SOS, le dispositif qui vient en aide aux ressortissants français

Par Colin Porhel | Publié le 15/03/2021 à 15:21 | Mis à jour le 15/03/2021 à 15:30
Photo : Micheile Henderson - Unsplash
aide économique expatriés français

Mis en place dès le début de la crise du Covid-19 par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le dispositif du secours occasionnel de solidarité (SOS) est reconduit pour l’année 2021. L’année passée, il avait permis à plus de 200 familles ayant subi une perte de revenu de bénéficier d’une assistance financière.

 

Le montant de l’aide, qui s’élève à £171,90 pour un adulte seul ou un couple, sert à répondre aux dépenses de première nécessité. Un supplément de £114,60 par enfant à charge peut être demandé. Tous les ressortissants français du Royaume-Uni justifiant d’une perte de revenu due à la crise économique liée à la pandémie, et se trouvant dans une situation financière critique, sont éligibles au dispositif.

Comme en 2020, l’attribution du SOS reste conditionnée à l’envoi d’un dossier administratif comprenant le nom complet et le numéro d’inscription au Registre des Français établis hors de France de chaque membre du foyer, un justificatif de domicile daté de moins de trois mois, une preuve de perte de revenu en raison de la pandémie, ainsi que les derniers relevés de tous les comptes bancaires de la famille. Les pièces sont à envoyer par courriel à sos-covid.londres-cslt@diplomatie.gouv.fr.

Les personnes ayant déjà bénéficié du secours occasionnel de solidarité peuvent en demander son renouvellement en fournissant, chaque mois, une attestation sur l’honneur certifiant que leur situation n’a pas évolué, et tous les trimestres, le dernier relevé bancaire des membres du foyer.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale