Le savoir-faire espagnol fait avancer la science

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 01/08/2022 à 15:00 | Mis à jour le 03/08/2022 à 05:03
Photo : Une femme aveugle retrouve la vue / Universidad Miguel Hernández
femme aveugle retrouve la vue

L'innovation scientifique espagnole a poussé les chercheurs nationaux à faire de grandes découvertes en 2021.

 

La science espagnole est reconnue dans le monde entier pour ses prouesses en recherche médicale, écologique ou technologique. Voici une sélection de quelques-unes des avancées scientifiques espagnoles les plus remarquables réalisées sur les douze derniers mois.

Un implant cérébral pour la cécité

En novembre 2021, une équipe de chercheurs espagnols a obtenu des résultats très encourageants pour le développement d'une neuroprothèse visuelle pouvant aider les personnes aveugles ou malvoyantes. Cette découverte a permis à une patiente de 57 ans totalement aveugle de pouvoir distinguer des formes et des lettres, grâce à la mise en place d'un implant cérébral novateur. Cet implant cérébral utilise des microélectrodes intra-corticales, et il est capable d'induire la perception de formes et de lettres chez une personne aveugle en stimulant directement le cortex cérébral du patient.

Un squelette articulé pour enfant

Une équipe de scientifiques, avec à sa tête la chercheuse et ingénieure espagnole Elena García Armada, a mis au point un squelette extérieur spécifiquement dessiné pour les enfants atteints d'atrophie musculaire ou de paralysie cérébrale. La structure, développée par le CSIC et la marque Marsi Bionics, est confectionnée en aluminium et en titane, et peut interpréter l'intention de mouvement du patient et d'y répondre correctement. L'innovation robotique a reçu la certification de l'Agence européenne du médicament, ce qui permet sa distribution commerciale à l'international dans les hôpitaux et les cliniques de rééducation.

Quatre vaccins et des cachets contre le Coronavirus

Les chercheurs espagnols sont lancés dans une bataille pour mettre au point des vaccins contre le coronavirus Sars-CoV-2 qui pourraient être validés par l'agence européenne du médicament et être lancés sur le marché en 2022. Les chercheurs du CSIC (Consejo Superior de Investigaciones Científicas- Conseil supérieur des recherches scientifiques) travaillent actuellement sur le développement de trois formules : les vaccins Esteban, Enjuanes et Larraga, qui n'ont pas encore reçu les autorisations nécessaires pour réaliser des tests cliniques sur les humains. Enfin, le vaccin Hipra, développé par l'entreprise du même nom, est un vaccin à protéines recombinantes qui a reçu l'aval pour effectuer les tests de phase 3, et pourrait être commercialisé courant 2022 si les résultats sont concluants.

Avancées de la recherche pour les malades de Parkinson

Durant plusieurs dizaines d'années, l'ensemble de la communauté scientifique considérait que la maladie de Parkinson était causée par un manque de dopamine dans les axones des neurones, entrainant une altération du contrôle des mouvements du patient de manière irréversible. Mais en 2021, la chercheuse andalouse Patricia González a révolutionné le paysage scientifique établi depuis des décennies en découvrant que les effets de Parkinson n'étaient pas nécessairement irréversibles. Une découverte qui ouvre ainsi la porte à la possibilité de futurs traitements thérapeutiques permettant de récupérer un fonctionnement correct des neurones. Selon l'étude menée, les neurones affectées par la maladie ne mourraient pas mais perdraient en réalité certaines de leurs propriétés ; pour que les symptômes moteurs de cette maladie apparaissent, un manque de dopamine est nécessaire à la fois dans les axones et le corps des neurones.

 

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com - Espagne)

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale