L’inflation s’envole à 8% : les conséquences sur le panier de courses en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 03/07/2022 à 22:25 | Mis à jour le 03/07/2022 à 22:31
Photo : Unsplash @kevin-laminto
Une femme fait ses courses au supermarché kevin-laminto

L’inflation enregistre un nouveau record en Europe et en Italie où l’indice des prix a augmenté de 8% en juin. Il s’agit du plus haut pic enregistré après celui de janvier 1986. Et les plus fortes hausses concernent majoritairement les biens de première nécessité avec de lourdes conséquences sur le panier moyen de courses.

 

Le mois de juin enregistre un nouveau triste record avec l’inflation qui grimpe à 8% en un an en Italie (+1,2% par rapport à avril), d’après les prévisions préliminaires d’Eurostat. La moyenne de la zone euro est plus élevée encore, avec une augmentation de 8,6%. Deux pays sont particulièrement en difficulté : l’Espagne (+10%) et la Grèce (+12%), alors que l’inflation est plus contenue en France (+6,5%).

Encore une fois, l’inflation est principalement alimentée par la hausse des prix de l’énergie – en hausse de 41,9% en juin dans la zone euro. L’Italie est l’un des marchés qui subit le plus la hausse des prix de l’énergie, en croissance de 42,6% en mai et de 48,7% en juin.

Mais la hausse de l’inflation contribue également à l’accélération des prix alimentaires, qui ont augmenté de 9,6% en moyenne en Italie, contre 8,9% dans la zone euro. De quoi augmenter le ticket de caisse moyen de 8,3% en faisant ses courses d’après l’Institut national de la statistique (Istat). Et pour cause, la plupart des augmentations à deux chiffres concerne les biens de première nécessité. Parmi eux, l’huile a connu une hausse record de près de 70%, le beurre de 27,7%, la farine de 20,5%, les pâtes de 18,3%, le riz de 13,7%. Les produits frais sont aussi concernés puisque le prix du poisson a grimpé de 10,3%, les œufs de 13,6%, la glace de 13,4%, alors que celui des fruits a augmenté de 10,9% et les légumes de 11,8%.

 

Encore 3 milliards d’euros débloqués pour alléger les factures de gaz et électricité

Dans un nouveau décret signé jeudi dernier, le gouvernement a débloqué 3 milliards d’euros pour alléger l’impact de la flambée des coûts de l’énergie sur les factures des ménages et des entreprises. Sans cette intervention, l’augmentation des factures aurait de 45%, a précisé le premier ministre Mario Draghi. Jusqu’à maintenant, le gouvernement a débloqué au total 30 milliards d’euros.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale