Mardi 21 septembre 2021

Élections Consulaires : Majorité Présidentielle avec Pascale Richard

Par Rachel Brunet | Publié le 18/05/2021 à 11:30 | Mis à jour le 18/05/2021 à 16:12
Photo : Pascale Richard, tête de la liste « Majorité Présidentielle avec pascale Richard »
Pascale Richard

Le 29 mai 2021, les Français des États-Unis éliront leurs nouveaux Conseillers des Français de l’étranger. Dans notre rôle de premier média des Français de l’étranger, il nous est apparu important de donner la parole à ces femmes et ces hommes engagés en politique locale et candidats à cette élection consulaire. Du 17 au 21 mai, nous donnons chaque jour la parole aux têtes de liste et numéro 2. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Pascale Richard, à la tête de « Majorité Présidentielle avec Pascale Richard », une liste adoubée par En Marche, soutenue par le Modem, Agir la droite constructive, l'Alliance Centriste, Écologistes!, le Mouvement Radical, Territoire de Progrès.

 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Parisienne de naissance, je suis installée à New York depuis plus de 25 ans. Mes deux enfants étant nés sur le sol américain et donc américains, j’ai décidé il y a 10 ans d’opter pour la double nationalité. Mon ancrage dans la communauté française de New York est profond.

Après des études de droit et de sciences politiques en France, j’ai suivi un master de journalisme à l’université de New York. J’ai continué sur la voie du journalisme, travaillant pour différentes publications quotidiennes et hebdomadaires en France avant de revenir ici à New York où j’ai été engagée comme rédactrice en chef du journal France-Amérique.  Puis j’ai opté pour un changement de carrière en étudiant la levée de fonds et l’organisation d’évènements, et travaillé au French Institute Alliance Française (FIAF) en tant que Vice-Présidente et au Lycée Français de New York, depuis 11 ans, comme Directrice des évènements culturels. Mon attachement à la culture française et à l’éducation en français fait partie intégrante de mon parcours professionnel.

Toujours passionnée par la politique, comme journaliste et comme citoyenne, j’ai choisi de soutenir Emmanuel Macron aux dernières élections présidentielles, et rallié le mouvement En Marche. En 2017, lors des législatives, Roland Lescure m’a demandé d’être sa suppléante. Nous avons fait campagne et depuis son élection, j’assume la fonction de suppléante depuis 4 ans.

Me présenter aux élections consulaires était un pas de plus dans mon engagement, avec une double volonté de mettre plus directement la main à la pâte et de continuer à œuvrer par une certaine idée de la société française portée par notre Président.

Je suis donc tête de la liste Majorité Présidentielle aux prochaines élections des conseillers des Français de l’étranger pour la circonscription de New York, New Jersey, Connecticut et Bermudes avec l’envie pendant 5 ans de progresser et partager avec mes compatriotes.  


Comment avez-vous constitué votre liste et qui sont ces Françaises
et Français qui la composent ?

J’ai voulu que la liste soit représentative de la circonscription à plus d’un titre, au niveau territorial, au niveau professionnel, au niveau des âges (de 30 à plus de 70 ans). C’était aussi important pour moi que quelques grands sujets soient « représentés » : l’éducation avec Guillaume, professeur à Baruch College, ou Isabelle qui a fondé une école; l’entreprise avec des entrepreneurs comme Yvan ou Pascal ou Jerôme; la vie associative avec Liliane ou Charles-Édouard; la culture avec Caroline. Dans cette liste, il y a des bâtisseurs comme Anne-Sophie, les empêcheurs de tourner en rond comme Yvan, des médiateurs comme Liliane, des pointilleux comme Pascal, des hors du commun comme Charles-Édouard, les créatifs comme Caroline, les entreprenants comme Isabelle, les Européens comme Guillaume, les intellos comme Moktar ou Linda, les nouveaux arrivés comme Jérôme. Certains se connaissaient, d’autres se sont rencontrés, et depuis 12 mois, on a appris, travaillé, et beaucoup ri. Si je suis élue, je continuerai à m’appuyer sur ces formidables colistiers que je considère comme des amis.  

 

La question de la parité est essentielle dans cette élection. Parlez-nous de votre numéro 2 et de votre complémentarité.

Mon numéro 2 Pascal Royer est un vrai passionné de politique. Il me coiffe (et me coiffera toujours j’en ai peur !) au poteau sur le terrain des partis et des stratégies politiques. Il aime la cuisine des lois et des réglementations ce qui ne l’empêche pas d’être créatif : C’est à lui que l’on doit le concept de forêt des Français d’Amérique. Il est tout à fait français, les yeux rivés sur l’Hexagone qu’il observe avec envie à des milliers de kilomètres et pourtant totalement ancré dans le présent et son désir de faire bouger les choses. Il n’en a rien à faire de ce que les autres pensent de lui. Il trace son chemin à coup de machette … Dans sa forêt qu’il dessine,

Nous nous entendons très bien et ce serait terrible que nous ne soyons pas élus tous les deux ! Car nous faisons la paire. Ma vie à New York et ses péripéties, mon rôle auprès de Roland Lescure, m’ont donné la chance de multiplier les contacts dans certaines sphères de la communauté qui je pense me seront utiles comme conseiller. Je suis sans doute plus calme que lui et tout aussi engagée.

 

Quel est, selon vous, le plus grand défi auquel font face les Français de la circonscription ?

Il y en a deux, un à court terme et un à moyen terme.  C’est évidemment la sortie du COVID et le retour à la vie normale. Pour nous expats, c’est reprendre le rythme de nos voyages transatlantiques annuels ou bi annuels. Nous travaillons avec le député sur la levée du travel ban et avons écrit avec les autres têtes de liste LREM au Secrétaire d’état Anthony Blinken pour les visas empêchés de retour et à Cedric O, Secrétaire d’Etat au numérique sur l’utilisation du Pass Excelsior comme exemple de passe sanitaire.

C’est aussi trouver des écoles en francais pour leurs élèves. La ville de New York a décidé de geler des programmes bilingues et les écoles privées sont de plus en plus chères. Parlons à nos concitoyens des programmes Flam, des alternatives en ligne comme OFA Lycee, des nombreuses initiatives menées par des parents.
 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Le conseiller est cette courroie de transmission entre les Français de la circonscription et le consulat. Il doit siéger aux commissions, informer, proposer. Il n’a pas le pouvoir d’un élu municipal en France qui lui a un budget, mais il a celui d’un élu, porté par des électeurs auxquels il doit rendre compte de son travail.

Son rôle est renforcé par la nouvelle loi puisqu’un élu présidera désormais le conseil consulaire et pourra ainsi choisir l’ordre du jour. Il est aussi grand électeur pour les représentants élus à l’Assemblée des Français de l’étranger et pour les 12 sénateurs des Français de l’Étranger. A ce titre, son engagement politique est important.


Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ? 


Nous avons plus de 40 propositions regroupées dans « 7 ambitions » pour la circonscription exposées dans notre programme www.consulaires2021.com

Je ne vais pas les détailler ici car elles sont consultables sur notre site. Je voudrais d’abord dire que nous avons un vrai programme sur lequel nous travaillons depuis deux ans. Nous avons organisé 30 événements depuis 15 mois. Nous avons rencontré des Français -lors de zooms et permanences- qui nous ont donné des idées. Ces sept points sont les suivants : Valoriser une fonction méconnue : c’est ce rôle renforcé. Une réussite de mon mandat serait que les Français connaissent le nom de leurs conseillers dans 5 ans. Faciliter les démarches administratives, c’est aussi appuyer et informer sur la dématérialisation de la vie administrative amorcée par le gouvernement. Encourager civisme et environnement : nous proposons de fêter au consulat les nouveaux détenteurs de passeports français ! Assurer responsabilité et solidarité dans la gestion des fonds. Nous pensons qu’il doit y avoir plus de transparence et d’information en amont pour l’attribution des aides de l’état. Accompagner les entrepreneurs français : nous soutenons l’idée d’un rapprochement des entreprises françaises de la circonscription. Encourager l’éducation française, comme je l’ai dit plus haut une priorité pour nos compatriotes. Enfin promouvoir la culture française par exemple en encourageant les artistes français à se regrouper pour mieux se faire connaitre.

 

Quels sont vos soutiens politiques ?

Nous sommes une liste Majorité présidentielle adoubée par le mouvement En Marche. A ce titre nous travaillons avec toutes autres têtes de liste En marche sur le territoire nord-américain. Nous avons bien sur le soutien des députés LREM Roland Lescure et Anne Genetet, par le Sénateur Richard Yung (LREM).  Nous sommes soutenus par le Modem, Agir la droite constructive, l'Alliance Centriste, Écologistes!, le Mouvement Radical, Territoire de Progrès.

 

Message de soutien du ministre Jean-Baptiste Lemoyne

 

 

Pour en savoir davantage sur la liste Majorité Présidentielle avec Pascale Richard

 

Les Français de la circonscription de New York, Connecticut, New Jersey et Bermudes sont appelés aux urnes le 29 mai 2021 pour élire leurs 5 Conseillers des Français de l’étranger. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12h (heure de Paris) au mercredi 26 mai 2021. Cette élection locale est aussi politique. Les Conseillers des Français de l’étranger éliront à leur tour les Sénateurs représentant les Français de l’étranger.

 

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir