Mardi 23 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

OLIVIER BROCHET – "Le Consulat général est la Maison des Français"

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 30/09/2014 à 22:45 | Mis à jour le 01/10/2014 à 07:32

Depuis fin août, les bureaux de la Via Mangili, 1 de Milan accueillent deux nouveaux hôtes : Olivier Brochet, au poste de Consul général et Marion Fesneau Castaing, au poste de Consule générale adjointe. Alors qu'Olivier Brochet rencontrera ce midi des acteurs des relations économiques franco-italiennes dans le cadre des déjeuners de la CFCII, il a accordé une interview au Petitjournal.com pour se présenter à l'ensemble des Français du Nord de l'Italie.

Lepetitjournal.com : Monsieur le Consul général, vous venez de prendre vos fonctions. Pouvez-vous vous présenter à la communauté française de Milan et du Nord de l'Italie ? 

Olivier Brochet : Je suis arrivé à Milan il y a un peu plus d'un mois, en provenance d'Éthiopie, où j'étais numéro deux de l'ambassade. J'ai voulu ce retour en Italie, où j'ai été en poste à Rome dans des fonctions politiques au sein de la chancellerie de 2004 à 2008. Je suis heureux de revenir dans ce pays que j'aime, ayant bien conscience toutefois que c'est dans un autre contexte et que je vais découvrir d'une certaine façon une autre Italie, celle du Nord que je connais moins bien. Cela rend la perspective de ce séjour encore plus exaltante.

Je suis convaincu que nos deux pays ont tout pour réussir ensemble, pour s'enrichir l'un l'autre. Pour autant je sais qu'il faut se méfier des ressemblances apparentes, cela peut être trompeur; il peut y avoir des incompréhensions. A mon sens, un des rôles du Consul, dans sa fonction diplomatique, est d'être un "passeur culturel" et je crois que mon expérience peut m'y aider. J'ai notamment enseigné dans un lycée allemand en tant qu'agrégé d'histoire avant de rejoindre le Quai d'Orsay où j'ai travaillé dans des fonctions très variées en Europe et en Afrique, dans les  affaires politiques, sur les questions de sécurité et dans le secteur culturel. 

Comme vous le soulignez, ma mission s'étend au-delà de Milan : du Trentin à l'Émilie Romagne en passant par la Vénétie, de la Lombardie au Frioul-Vénétie-Julienne. Je souhaite m'y déplacer le plus souvent possible pour rencontrer et soutenir nos compatriotes, les entreprises françaises qui y sont implantées et tous ceux, Français et Italiens, qui concourent au développement de nos relations, en particulier dans le secteur culturel et linguistique. Cette grande région du Nord de l'Italie est très diverse et le soutien de nos cinq Consuls honoraires me sera très précieux. Je veux ici saluer leur action remarquable au service de nos compatriotes et de notre pays.

Le Consulat général accueille par ailleurs sa nouvelle Consule générale adjointe, en la personne de Marion Fesneau Castaing. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l'équipe du Consulat ? 

Marion Fesneau Castaing, la Consule générale adjointe est en effet arrivée en même temps que moi. Elle aussi est en train de prendre ses marques. La transition a été facilitée pour elle comme pour moi par le travail de nos prédécesseurs, Joël Meyer et Pascale Gay Gressin qui étaient très appréciés de la communauté française et de leurs interlocuteurs italiens. Mais nous avons aussi la chance d'être épaulés par l'équipe très compétente du consulat, qui elle est restée stable. Une équipe de 23 personnes qui administre les 27.000 Français immatriculés du Nord de l'Italie - soit l'équivalent d'une grosse ville moyenne -; auxquels il faut ajouter les Français de passage. Je rappelle qu'ils sont chaque année environ 2 millions à visiter le Nord de l'Italie.

Comment envisagez-vous votre mission et le rôle du Consulat pour les Français de Milan et du Nord de l'Italie ?

Avec l'équipe, nous nous sommes fixés pour objectif immédiat d'améliorer la qualité de l'accueil. Pour cela, il a été décidé d'accueillir les usagers sur rendez-vous pour trois des démarches administratives les plus courantes, afin de leur éviter une attente trop longue. Dès aujourd'hui, 1er octobre, afin d'être reçu dans de meilleurs conditions, nos compatriotes sont invités à prendre rendez-vous par internet pour les inscriptions au registre consulaire et le dépôt de demande des cartes d'identité et de passeports (voir le site internet du consulat : http://www.ambafrance-it.org/-Consulat-de-Milan-). Pour les autres services, comme précédemment : le Consulat accueille le matin sans rendez vous et l'après-midi sur rendez-vous.

Les  tâches du consulat, au-delà de l'appui à la communauté française qui est sa raison d'être, sont cependant très variées, pour favoriser le rayonnement de la France, en relais régional de l'action de l'ambassade, et soutenir les initiatives de nos compatriotes.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le rayonnement de la France à l'étranger ?

Le Consulat général est le prolongement de l'ambassade dans la circonscription de Milan et il travaille à mettre en ?uvre les objectifs fixés par l'Ambassadrice, Mme Catherine Colonna.

La diplomatie économique est le premier axe fondamental de notre action. Comme vous le savez, la France et l'Italie sont des partenaires majeurs (deuxièmes l'un pour l'autre). Nous sommes ici  dans une région importante pour le commerce extérieur de la France et où de très nombreuses entreprises françaises sont implantées. Nous devons renforcer encore davantage notre présence et nos échanges. Nous avons aussi pour mission de soutenir les entreprises italiennes qui souhaitent réaliser des investissements en France. Pour tout cela, le consulat général travaille étroitement avec les services français installés à Milan (Ubifrance, AFII, CFCII). Plus généralement, nous soutenons tous les projets qui peuvent être réalisés entre les entreprises françaises et italiennes, pour pourquoi pas, conquérir de nouveaux marchés ensemble.

Et sur les autres domaines ? 

Le réseau diplomatique est aussi chargé de promouvoir le tourisme en France. Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, a fixé des objectifs très clairs. La France reçoit aujourd'hui 80 millions de touristes par an - dont 8 millions d'Italiens. Nous devons passer le cap des 100 millions. Avec Atout France, l'opérateur français implanté à Milan, nous collaborons pour faire connaître davantage la diversité et la qualité de l'accueil en France.

Enfin, la valorisation de la culture et de la langue française et l'appui à l'enseignement en français (dans les établissements scolaires français et italiens) restent bien entendu des axes majeurs  de notre activité. 

Notre mission pourrait être résumée en une phrase : "donner une envie de France dans tous les domaines". 

Avec Expo 2015, l'année prochaine sera une année stratégique pour Milan. Comment voyez-vous la participation de la France ? L'événement vous semble-t-il un bon moyen pour renforcer la présence française en Italie ?

L'Expo 2015 sera un événement majeur auquel la France participera activement avec son pavillon, dont le développement et l'animation ont été confiés à M. Alain Berger, Commissaire général. Le Ministre de l'agriculture, M. Le Foll, était d'ailleurs à Milan le 29 septembre dernier pour inaugurer la première poutre (puisqu'il s'agit d'une structure en bois) en compagnie notamment du ministre italien, M. Martina, et du président de la région, M. Maroni. Dans les mois qui viennent, le Consulat général interviendra en tant que de besoin comme facilitateur, notamment auprès des interlocuteurs institutionnels italiens, mais aussi aux côtés des services français concernés pour préparer le fuori qui sera le prolongement du pavillon dans la ville. Nous aurons l'occasion d'en reparler.

Vous avez pris votre poste alors que l'Italie assure la présidence tournante de l'Union européenne. Quel regard portez-vous sur la place du Nord de l'Italie au sein de l'UE ? 

L'Italie a un programme d'actions ambitieux pour la durée de sa présidence. Pour le moment, la présidence italienne se concentre en effet sur Milan car les conseils informels s'y tiennent pour faire mieux connaître la ville aux décideurs européens, à quelques mois de l'Expo 2015, et pour les sensibiliser à ses ambitions. C'est aussi une forme de reconnaissance de l'importance du Nord de l'Italie dans l'ensemble européen dont il est l'un des moteurs.

Nous qui partageons tant de valeurs au niveau européen ne pouvons que nous féliciter de ces ambitions et de cette centralité de Milan.

Quel message voulez faire passer à la communauté française de Milan et du Nord de l'Italie ?

Le Consulat général est la Maison des Français. Et je souhaite que nous soyons toujours plus à l'écoute de nos concitoyens pour améliorer le service public et répondre à leurs attentes. La communauté des Français du Nord de l'Italie est, me semble-t-il bien insérée, mais nos compatriotes, qu'ils soient résidents ou touristes de passage, peuvent être confrontés à des difficultés passagères ou plus durables. L'aide sociale que nous pouvons mobiliser est là pour y répondre. Mais l'action sociale à l'étranger ne s'appuie pas sur les mêmes règles qu'en France et elle est plus limitée. Nous veillons donc pour compléter notre action à travailler étroitement avec les sociétés de bienfaisance et les associations dont je salue le travail remarquable. Le Consulat général instruit également les demandes de bourses scolaires. Toutes ces actions sont désormais conduites dans le cadre du Conseil consulaire dont j'assure la présidence et qui se réunira la prochaine fois le 10 novembre. Il est composé en particulier par les cinq conseillers consulaires élus au printemps dernier, appuyés par des experts désignés. Le Conseil consulaire est une instance de concertation très précieuse avec laquelle je me réjouis de travailler.

Propos recueillis par Sophie Her (Lepetitjournal.com de Milan) ? mercredi 1er octobre 2014

Pour prendre rendez-vous : Cliquez ici

Crédits photo : Consulat général de France à Milan

Retrouvez nos articles de la rubrique "Communauté"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et francophones de Milan !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Milan

Une nuit blanche à Milan pour profiter de la ville jusqu’à l’aube. Événements, aperitivi, clubs et restaurants, tout pour redécouvrir l’effervescence d’une ville qui ne dort jamais.

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet