Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 3277

Damien Regnard : « Aucune date annoncée pour la levée du travel ban »

Par Damien Regnard (LR) | Publié le 20/07/2021 à 17:20 | Mis à jour le 21/07/2021 à 10:10
Photo : Le sénateur Damien Regnard
Le sénateur Damien Regnard

ALLÔ WASHINGTON? WE HAVE A PROBLEM...

Une tribune signée par Damien Regnard, sénateur LR représentant des Français établis hors de France

 

En raison de la pandémie de la Covid 19, un travel ban a été mis en place par l'administration Trump en mars 2020. Ce dernier concernait, entres autres, l'espace Schengen et le Royaume-Uni.

En janvier 2021, juste avant la transition avec l'administration Biden, le Président Trump lève ce travel ban avec l'Europe... Avant qu'il soit rétabli quelques jours plus tard par le Président Biden !

Depuis le 9 juin, la France puis les autres pays de l'espace Schengen ont réouvert la « destination France » aux Américains vaccinés. Côté américain en revanche, le groupe de travail mis en place par la nouvelle administration reste sourd aux demandes des Européens.

Si l'on peut s'attendre à ce genre de comportement de la part d'États autoritaires, cela a de quoi surprendre lorsqu'il s'agit des États-Unis d'Amérique !

Pas d'ambassadeur américain en France depuis janvier et avant plusieurs mois, aucune date annoncée pour la levée du travel ban, aucun critère sanitaire mis en place par les autorités américaines... Allô Washington, we have a problem !

 

Depuis deux mois, je suis de manière quasi-quotidienne l'évolution de la situation et j'ai entrepris de nombreuses démarches :

 

- Courriels et échanges téléphoniques avec les Conseillers des Français des États-Unis

 

- Échanges réguliers avec plusieurs chambres de commerce franco-américaines et le Président des CCEF aux États-Unis

 

- Réunion de travail à l'Élysée avec le conseiller du Président de la République Française

 

- Rencontre avec le Consul général des États-Unis en France

 

- Rencontre avec le Premier conseiller de l'ambassade des États-Unis en France

 

- Travail de sensibilisation auprès de plusieurs médias américains

 

- Contacts réguliers avec les différents services de l'ambassade de France à Washington - y compris un échange avec l'ambassadeur Philippe Etienne, particulièrement mobilisé sur ce dossier.

 

- Envoi d'un courrier personnalisé aux 100 sénateurs fédéraux américains pour les alerter et les sensibiliser sur cette question.

 

Il existe des solutions et des options pour permettre une réouverture progressive tout en préservant la sécurité sanitaire qui est indispensable.

Les rencontres entre le Président Biden et les dirigeants européens mi-juin ou encore la visite du secrétaire d'État Anthony Blinken à Paris n'ont rien changé ni laissé entrevoir aucune perspective d'évolution positive.

Si le secrétaire d'État Anthony Blinken parle de relation historique et privilégiée avec notre pays, on peut s'interroger sur l'absence d'ambassadeur américain à Paris depuis janvier 2021... Ce qui facilite encore moins les échanges.

 

Les conséquences sont doubles :

 

Pour les Français et les Européens qui vivent et travaillent aux États-Unis avec un visa non immigrant peuvent quitter le pays, mais ne peuvent y retourner au risque de laisser derrière eux leur emploi, leur maison, leur famille... Sauf à séjourner pendant 14 jours à leurs frais hors Schengen, dans des pays où parfois la pandémie est très mal contrôlée.

 

Pour les Français en partance pour les États-Unis pour y travailler, pour y investir ou pour les entrepreneurs implantés dans le pays, la délivrance des visas n'est pas assurée ou ils doivent passer par des procédures administratives, très lourdes et très longues, sans aucune garantie de résultat ! Même les critères de délivrance des NIE (National Interest Exemption)  sont évolutifs.

 

Aujourd'hui ce sont plus de 80 000 Français - sans compter tous les européens - qui sont, de fait, « coincés » sur le sol américain depuis mars 2020 !

 

Pour les États-Unis, l'impact économique est considérable. Le ministre du Travail estime à plusieurs millions le nombre d'emplois non pourvus par les étrangers, les investissements sont décalés et les créations d'entreprises reportées. Au delà des conséquences économiques directes sur l'industrie du tourisme aux États-Unis, cette situation pénalise fortement la reprise économique du pays.

 

La situation est tellement ubuesque qu'aujourd'hui un Mexicain ou un Turc ou de nombreux pays Africains peuvent se rendre aux États-Unis alors que cela est impossible pour un Français ou un Allemand vacciné !

 

La semaine prochaine, je me rendrai à Washington au même moment que notre ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

De nombreux rendez-vous sont prévus avec des parlementaires américains, des médias,  des entrepreneurs français directement touchés par ce travel ban ou encore l'ambassadeur de l'Union Européenne aux États-Unis.

 

Il est grand temps de mettre fin à cette situation kafkaïenne qui pénalise nos compatriotes établis sur le sol américain mais aussi la reprise économique américaine et les relations transatlantiques !

 

 

Cette tribune a été rédigée par le sénateur Damien Regnard et n’engage pas notre rédaction

damien Regnard

Damien Regnard (LR)

Devenu sénateur le 28 juillet 2018. Conseiller consulaire de la Nouvelle-Orléans et conseiller à l’AFE des Etats-Unis, il avait été candidat aux élections législatives de 2017 et 2012, dans la première circonscription des Français de l’étranger.
0 Commentaire (s) Réagir