Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Croissance espagnole: la plus basse depuis 2014

Par Mathilde Dumur | Publié le 03/02/2019 à 12:20 | Mis à jour le 03/02/2019 à 12:26
Photo : INE
pib espagne

Le ralentissement de la croissance s’intensifie, et le Produit Intérieur Brut a connu sa pire évolution depuis 2014, avec une augmentation de 2,5% en termes de volume. La ministre de l’Économie et de l’Entreprise, Nadia Calviño affirme cependant que ce n’est pas "préoccupant".

 

Le gouvernement avait estimé une croissance du PIB à 2,6% pour l’année 2018, elle est finalement de 2,5% selon L’Institut National de Statistiques d’Espagne. En 2015, la croissance du Produit Intérieur Brut avait atteint son plus haut résultat, avec une croissance de 3,6%. Depuis c’est le ralentissemen,t jusqu’à cette année encore où l'indice a atteint son plus bas niveau depuis 2014. Contrairement au gouvernement, la Banque d’Espagne et le FMI avait bien prévu ce taux de croissance. Selon la ministre de l’Économie et de l’Entreprise, ce n’est cependant pas "préoccupant", "il est normal dans un cycle économique de voir la croissance se modérer peu à peu, après le résultat maximum que nous avons obtenu en 2015". Dans l’ensemble de l’année 2018, le PIB en prix courant s’est établi à 1.206 milliards d’euros, après avoir accumulé entre 2017 et 2018 une avance interannuelle de 2,4%, principalement grâce à la consommation interne, qui a apporté 2,7 points à la croissance.

 

 

 

Le dernier trimestre 2018, le PIB espagnol a augmenté de 0,7% par rapport au précédent trimestre, un résultat encourageant pour cette année 2019. Dans la zone Euro, la croissance a été de 0,2% au même trimestre. Un résultat très bas qui s’explique notamment par la situation de crise en Italie et les gilets jaunes en France. Sur 2018, la croissance espagnole reste supérieure à celle de l'ensemble de l'Union.


Une croissance de 3% pour l’emploi

Une bonne nouvelle du côté du travail. L’emploi a augmenté de 3% en 2018, soit la croissance la plus élevée depuis ces trois dernières années. D’après le ministère de l’Économie et de l’Entreprise, le chômage a diminué, avec plus de 462.000 de postes créés, et est donc passé à un taux de 14,45%, avec encore 3.304.300 de chômeurs. De plus, 355.400 foyers sont désormais des ménages avec tous leurs actifs qui travaillent, et le nombre de ménages avec tous leurs actifs au chômage a diminué de 157.100.

Nadia Calviño affirme qu’il faut "continuer à aspirer à réduire le taux de chômage et à créer plus d’emplois, mais ces chiffres sont remarquables et supérieurs aux autres chiffres du passé". Les secteurs qui recrutent le plus sont les Services, avec 428.100 de postes créés, suivis par la Construction (136.300 postes créés) et l’Agriculture (4.900 créés). Géographiquement, l’Andalousie a connu une belle évolution, avec 118.600 nouveaux employés, de même qu’à Madrid (108.600 nouveaux employés) et la Catalogne (75.000 nouveaux employés). Dans ces créations d’emplois, une note positive de plus : pas d’inégalité ; presque autant d’hommes que de femmes ont été embauchés en 2018, avec un taux de croissance respectif de 3% et 2,9%.

 

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Louis lun 25/02/2019 - 10:12

En France on rêverait d'avoir une telle croissance!

Répondre

Que faire à Madrid ?

Barcelone Appercu
TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Vivre à Madrid

TRADITIONS

Le plaisir d’être "de rodriguez" à Madrid en août

"Estar de rodriguez" est une expression qui se réfère aux maris, souvent pères de famille, qui restent à la ville l’été lorsque que leurs femmes et enfants sont au "pueblo" ou au bord de mer.

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...

Sur le même sujet