L’Italie interdit les élevages d’animaux à fourrure

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 29/12/2021 à 17:20 | Mis à jour le 29/12/2021 à 17:43
des peaux d'animaux à fourrure étendues sur une table

A partir du 1er janvier 2022, les élevages destinés à la fourrure doivent fermer ou ont six mois pour s’adapter. La décision italienne est assortie de trois millions d’indemnisation.

 
Le Made in Italy ne produira plus de fourrure à compter du 1er janvier 2022. Renards, visons, chinchillas, ratons laveurs et toute autre espèce dont la fourrure est récoltée, ne pourront plus être élevés en captivité, ni abattus en Italie. Le Parlement italien a banni les élevages d’animaux à fourrure, en laissant six mois aux éleveurs déjà installés pour s’adapter. Trois millions d’euros ont été prévus pour les indemniser.

Une décision symbolique

L’interdiction est quasi symbolique dès lors qu’il n’existe plus que cinq fermes consacrées à la production de fourrure dans la Péninsule (en Lombardie, Emilie-Romagne et Abruzzes), dont certaines sont déjà fermées pour cause de foyers de Covid-19.
La décision italienne s’aligne sur celle de plusieurs pays européens. L’Autriche, la Belgique, la Norvège, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie notamment, ont déjà pris des mesures similaires. La France s’est montrée moins radicale. Pour l’heure, seul l’élevage de visons est interdit depuis novembre, dans le cadre de la loi contre la maltraitance animale.
Les opposants à la fermeture des élevages italiens, s’inquiètent toutefois du champ libre laissé aux fourrures provenant des pays privés de protocole, comme la Chine.

La fourrure animale boycottée par l’industrie de la mode

Avant que le législateur n’intervienne, la fourrure animale n’avait déjà plus le vent en poupe auprès des créateurs de mode et de la presse spécialisée. Début décembre, le magazine Elle a annoncé faire disparaître la fourrure animale de ses pages et de ses supports numériques pour « promouvoir une industrie de la mode plus humaine ». En septembre, le groupe Kering a annoncé vouloir éliminer la fourrure naturelle des collections de toutes ses marques. Avant Kering, Giorgio Armani, Prada, Michael Kors ou encore Burberry ont déjà renoncé.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale