TEST: 3277

5G : les compagnies aériennes américaines redoutent le chaos

Par Rachel Brunet | Publié le 18/01/2022 à 12:14 | Mis à jour le 18/01/2022 à 12:24
5G dans les avions

Les 10 plus importantes compagnies aériennes américaines ont averti que la mise en place des services de téléphonie mobile 5G à bord des avions entraînerait une "perturbation majeure" des vols. C’est via un courrier que les compagnies ont alerté le  Gouvernement d’un possible chaos à venir.

 

Un chaos aérien à cause de la 5G

Ensemble, ces 10 compagnies aériennes ont déclaré que le lancement des services de téléphonie mobile Verizon et AT&T 5G, prévu pour le 19 janvier, allait provoquer une "calamité économique totalement évitable". Les compagnies aériennes craignent que les signaux 5G ne perturbent les systèmes de navigation des avions, en particulier ceux utilisés par mauvais temps.

C’est via une lettre envoyée au secrétaire aux Transports Pete Buttigeg, ainsi qu'au chef de la Federal Aviation Administration (FAA), au président de la Federal Communications Commission et au directeur du Conseil économique national que l’avertissement a été lancé.

Les patrons d'American Airlines, Delta Air Lines et United Airlines - rejoints par d'autres - y déclarent : « Une intervention immédiate est nécessaire pour éviter une perturbation opérationnelle importante des passagers aériens, des expéditeurs, de la chaîne d'approvisionnement et de la livraison des fournitures médicales nécessaires », y compris la distribution des vaccins.

Dans ce courrier, qui ressemble à un signal de détresse, les compagnies aériennes souhaitent que les signaux 5G soient exclus « de deux miles environ des pistes dans les aéroports concernés, tels que définis par la FAA le 19 janvier 2022 ». Et de rajouter, « cela permettra de déployer la 5G tout en évitant les impacts néfastes sur l'industrie aéronautique, les voyageurs, la chaîne d'approvisionnement, la distribution de vaccins, notre main-d'œuvre et l'économie en général ». On peut aussi y lire « nous demandons en outre que la FAA identifie immédiatement les stations de base les plus proches des principales pistes d'aéroport qui doivent être traitées pour assurer la sécurité et éviter les perturbations ».

Ces inquiétudes ont été récemment soulignées par les deux grands avionneurs, Airbus et Boeing, dans une rare alerte commune. Le groupe de compagnies aériennes y explique d’ailleurs, « les constructeurs d'avions nous ont informés qu'il y a d'énormes pans de la flotte en exploitation qui pourraient devoir être immobilisés indéfiniment. »

« En plus du chaos causé au niveau national, ce manque d'avions gros porteurs utilisables pourrait potentiellement bloquer des dizaines de milliers d'Américains à l'étranger. »

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com