Édition internationale
  • 0
  • 0

Vaccin : Londres mauvaise élève de l’Angleterre

Une personne pressée traverse une pièce videUne personne pressée traverse une pièce vide
Andy Beales - Unsplash
Écrit par Elzéa Colomb
Publié le 17 juin 2021, mis à jour le 17 juin 2021

Boris Johnson s’est dit « préoccupé » du fait que le taux de vaccination au sein de la population londonienne soit inférieur à celui des autres régions de l’Angleterre. Malgré les 7 millions de doses administrées dans la capitale, des inquiétudes subsistent. 55% des adultes y ont reçu leurs premières doses contre 73% dans le sud-ouest du pays. Ce taux descend à 34% en ce qui concerne les deux injections tandis qu’il atteint les 56% dans le quart sud-ouest du Royaume. Le médecin en chef de l'Angleterre, Chris Whitty, a déclaré que « certaines parties de la capitale ont un retard de 10% » vis-à-vis des vaccinations, et s'est engagé à « se battre » pour accroître ce pourcentage. À ce titre, quatre stades londoniens deviendront des centres de vaccination ce weekend.

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions