EXPO - Autour de Modigliani, les Beaux et Damnés

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 27/02/2013 à 23:44 | Mis à jour le 18/12/2013 à 16:15

Le Palazzo Reale accueille la collection Netter sous le titre "Modigliani, Soutine e gli artisti maledetti". 120 tableaux de l'Ecole de Paris qui marquent la transition entre l'impressionnisme et l'art moderne.

Soutine peint par Modigliani, photo Palazzo Reale

Les Maudits de Montparnasse
On les appelait les "Maudits". En tête de liste "Modi", diminutif de Modigliani en assonance avec sa malédiction qui l'entrainera vers la mort à 36 ans en raison d'une mauvaise santé et à celle de sa femme, qui se jettera par la fenêtre par désespoir, enceinte de 9 mois. L'art, l'alcool, et l'âme tourmentée sont des éléments en commun qui réunissent à Paris ces jeunes artistes étrangers provenant en grande partie des pays de l'est. Pour la plupart de religion juive, ils ont échappé pour certains aux persécutions antisémites de la fin du XIX° dans leurs pays. Mais leur destin sera marqué par la misère, la fuite ou la maladie. Chaïm Soutine arrive de la Lituanie à pied dévoré par la vermine. Pinchus Krémène échappe lui aussi au pogroms russes mais comme tant d'autres devra fuir devant la montée du nazisme. Henri Epstein arrive sauf de Pologne en 1913 mais ne survivra pas à Auchwitz où il est déporté en 1944. Même sort pour Adolphe (Aizik) Feder. Moise Kisling de Cracovie,  "beau comme un dieu", devra fuir aux Etats-Unis. Isaac Anchter, "le mystique" lui, s'exilera en Suisse. Michel Kikoine à Toulouse. Eugène Ebiche connaîtra un sort meilleur de retour en patrie. Jean Zavado après avoir passé la guerre en Espagne, rentrera à Paris et a poursuivra son oeuvre en France jusqu'à sa mort. Tous ces noms, sont les compagnons d'infortune de l'italien et juif Amedeo Modigliani, autour duquel se rattachent  aussi des peintres français : les fauvistes André Derain et Maurice de Vlaminck ainsi que Suzanne Valadon et son fils Maurice Utrillo. Ce sont aussi tous les protégés du collectionneur juif Jonas Netter, le seul à croire en eux, et à qui l'on doit la richesse de cette exposition.

L'Ecole de Paris et Netter
Les historiens d'art ont donné le nom d'"Ecole de Paris" au courant mené par ces artistes étrangers du début de siècle à cheval entre l'impressionnisme et l'art moderne. Montparnasse ici remplace Montmartre. Et les ateliers de La Ruche, ceux du Bateau-Lavoir. Le nom de "Ruche" vient de la forme alvéolaire qu'a prise un ancien pavillon des vins de trois étages, recyclé en ateliers pour jeunes artistes sans ressources, où "bourdonne" encore aujourd'hui la créativité. Toutefois La Ruche n'est pas l'unique refuge des peintres de Montparnasse. Les tables des terrasses de La Rotonde, du Dôme, ou de la Coupole représentent une alternative dangereuse : les maudits s'y réunissent plus pour boire et se bagarrer que pour dessiner ou parler d'art. La légende raconte qu'un des nombreux tableaux qu'Utrillo échange contre sa liberté suite à une rixe, attire un jour le regard du collectionneur Jonas Netter, de passage au bureau de police. De là, il aurait été mis en contact avec Léopold Zborowski, poète polonais et marchand d'art qui lui présente les ?uvres des artistes de Montparnasse. Ensemble ils se dédieront à les faire connaître au grand public. 

"En définitive leur art n'est pas polonais, bulgare, russe, italien ou français, mais absolument original. Ils ont tout simplement trouvé à Paris les moyens expressifs qui traduisaient le mieux la vision, la sensualité et les rêves propres à chacun" conclut Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque de Paris et responsable de l'exposition.

Monica La Rivière (Lepetitjournal.com de Milan) - jeudi 28 février 2013

Info pratiques :
Lieu: Palazzo Reale, Piazza Duomo 12, Milan? jusqu'au 8 septembre 2013.

Horaires: mardi - dimanche: 9:30 - 19:30, lundi: 14:30 - 19:30, jeudi et samedi: 9:30 - 22:30

Retrouvez nos articles de la rubrique "Culture"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Milan !

 

 

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale