Madrid, 4e ville du monde où le prix des logements de luxe augmentera le plus en 2023

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 03/10/2022 à 15:00 | Mis à jour le 04/10/2022 à 11:43
maison de luxe à madrid

Avec plus de 4.000 logements d'une valeur supérieure à un million d'euros, la capitale d'Espagne consolide sa position de leader mondial de l'immobilier de luxe selon une étude de Knight Frank.

 

En dix ans, les prix des propriétés de luxe à Madrid ont augmenté de 45,5%. Et bien qu'en 2020 il y ait eu une baisse de 4% due au Covid, en 2021 ils se sont à nouveau stabilisés avec une augmentation de trois points de pourcentage. Aujourd'hui, les experts du cabinet de conseil immobilier prévoient une croissance encore plus forte, qui devrait être de 6% d'ici la fin de 2022 et de 6% supplémentaires d'ici la fin de 2023.

L'agence immobilière assure que la capitale de Madrid, qu'elle décrit comme "une oasis avec tout", possède une multitude d'attractions pour le public le plus exclusif

Madrid, juste derrière Miami, Los Angeles et Londres

Les données ont été compilées par la société immobilière Knight Frank, qui a analysé la situation et les tendances du marché de l'immobilier de luxe à Madrid. Par rapport aux 25 autres villes du monde qu'ils ont analysées, la capitale espagnole sera la quatrième ville la plus chère pour les maisons de luxe en 2023, derrière seulement Miami, Los Angeles et Londres, et elle est déjà la sixième ville la plus chère d'Europe (pour un million de dollars, on peut acheter 105,5 m²).

Presque 3.000 "riches" à Madrid

Knight Frank explique que Madrid abrite 2.903 personnes fortunées, ce qui place la ville au 23e rang mondial. L'agence immobilière assure que la capitale de Madrid, qu'elle décrit comme "une oasis avec tout", possède une multitude d'attractions pour le public le plus exclusif. Elle est décrite comme un "moteur économique", avec "une offre de loisirs variée, une gastronomie incomparable et un catalogue culturel inégalé", en plus d'un énorme multiculturalisme, d'un grand nombre d'hôtels cinq étoiles, d'événements sportifs de toutes sortes et de services de première classe.

De nombreux étrangers fortunés s'installent dans le district de Salamanca, notamment en provenance d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, fuyant la situation politique de leur pays

Répartition par district

Le portail immobilier Idealista recense pour sa part 40.295 maisons de luxe sur le marché dont le prix est supérieur à un million d'euros en Espagne. Parmi ceux-ci, 11,8 % se trouvent dans la province de Madrid, qui est la troisième du pays après Malaga et les îles Baléares. Parmi les résidences ultra-luxueuses, celles dont la valeur est supérieure à trois millions d'euros, la Communauté en compte 746, soit 9,6%.

4.735 maisons de luxe dans la région de Madrid

Sur les 4.735 maisons de luxe de la région de Madrid, 3.085 se trouvent dans la capitale, avec une répartition très inégale. Près de 80% des propriétés dont la valeur est supérieure à un million d'euros sont situés dans cinq districts: Salamanca (26,2%), Chamartín (15,1%), Chamberí (15%), Moncloa (13,7) et Centro (9,5). Parmi les résidences valant plus de trois millions d'euros, la répartition est similaire: Salamanca (33,90%), Moncloa (21,2%), Chamartín (18,60%), Hortaleza (10,6%) et Chamberí (8,50%). En revanche, Moratalaz, Puente de Vallecas, Usera, Vicálvaro, Villa de Vallecas et Villaverde n'ont aucun logement de luxe.

Little Caracas à Madrid

De nombreux étrangers fortunés s'installent dans le district de Salamanca, notamment en provenance d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, fuyant la situation politique de leur pays. Le quartier de Jorge Juan, de Goya et des environs est désormais connu par les experts immobiliers sous le nom de Little Caracas.

 

Globalement, pour l'année en cours, le cabinet international de conseil en immobilier prévoit une augmentation moyenne des prix des résidences "premium" de 4,4%. Cela représente une réduction de 1,7% par rapport aux prévisions de Knight Frank au début de l'année. Cette variation est due au fait qu'il s'attend à ce que 11 des 25 villes analysées affichent un taux de croissance plus faible que celui initialement prévu.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale