfe entre « ce 360 sur lequel je continue d’élaborer une vision qui peut être à la fois digitale, physique, et ce réseau que j’ai en France et aux États-Unis avec un spectre qui va du monde du luxe à du life style ». En tant que Française expatriée aux États-Unis, Nadège Winter rajoute, pour ses clients français, l’expérience américaine. Ce qui demande une adaptation pour les marques, un langage différent, une façon de faire et d’être. « Le vieux précepte de la Maison Mère qui dirige tout depuis Paris est dépassé depuis longtemps, même si certaines marques ont encore du mal à le comprendre. Je trouve vraiment hyper intéressant d’être à New York pour pouvoir accompagner les marques françaises sur le business US et accompagner des marques américaines qui sont à la recherche d’un modèle français, » explique Nadège Winter. Un pont culturel, conceptuel, visionnaire, stratégique entre les États-Unis et la France. Un enrichissement que Nadège Winter apporte à ses clients. « Le consulting est une liberté incroyable, qui a un prix, bien évidemment. Jongler avec plusieurs clients est à la fois fascinant, mais demande aussi une grande adaptabilité et beaucoup de réactivité. Il faut aussi un caractère un peu solitaire, ces enjeux poussent parfois à l’interrogation et à l’ambition. » Aussi, Nadège imagine « un projet collectif  entre Paris et New York avec d’autres freelances aux compétences complémentaires ». L’idée : offrir un service sur-mesure aux marques. Sujet de réflexion qui est aussi lié aux mouvements sociétaux post-Covid. À l’heure où nombre de salariés se tournent vers le consulting, vers plus de liberté, vers une marge de manœuvre plus grande. Mais vers moins de sécurité aussi, toutefois existe-t-elle quand on est salarié dans une entreprise aux États-Unis ? « Il y a des grands sujets qui n’ont pas été abordés sur le statut de consulting et de free-lance, nous sommes à un entre-deux qui devrait pouvoir s’écrire » explique Nadège Winter.

 

« Je suis une grande chanceuse de pouvoir continuer d’écrire mon histoire en étant ici, à New York ». Pendant le Covid, l’idée de rentrer à Paris n’effleure pas la Française. « Je crois tellement en cette ville, en sa capacité de résilience. New York a été abimée, mais l’énérgie est toujours là, la créativité, la jeunesse. » Depuis son quartier du Lower East Side, Nadège Winter observe et se délecte de la frénésie de son quartier. Jeune. Animé. En mouvement. « J’ai beaucoup d’espoir entre cette énergie, la richesse du pays, la capacité dans l’ADN du pays à rebondir, à repartir, malgré le covid et les crises qui ont mis en exergue les paradoxes de ce pays, sa violence. L’American dream est toujours là, il est toujours palpable ».

« Quand tu arrives ici, tu prends une vraie leçon d’humilité. On grandit en prenant des risques permanents, je ne peux pas rester dans sa zone de confort. Je savais que passer de l’autre côté de l’Atlantique serait un vrai challenge, ici, personne ne me connaît, personne ne m’attend, » explique-t-elle avec humilité. Pourtant, dans le milieu de la mode, l’histoire de Nadège Winter résonne.

Nourrir les marques avec de la vision, avec de la prospective, avec des tendances. Avec énergie. Dans la ville des possibles, le ciel est notre limite. Nadège Winter l’a toujours su.

 

Par Rachel Brunet

 

Le « Mois de la Femme » 2022 est soutenu par le cabinet d’expertise comptable Orbiss

Orbiss

 

Sur le même sujet
Cabinet comptable Orbiss

Mois de la Femme avec le soutien d’Orbiss

Orbiss est un cabinet d'experts comptables spécialisé dans le développement des entreprises françaises et européennes aux États-Unis. Orbiss aide ces entreprises et startups à réussir leur traversée de l'Atlantique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale