Jeudi 23 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Maroc / Espagne: 11 accords de coopération bilatérale

Par Victoria Philippe | Publié le 18/02/2019 à 15:30 | Mis à jour le 19/02/2019 à 10:05
Photo : © Casa de S.M. el Rey
espagne maroc

Le roi Mohammed VI, accompagné du prince héritier Moulay El Hassan et du prince Moulay Rachid, et le souverain d’Espagne, le roi Felipe VI, ont présidé, mercredi 13 février, au palais des hôtes à Rabat, la cérémonie de signature de 11 accords de coopération bilatérale. Relatifs à plusieurs domaines, ces accords visent à donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération hispano-marocaines.

 

Ces accords, qui ont pour but de donner une nouvelle impulsion aux relations de coopération hispano-marocaines, témoignent de l’importance et de la qualité des relations bilatérales, ainsi que de la volonté des deux souverains, le roi Mohammed VI et le roi Don Felipe VI, de consolider le partenariat stratégique multidimensionnel qui lie les deux pays voisins et amis.

Rabat et Madrid s'engagent notamment à établir un "partenariat stratégique" dans plusieurs domaines : énergie, lutte contre la criminalité, développement d'une troisième interconnexion électrique Maroc-Espagne.

Un mémorandum d'entente pour l'organisation d'une exposition à Madrid sur les collections royales des deux pays a également été paraphé, tandis que l'Espagne a finalisé la "donation irrévocable" au Maroc du théâtre Cervantès de Tanger.

Ce partenariat englobe trois sphères d’action, à savoir le dialogue politique et sécuritaire, le dialogue économique et le dialogue culturel, éducatif et humain.

 


Coordination du renforcement des relations entre le Maroc et l’Union européenne

Concernant le dialogue politique et sécuritaire, le mémorandum d’entente prévoit la mise en place d’un Conseil du partenariat stratégique global, présidé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, et qui constituera un cadre pour le maintien d’un dialogue politique permanent sur toutes les questions bilatérales, notamment la coordination en vue du renforcement des relations privilégiées entre le Maroc et l’Union européenne.

Dans le cadre du dialogue culturel, éducatif et humain, le Maroc et l’Espagne s’engagent à entamer une réflexion sur la mise en place d’une entité chargée de la promotion de l’action culturelle, en vue de renforcer, en particulier, la coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la recherche, de la science et de la technologie, ainsi que d’encourager le transfert de technologies à travers la réalisation de projets de recherche communs ; mais aussi de promouvoir des liens humains et culturels entre les peuples marocain et espagnol, notamment la jeunesse, la facilitation de la mobilité entre les deux pays, la consolidation des contacts entre leurs sociétés civiles ainsi que des échanges entre les médias et journalistes.


L'Espagne est le premier partenaire commercial 

Un "Conseil économique" hispano-marocain s’est tenu le jeudi 14 février. L'Espagne est le premier partenaire commercial avec des flux commerciaux dépassant les 12 milliards d'euros en 2018 selon l'agence de presse officielle marocaine MAP. Elle était le premier client du Maroc en 2017 dont elle a absorbé 23,7% des exportations.

La ministre de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, a participé à la réunion du Conseil économique Maroc-Espagne, le jeudi 14 février, la première depuis sa création en 2013. 

Le Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES) est un instrument qui vise à promouvoir la collaboration commerciale bilatérale et à renforcer les relations commerciales avec le Maroc, en tant que passerelle vers l’Afrique. Reyes Maroto a offert la collaboration de l'Espagne au processus de modernisation de l'économie et des institutions qui ont initié les autorités marocaines. Elle a également souligné l'engagement des entreprises espagnoles au Maroc, où elles exportent, importent et produisent davantage. Le Maroc est le deuxième marché d'exportation en dehors de l'UE et compte plus de 600 entreprises espagnoles à vocation permanente.

La ministre de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme les a également encouragés à continuer à investir et à œuvrer pour l'internationalisation de leurs entreprises. "Il est temps de regarder au-delà, de définir de nouveaux domaines de coopération économique et commerciale et de l'étendre au continent africain, pour lequel nous pouvons compter sur le positionnement stratégique du Maroc en tant que plateforme pour l'Afrique", a-t-elle souligné.

Le CEMAES est le résultat de l'accord de collaboration signé lors de la visite du roi Juan Carlos I au Maroc en 2013. La Confédération espagnole des organisations d'entreprises (CEOE) et son homologue marocain (CGEM) ont signé l'accord à Rabat. Son objectif était de favoriser les investissements, la coopération et le rapprochement entre entreprises espagnoles et marocaines. En novembre 2015, le CEMAES a été présenté au roi d'Espagne, mais ne s'était pas encore réuni jusqu'à aujourd'hui.


Renforcement des capacités d'interconnexion électrique 

Le Ministère de la transition écologique et le Ministère marocain de l'énergie, des mines et du développement durable ont signé deux protocoles d'accord. Le premier mémorandum concerne "le développement d'une troisième interconnexion électrique". Dans le document, les deux pays reconnaissent que le renforcement des capacités d'interconnexion électrique peut contribuer à renforcer leurs stratégies de développement des énergies renouvelables et à augmenter le volume des échanges.

Il souligne également l'importance de développer des interconnexions électriques qui renforcent la sécurité d'approvisionnement, en favorisant l'expansion de la dimension géographique de la localisation des énergies renouvelables.

Le deuxième protocole d’accord reflète la volonté des deux pays de coopérer dans le domaine de l'énergie, en faveur du développement économique et de la création d'industries et d'emplois. 

Pour préparer le lancement du partenariat, le Comité de partenariat pour l’énergie (CAE) sera créé, coprésidé par les responsables du Ministère de la transition écologique et du Ministère de l’énergie, des mines et du développement durable du Maroc. 

Le CAE créera, à son tour, un groupe de travail mixte qui discutera des problèmes qui affectent l’intégration des réseaux et des marchés de l’énergie, le développement des énergies renouvelables, l’économie et l’efficacité énergétique.

Les propositions et les recommandations présentées par le groupe mixte serviront de base au CAE pour préparer une feuille de route qui fera l'objet de l'accord gouvernemental de partenariat stratégique. La première réunion du CAE est prévue dans trois mois.

Nous vous recommandons

victoria philippe

Victoria Philippe

Étudiante et stagiaire en journalisme, elle a déjà travaillé pour deux médias francophones à Beyrouth. Avec des affinités culture et société, elle est passionnée de photographie et photojournalisme.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Quels sont les meilleurs vins du monde ?

Le plus grand concours viticole du monde vient de rendre son verdict. Parmi les milliers de vins en compétition, seuls 50 ont reçu le titre très prisé « Best in Show ». Les vins français figurent-ils

Sur le même sujet