Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Présentéisme: 56% des entreprises espagnoles confrontées au phénomène

Par Camille Guil | Publié le 17/06/2018 à 19:27 | Mis à jour le 18/06/2018 à 11:29
Photo : CC0 Creative Commons
travail Espagne absentéisme

La semaine dernière, EAE Business School a publié une étude intitulée "La productivité et la conciliation au travail". Y est effectuée une comparaison internationale avec l'Espagne et les Communautés autonomes sur des phénomènes comme l'absentéisme, la présence et la productivité relatives aux heures de travail : la journée de travail, la flexibilité des horaires et l'équilibre du développement de la personne. 

 

Au sein de l'Union européenne, le rapport révèle que la Grèce est le pays dans lequel on travaille le plus : 2.035 heures par an. Alors qu'au contraire, l'Allemagne (1.363 heures), suivie du Danemark (1.363 heures) et la Norvège (1.424 heures) sont les pays dans lesquels il y a le moins d'heures travaillées.


Au niveau mondial, ce sont dans les pays d'Amérique latine où il y a le plus d'heures travaillées, comme au Mexique, qui domine le classement avec 2.255 heures et le Costa Rica avec 2.212 heures. En ce qui concerne les travailleurs espagnols, une personne travaille en moyenne 1.695 heures par an.


Absentéisme en Espagne (et "présentéisme")

Le rapport de l'EAE souligne que 56% des entreprises espagnoles reconnaissent devoir faire face à des situations de "présentéisme". Ce phénomène consiste à passer de longues heures sur son lieu de travail sans forcément... travailler et qui illustre le problème de valoriser les employés en fonction du temps passé dans l'entreprise, et non en fonction de leur productivité. L'autre phénomène qui est observé est celui de l'absentéisme. Lors du dernier trimestre de 2017, en Espagne, 247.000 personnes n'ont pas été présentes à leur poste de travail, sans pour autant être en congé maladie ou avoir d'autres justifications. Cela représente 1,3% des travailleurs espagnols.

Si l'on prend en compte les personnes qui ne se présentent pas à leur poste de travail, mais en justifiant leur absence, l'étude révèle qu'il manque chaque jour 557.000 personnes. Au total ce sont plus de 820.000 travailleurs qui ne se présentent pas à leur poste quotidiennement, ce qui implique un coût annuel de 50 milliards et 200 millions d'euros aux entreprises espagnoles.
Lors de la crise économique, on a assisté à une baisse de l'absentéisme, avec un taux de 4,1% en 2013 ; en 2014, il est monté à 4,4%, et en 2016 il était à 4,88%.


Heures travaillées et payées par les communautés autonomes

La Catalogne est la communauté autonome où l'on travaille le plus, avec un total annuel de 5.748.848 heures, suivie de l'Andalousie avec 4.809.887 heures. Le rapport démontre également que la différence entre heures travaillées et heures payées peut être significative, notamment en Extremadure où elle atteint 20,57%, suivie de Castille-La-Manche avec 20,07%. Dans la communauté de Madrid en revanche, cette différence est la moins importante (10,73%) d'Espagne, suivie du Pays Basque (13,76%) et de la Catalogne (14%).
En ce qui concerne l'absentéisme au travail, le Pays Basque, Castille et Léon et les Asturies sont les régions avec le plus d'absentéisme non justifié, le chiffre avoisinant les 5%, alors que ces absences sont le plus justifiées à La Rioja, en Castille-La-Manche, et dans la Communauté Valencienne, avec des chiffres en dessous de 4%.

Consulter l'étude ici.

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet