Lundi 25 octobre 2021
TEST: 3277

Aux États-Unis, la crainte du travel ban jusqu’en 2022

Par Rédaction - New York | Publié le 16/09/2021 à 13:41 | Mis à jour le 16/09/2021 à 14:20
Avion posé sur le tarmak en plein covid et travel ban

Alors que la Maison Blanche planche sur un système de traçabilité des voyageurs internationaux, elle annonce ne pas prévoir de lever le travel ban dans l’immédiat. Certains responsables de l’industrie du tourisme craignent que les restrictions ne soient pas levées avant 2022.

 

Un nouveau système pour les voyages internationaux

Les États-Unis développent actuellement un nouveau système pour les voyages internationaux qui inclura une traçabilité des voyageurs. Ce système entrera en vigueur quand le pays lèvera enfin les restrictions de voyages qui empêchent une grande partie de la population mondiale d'entrer dans le pays, a déclaré mercredi un haut responsable de la Maison Blanche. Restrictions qui empêchent aussi les expatriés de voyager à leur guise depuis mars 2020. La nouvelle norme de voyage international comprendra la collecte de données auprès des passagers voyageant aux États-Unis afin de permettre aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC) de contacter les voyageurs dans le cas d’un contact au Covid-19.

Le coordinateur de la réponse au coronavirus de la Maison Blanche, Jeff Zients, a déclaré au Conseil consultatif américain du voyage et du tourisme que l'administration ne prévoyait pas d'assouplir immédiatement les restrictions de voyage, et donc de ne pas lever le travel ban, citant les nombreux cas de variant Delta aux États-Unis et dans le monde.

 

La crainte du travel ban jusqu’en 2022

Certains responsables de l'industrie du tourisme craignent ainsi que l'administration Biden ne lève les restrictions de voyage avant des mois ou potentiellement que le travel ban soit maintenu jusqu'en 2022.

Les restrictions de voyage ont été imposées pour la première fois à la Chine par les États-Unis en janvier 2020 afin de lutter contre la propagation du COVID-19. De nombreux autres pays ont été ajoutés à la liste, plus récemment l'Inde, en mai.

Si les États-Unis agitent le principe de précaution afin de justifier que le travel ban soit toujours en place, les critiques opposent que les restrictions n'ont plus de sens, car certains pays avec des taux élevés d'infections au COVID-19 ne figurent pas sur la liste tandis que certains pays de la liste contrôlent la pandémie. D’autres mettent en avant un taux de vaccination plus fort en Europe qu’aux États-Unis. Le non-sens affole et les incompréhensions, en même temps que la frustration, demeurent.

Les Français des États-Unis, ainsi que les élus sont nombreux à agir afin que le travel ban soit enfin levé.

0 Commentaire (s) Réagir