Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INFOS PRATIQUES – Les aéroports de Madrid

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 03/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 29/07/2017 à 09:50

Prendre l'avion à Madrid, contrairement à d'autres grandes villes, n'est pas bien sorcier. La capitale dispose de trois aéroports (dont le plus important est celui de Barajas) qui desservent des destinations dans le monde entier. Voici un petit résumé pratique des aéroports de Madrid : où sont-ils, comment y accéder, où garer sa voiture ? Toutes les réponses ici.

L'aéroport Adolfo Suárez de Madrid-Barajas (photo CC Usien) :
C'est l'aéroport le plus important d'Espagne et le 4e d'Europe, situé à 13 kilomètres au Nord de la capitale. Il est géré par l'entreprise publique AENA comme la plupart des aéroports d'Espagne.

Il dispose de quatre terminaux, donc le plus récent, le T4, a ouvert en 2006.
T1 : terminal international, il reçoit des vols d'Air Europa, Delta Airlines, US Airways, Turkish Airlines, des compagnies d'Amérique du Sud (Argentine, Cuba, Bolivie), d'Asie (Thai Airways), du Maghreb (Tunisair, Egyptair) et des compagnies low-cost Easyjet et Ryanair.
T2 : terminal des vols nationaux et de l'intérieur de l'espace Schengen (Air France, Lufthansa, Alitalia, Swiss Airlines, Brussels Airlines).
T3 : ses activités sont intégrées dans celles du T2. Il apporte 11 comptoirs et 20 portes d'embarquement supplémentaires.
T4 : il abrite la base logistique de la compagnie Iberia Airlines, qui est donc responsable de 60% du trafic avec ses filiales (Air Nostrum) et ses partenaires (British Airways, American Airlines) et d'autres compagnies internationales (Air Algérie, Air Berlin, Avianca, Emirates, Qatar Airways). Avec une capacité d'accueil de 70 millions de passagers et une zone commerciale de 19 magasins, le T4 est la nouvelle fierté de l'aéroport, bien qu'ayant coûté l'équivalent de 5 milliards d'euros à la ville. Le terminal satellite T4S sert pour les vols internationaux des compagnies qui utilisent le T4.
Le T4 est situé un peu à l'écart des autres terminaux, il faut prendre un bus (et le train souterrain, pour le T4S) pour y accéder. Compter également une station de métro en plus.

Comment aller d'un terminal à un autre ?
Il existe une navette gratuite, le bus tránsito, qui assure la connexion entre les terminaux. Il met environ 7 minutes pour aller du T1 au T4. Pour aller du T4 au T4S, il faut utiliser le train souterrain, gratuit lorsqu'on a une carte d'embarquement, qui dure 3 minutes.
Ces services sont accessibles 24h/24.
            
Comment accéder à l'aéroport ?
- Le métro : par la ligne 8 à partir de Nuevos Ministerios, jusqu'aux arrêts "Aeropuerto T1, T2, T3" ou "Aeropuerto T4." Le ticket est un peu plus cher, autour de 4 euros, le prix varie selon la station d'où on le prend. Les horaires sont ceux du métro de Madrid : de 6 h à 1h30 du matin.
- Le bus : les lignes 101, 822 et 824 desservent le T1, T2 et T3, et les lignes 827 et 828 amènent au T4. Les lignes 200 et Exprès Atocha-Cibeles-O'Donnell-Aeropuerto desservent les quatre terminaux. À la station de Nuevos Ministerios, 10 lignes assurent la connexion à l'aéroport : 7, 14, 27, 40, 147, 149, 150 et la ligne de Cercanías C1. Le prix du ticket est de 2,50 euros + le prix d'un ticket normal.
- Une ligne ferroviaire : la ligne de Cercanías C1 relie le T4 aux gares de la ville. Le service commence à 5h30 et s'achève à 0h15.
- Les taxis : il existe des tarifs fixes, 30 euros jusqu'au centre ville et 20 euros pour une course dans un secteur de 10 kilomètres autour de l'aéroport.

Se garer : il existe onze zones de parking, dont deux pour les longues distances et deux low-cost pour les petits budgets. Se renseigner sur le site d'aéroport.

L'aéroport dispose également de consignes pour les bagages (6 euros les deux premières heures, puis 10 euros par jour) et d'un réseau Wifi gratuit les quinze premières minutes (puis 5 euros la première demi-heure, 7,5 euros une heure et 15 euros pour 24 heures). Malgré tous ces aménagements, la fréquentation souffre d'une baisse de 22% depuis 2008, le nombre de voyageurs étant passé de 50,8 millions à 39,7 millions par an.

L'aéroport de Madrid Cuatro Vientos :
Le plus vieil aéroport d'Espagne est situé à 8 kilomètres au Sud du centre de la capitale. Cet aéroport n'accueille plus vraiment de passagers. Il se partage aujourd'hui entre services civils et militaires. C'est également ici que se trouve l'école de l'air, les services de l'État espagnol, et les entreprises impliquées dans la maintenance des avions. Ses usagers sont majoritairement les clients des écoles de pilote, les travailleurs aériens, les adhérents des aéroclubs et les passagers des vols d'État (policiers et militaires). Les Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid s'y sont déroulées en 2011, accueillant le Pape Benoit XVI et des millions de jeunes catholiques du monde entier.
Comment y accéder ?
Les lignes de bus 486 et 487, et le bus nocturne N802.

L'aéroport de Madrid Torrejón :
Situé à 22 kilomètres au Nord Est de Madrid, c'est l'aéroport militaire de la capitale. C'est ici que le Roi et les membres du gouvernement prennent l'avion lorsqu'ils utilisent les transports officiels de l'État. Pour leurs déplacements, ils disposent de deux Airbus A310 aménagés, de cinq Falcon 900 et de plusieurs hélicoptères. Il n'y a qu'une seule piste d'atterrissage, ainsi qu'une seule ligne de bus qui dessert l'aéroport à la ville de Torrejón, qui dispose d'ensuite d'une liaison à Madrid par train.

Les comparateurs de vols :
Comment trouver le vol le moins cher ? Voici une liste non-exhaustive des comparateurs de prix espagnols. Attention à toujours vérifier sur les prix le site des compagnies aériennes, les comparateurs ne sont pas toujours fiables à 100% mais constituent un moteur de recherche pratique.
Vuelos Baratos
Kayak
Skyscanner
Trabber
Vuelos Chollos

Voilà de quoi prendre l'avion tranquille !

Lison RABUEL (www.lepetitjournal.com - Espagne)
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu

Gabriel Badea-Päun, "Les peintres roumains et la France"

La saison France-Roumanie s'est achevée cette année, l'occasion de faire le point sur les lacunes que nous avons en France sur la culture roumaine et sur les liens qui unissent encore nos deux culture

Sur le même sujet