Dimanche 19 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bac : l’Italie, un exemple pour la France

Par Emmanuelle Révillion | Publié le 13/12/2017 à 12:12 | Mis à jour le 13/12/2017 à 17:32
Photo : La réforme du baccalauréat français devrait prendre effet en 2021 / Flickr
Réforme bac france italie

Le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, souhaite s’appuyer sur le modèle italien pour réformer le baccalauréat français en intégrant une épreuve orale interdisciplinaire.

 

Dès 2021 les lycéens français ne passeront plus le baccalauréat comme on le connaît aujourd’hui. Une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, fermement défendue par le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer. Et ce dernier souhaiterait prendre exemple sur le Belpaese pour construire la nouvelle épreuve, en incluant notamment un grand oral interdisciplinaire calqué sur le modèle du colloquio italien.

L’objectif serait également de réduire les épreuves finales au nombre de quatre et de déterminer le reste des notes en s’appuyant sur le contrôle continu. Une façon de faire déjà adoptée en Italie. En effet, l’examen de la maturità, équivalent du baccalauréat français, se compose de trois épreuves écrites et de ce fameux grand oral.


Le colloquio italien

En Italie, le colloquio représente un poids considérable, soit 30% de la note finale. L’épreuve se déroule en trois temps. Aussi, elle commence avec la présentation d’un mini mémoire, réalisé par le candidat au cours de l’année sur le sujet de son choix. La commission, composée de sept jurys, pose ensuite des questions sur l’ensemble des matières étudiées en classe. Enfin, la dernière partie de l’examen consiste en une correction des épreuves écrites. L’objectif étant de confronter le candidat avec ses erreurs et de vérifier sa capacité à les corriger de lui-même.

Cependant, le Ministère de l’Éducation italien a confirmé en avril dernier que l’examen de la maturità et son épreuve orale feront eux-aussi l’objet d’une réforme en 2019. L’une des trois épreuves écrites disparaîtra et le colloquio sera quelque peu modifié, en laissant notamment moins de liberté au candidat dans le choix de son sujet de mémoire.

 

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet