Lundi 10 août 2020

La startup d'une Française expatriée réinvente les vacances italiennes

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 30/06/2020 à 22:49 | Mis à jour le 01/07/2020 à 10:37
Photo : Pauline Nava, fondatrice de Agricamper Italia
Pauline nava Agricamper Italia

Alors que les vacances post-covid s’annoncent différentes cet été, Pauline Nava, expatriée française en Italie, a défié la crise en lançant sa startup Agricamper Italia au tout début de la pandémie.

Les vacances d’été sont bouleversées cette année. L’accessibilité et la sécurité se voient privilégiés. Pour en profiter de manière indépendante, en toute liberté, tout en évitant les lieux bondés, le camping-car a le vent en poupe. En atteste le boom de recherches de plus de 135% sur la plateforme de véhicules Yescapa et un record de réservations sur les deux premières semaines de juin : + 120% par rapport à la même période en 2019.

Tourisme œno-gastronomique, des Alpes à la Sicile

Presque une aubaine pour Pauline Nava, Française expatriée en Italie depuis 2015. Au tout début de la pandémie début mars, l’italienne d’adoption a défié la crise en lançant la startup Agricamper Italia. Le projet, mûri et travaillé pendant deux ans, permet des vacances à la découverte de la beauté de la péninsule et des traditions locales, un tourisme œno-gastronomique directement chez l’agriculteur ou le producteur, en camping-car. Des Alpes à la Sicile, plus de 150 structures conventionnées en Italie ont pour l’heure adhéré à la plateforme, à l’enseigne d’un tourisme en ligne avec le développement durable et favorisant un réel retour à la terre.

 

vacances italie agricamper
Crédit : Agricamper Italia

Tout a commencé avec un vieux combi Volkswagen orange de 1974 avec lequel, alors qu’elle était étudiante, Pauline Nava parcourait les routes de l’Hexagone d’est en ouest et du nord au sud. Puis une expatriation en Italie. En 2015, Pauline Nava quitte la France où elle travaille pendant plus de 10 ans dans de grandes agences de publicités internationales, pour s’installer à Lecco pour raison familiale. Deux jeunes enfants (franco-italiens) plus tard, comme de nombreuses jeunes mères, elle décide de se réinventer, menée par le souhait d’entreprendre. « J’ai toujours travaillé dans de grandes entreprises, à un rythme effréné, ce n’est plus ce que je voulais et surtout je ne trouvais rien à Lecco dans la communication digitale ! », raconte la Française.

En même temps, Pauline rêve d’évasion, parcourir le lac de Côme en famille, se réveiller au milieu de la nature, vivre une expérience de liberté absolue : « Le camping-car est l’idéal pour des vacances, on s’arrête quand on veut pour les siestes, les biberons, et un peu plus grands, les enfants adorent », précise-t-elle. « Mais je n’ai jamais aimé les campings, ni dormir au milieu de nulle part ! », ajoute-t-elle.

En quelques clics, elle constate que l’équivalent de France Passion, - une formule qui depuis 1993 offre aux amoureux du tourisme en mouvement la possibilité de s’arrêter au milieu des vignes et des entreprises agricoles - existe pratiquement dans le monde entier, mais pas en Italie. Elle décide ainsi de décliner ce concept français à la Péninsule, et donne naissance à la startup Agricamper Italia.

Le principe est simple : en payant une adhésion annuelle de 29 euros, on accède au site d’Agricamper et aux structures hôtes diffusées sur l’ensemble du territoire. Le voyageur choisit selon ses préférences (paysage, vin, huile, fromage...) et la région de destination. « Si la structure est disponible aux dates choisies, les agriculteurs du réseau vous accueilleront gratuitement pour 24 heures sur leur propriété privée », explique Pauline Nava. Au-delà de passer une nuit tranquille dans un contexte agreste, les agriculteurs partagent leur passion du terroir, leur métier, voire leurs bonnes adresses pour visiter les alentours.
« En contrepartie, dans la grande majorité des cas, les voyageurs achètent des produits ou mangent dans la structure. Il s’agit plus d’un retour de publicité que d’argent pour l’accueillant », ajoute-t-elle.

130 structures privées

Le pari lancé par la Française remporte aussitôt l’enthousiasme de nombreux producteurs locaux du nord au sud de la Botte, d’associations, de fédérations. Elle a conclu des accords avec la Fédération italienne des vignerons indépendants, celle des brasseurs, des fromagers, mais aussi avec les deux plus grosses fédérations de camping-caristes, le plus important loueur de camping-cars entre particuliers Yescapa et la communauté européenne Camperisti italiani. Les 500 adhérents (à l’heure actuelle) peuvent s’arrêter chez les quelque 150 accueillants membres du réseau. A la clé, une nuit aux pieds du Vésuve au sein de l’entreprise viticole  La cantina del Vesuvio, visiter les caves, déguster leur production de Lacryma Christi del Vesuvio et se faire accompagner pour une excursion sur le volcan. En Vénétie, la somptueuse Villa Spinosa accueille les voyageurs au milieu des vignes et des collines, tout en offrant des visites guidées et des dégustations de ses crus.
Cet été, Pauline et sa famille rouleront quant à eux sur les routes d’Ombrie et des Marches, la destination de l’année selon le Lonely Planet.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !