Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LANGUE – La place de la francophonie en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 18/03/2014 à 23:45 | Mis à jour le 19/03/2014 à 07:14

A la veille de la journée internationale de la francophonie, les trois éditions italiennes de Milan, Rome et Turin souhaitent saluer les Français, les francophones et les francophiles d'Italie, tous unis par la langue de Molière, en dressant un panorama de la place du français dans la Péninsule.

19% des Italiens sont francophones
Le dernier dénombrement de l'Organisation Internationale de la Francophonie, réalisé en 2010, enregistre 220 millions de locuteurs du français dans le monde, répartis dans 75 pays qui placerait le français au 5e rang des langues les plus parlées. A elle seule, l'Europe compte 40% des francophones du monde. Elle occupe sans surprise la première place devant l'Afrique subsaharienne et l'Océanie.

Dans ce périmètre géographique, l'Italie tient une place particulière. D'une part car on estime à 19% la part de la population italienne francophone. L'Italie serait donc le pays le plus représentatif d'Europe en matière de francophonie. D'autre part, car elle est caractérisée par la particularité du Val d'Aoste. Région autonome, elle constitue une enclave francophone au sud-est du Mont-Blanc où le français est reconnu comme langue officielle. Avec ses presque 90.000 locuteurs, le Val d'Aoste est membre de l'Association internationale des régions francophones.

Autre particularité sur la langue française en Italie, le rapport d'information présidé par François Rochebloine et enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 22 janvier dernier dénonce la diminution du recours au français dans les instances du Conseil européen : plus de 90% des documents sont rédigés en anglais. Un chiffre qui varie selon la nationalité de la présidence. Ainsi, et paradoxalement, 16% des documents étaient en français sous la présidence française de 2008 contre 22% des textes sous la présidence italienne.

Apprendre le français en Italie. Comment ?
Le français est la deuxième langue étrangère enseignée en Italie en particulier dans le secondaire. De nombreux outils sont à la disposition des enseignants. Citons notamment le nouveau portail "Vizamonde" lancé en Afrique 2013 et adapté en Italie pour les professeurs enseignant en français dans les lycées bilingues. Composé de réseaux sociaux nationaux interconnectés, les enseignants peuvent y trouver une autre manière d'échanger, de mutualiser leurs bonnes pratiques et des ressources. Les personnes intéressées y trouveront notamment des informations sur le double diplôme EsaBac dont la liste des lycées EsaBac en Italie, le "Guide Admission Post Bac 2014" (attention dernier jour pour les inscriptions ce 20/03/14) et le "Guide pratique EsaBac".

De nombreux supports grand public sont aussi à la portée de tous. Citons notamment Culturetheque, la bibliothèque numérique en français qui propose des articles, des livres, des enregistrements audio et des vidéos. Mais aussi un certain nombre de medias qui surfe sur le biculturalisme ou le bilinguisme avec évidemment lepetitjournal.com qui chaque jour propose de l'information en français avec des sujets locaux ou nationaux, le tout jeune magazine en ligne bilingue Azzurramag, le cyber-magazine éducatif gratuit Bonjour de France ou bien encore le magazine papier Radici.

Autre spécificité de l'Italie en matière de francophonie : le nombre de chaires d'études francophones dans les universités italiennes qui témoignent de l'ouverture et de la sensibilité à ces littératures et de l'intérêt qu'il y a à les étudier comme le master Langues lettres entre l'Université Stendhal Grenoble 3 et l'Université de Padoue, mais aussi la présence à Aoste d'une des quatre antennes européennes de l'Institut pour l'étude de la francophonie et de la mondialisation, Iframond, créé à Lyon en 2001. Les trois autres étant en France (Lyon, Perpignan et Chambéry).

Le réseau français le plus dense d'Europe
Si l'Italie est francophile, c'est aussi grâce à un réseau particulièrement dense qui couvre l'ensemble du territoire italien avec notamment 5 instituts culturels (Rome, Milan, Florence, Naples et Palerme) 2 délégations culturelles à Bologne et Venise et 38 associations regroupées au sein du réseau d'Alliances françaises. Présentes sur 16 régions, les Alliances françaises d'Italie ont développé, en partenariat avec les collectivités locales, de nombreuses actions linguistiques et culturelles de réseau. C'est à Bologne, en 1946, que la première Alliance française en Italie fut créée. En plus de répondre à leur vocation première d'enseignement et de diffusion de la langue française au travers des cours reconnus par le ministère de l'Education nationale, elles proposent de nombreuses manifestations culturelles (expositions, conférences, spectacles et différentes manifestations liées aux livres et à l'écrit).

Par ailleurs, les italiens ont avec le temps également construit un réseau tout aussi dense d'associations culturelles pour la promotion de la langue et de la culture françaises : les Associazione Culturale Italo-Francese (ACIF) dont, pour n'en citer que quelques-unes :  Le LEND (Lingua E Nuova Didattica), L'ADILF (Associazione degli Insegnanti di lingua francese), L'ANILS (Associazione Nazionale Insegnanti Lingue Straniere) et le Le DO.RI.F (Centro di Documentazione e Ricerca per la Didattica della Lingua Francese nell'Università Italiana).

Sophie Her (Lepetitjournal.com de Milan) ? mercredi 19 mars 2014

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet