Où sont les supermarchés les plus et moins chers d'Espagne, selon l'OCU?

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 29/09/2022 à 15:13 | Mis à jour le 29/09/2022 à 15:13
Photo : Viki Mohamad
Une cliente regarde les articles dans les rayons du supermarché

L'inflation galopante et l'augmentation des coûts due à la crise énergétique ont entraîné la plus forte hausse des prix des supermarchés depuis des décennies. 

 

 

Tel est le constat de l'étude annuelle sur les supermarchés, effectuée chaque année par l'Organisation des consommateurs et des usagers (OCU), dans laquelle elle analyse les prix pratiqués dans les différents supermarchés et indique où il est possible d'économiser le plus.

La plus forte hausse en 34 ans

Pour la première fois depuis que l'OCU a réalisé cette étude -il y a 34 ans- tous les hyper et supermarchés, sans exception, ont augmenté leurs prix. Dia & Go et Mercadona sont ceux qui ont eu le plus grand impact, 17% et 16%, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont les plus chers. Ceux qui ont le moins augmenté leurs prix sont BM, Carrefour Express et Alimerka, avec des hausses d'environ 8%, même si, une fois encore, le fait qu'ils aient le moins augmenté leurs prix ne signifie pas qu'ils sont les moins chers.

Pour la première fois, les chaînes de magasins discount ne sont pas la meilleure option

Un panier type de 239 produits de base

Pour réaliser l'étude, 1.180 établissements dans 165 villes espagnoles et 28 supermarchés en ligne ont été visités. Au total, 173.392 prix ont été analysés à partir d'un panier d'achat conçu par l'organisation de consommateurs, qui se compose de 239 produits de différentes catégories habituellement présentes dans tous les garde-manger: produits frais, aliments emballés, produits d'hygiène personnelle et de nettoyage. Elle comprend à la fois les produits de marque du distributeur et ceux des fabricants. Trois types de paniers ont été élaborés: économique, de marque et frais. Aucun d'entre eux n'a été épargné par les augmentations.

Selon la ville et le magasin choisi pour remplir le charriot, l'économie annuelle peut atteindre plus de 3.500 euros. 

Une augmentation de 15,2% en un an

Ainsi, les prix de ce panier ont augmenté de 15,2 % depuis la dernière étude, soit la plus forte hausse depuis 34 ans. Ces augmentations concernent 95% des produits analysés. Depuis mai, selon l'OCU, les hausses se sont accélérées. Les commerces ont admis qu'ils ont dû augmenter les prix de leurs produits en raison de la hausse des coûts qu'ils ont subie, notamment les coûts énergétiques, mais ils disent avoir essayé de répercuter le moins possible ces augmentations et en avoir absorbé une partie, au détriment de leurs propres marges.

Dépense annuelle moyenne par ménage: 5568 euros

La dépense annuelle moyenne par ménage pour ce panier de base est de 5.568 euros, mais selon la ville et le magasin choisi pour remplir le charriot, l'économie annuelle peut atteindre 3.529 euros. Il s'agit de l'économie maximale, bien que la moyenne soit de 994 euros, soit 7% de moins que l'année dernière. Cela est dû, selon l'étude de l'OCU, "à l'homogénéité des différents supermarchés".

Faire les courses dans l'Alcampo le moins cher d'Espagne coûterait 4.635 euros, et un peu plus de 8.500 euros à Sánchez Romero d'Arturo Soria

Les hypermarchés régionaux et nationaux sont le format de magasin le moins cher et, pour la première fois, les chaînes de magasins discount ne sont pas la meilleure option. Par chaînes, Alcampo est l'alternative la moins chère pour faire ses courses dans un total de 27 villes. Il est suivi par Mercadona, le moins cher dans 10 des lieux analysés, et Supeco, dans sept villes.

Le moins cher, Alcampo

Plus concrètement, le supermarché le moins cher d'Espagne est la chaîne Alcampo à Coia, Vigo. Comme dans les éditions précédentes de l'étude, Sánchez Romero à Arturo Soria, Madrid, est une fois de plus le plus cher du pays. Faire les courses (le panier moyen conçu par l'OCU) dans l'Alcampo le moins cher, de Vigo, coûterait 4.635 euros, et un peu plus de 8.500 euros à Sánchez Romero d'Arturo Soria.

Produits les plus chers

Par villes, les moins chères sont Vigo et Ciudad Real, et les plus chères sont Palma de Majorque, Gérone, Barcelone et Madrid. Par chaînes de mgasins, les moins chères sont Tifer, Supermercados Dani et Family Cash au niveau national. Les plus chers sont, en plus de Sánchez Romero, Ulabox, Nova et Amazon.

Les bananes, dont le prix le plus bas est de 0,99 euros dans un supermarché d'Elche, coûtent 4 euros à Badalona

Les produits qui ont le plus augmenté sont l'huile de tournesol (118%), les madeleines et la margarine (75%), les bananes (64%), les macaronis (56%), l'huile d'olive (53%), la farine de blé (50%) et les œufs (47%). Peu sont épargnés par les hausses, comme le shampooing, et certains fruits tels que l'avocat et le kiwi, avec des baisses respectives de 5%, 10% et 6%.

 

La disparité des prix peut être illustrée par plusieurs exemples. La margarine la moins chère coûte 0,79 euros à Valladolid et la plus chère, 3,17 euros à Saragosse. Il en va de même pour les bananes, dont le prix le plus bas est de 0,99 euros dans un supermarché d'Elche, alors qu'elles coûtent 4 euros à Badalona. À Madrid, choisir le bon endroit permet d'économiser plus de 3.500 euros par an, mais dans des villes comme Cuenca ou Ségovie, par exemple, les prix sont un peu plus uniformes et les économies annuelles sont de seulement 485 et 500 euros respectivement.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale