La croissance italienne en net recul en 2019

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 03/02/2020 à 21:40 | Mis à jour le 03/02/2020 à 21:43
Photo : La croissance italienne est la plus basse de l'UE en 2019 | pixabay @nickbar
croissance italie PIB

L’économie italienne a fortement ralenti fin 2019 et confirme la place de cancre de l’Italie dans la zone euro.

Le Produit intérieur brut italien a reculé de 0,3% au quatrième trimestre par rapport au précédent, a indiqué vendredi l’Institut national des statistiques (Istat). Résultat, en 2019, la croissance n’au augmenté que de 0,2%, un net recul par rapport au +0,8% de 2018, mais surtout par rapport à l’année 2017 qui avait connu une croissance de +1,7%.
Il s’agit de la plus faible croissance de l’Union européenne, même si l’istat précise qu’il ne s’agit que d’une première indication provisoire sur la moyenne annuelle. Le résultat définitif sera rendu public le 2 mars prochain.

En cause, un ralentissement général en Europe, qui affecte durement les exportations italiennes. Mais aussi un ralentissement des investissements de la part des entreprises italiennes qui préfèrent la prudence étant donné le contexte actuel.

La croissance limitée à 0,2% n’est toutefois pas une surprise. Le chiffre annoncé par l’Istat est conforme aux prévisions du gouvernement, mais en revanche supérieur à celles de la Commission européenne qui tablait sur +0,1%.

En 2020, l’Italie s’attend à un regain de croissance, estimée par le gouvernement à 0,6% de son PIB. La Commission européenne et le Fonds monétaire international se montrent quant à eux plus pessimistes. Selon eux, le PIB italien ne devrait progresser que de 0,4% (pour la Commission de l’UE) et de 0,5% pour le FMI, soit la plus basse de l’Union européenne.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale