TEST: 2269

Comment la « Revenge Dress » de Diana est toujours marquante, 27 ans plus tard

Par Margaux Audinet | Publié le 11/11/2021 à 16:51 | Mis à jour le 11/11/2021 à 17:01
Photo : Pxfuel
La princesse Diana en train de danser

Le 29 juin 1994, les souffles se sont coupés aux jardins de Kensington quand Lady Di est arrivée vêtue de sa fameuse « Revenge Dress ». 27 ans plus tard, elle est toujours gravée dans les esprits, pourquoi ?

 

Diana Spencer s’est mariée au Prince de Galles en juillet 1981. A cet instant, elle est devenue la princesse Diana, Lady Di, et était adulée de tous. Bien que son mariage avec le fils de la Reine ait connu de nombreux remous, l’opinion publique se souvient de ses prises de position plébiscitées et de ses tenues mémorables. Une en particulier est rentrée dans l’histoire : la Revenge Dress.

 

La « Revenge Dress », robe de la liberté et du courage

 

 

Nous sommes le 29 juin 1994 au Royaume-Uni. Alors que son mari, le Prince Charles, dévoilait dans une interview télévisée son adultère de longue date avec Camilla Parker-Bowles et leur séparation datant de deux ans, Diana décide de se présenter à la fête estivale de la galerie Serpentine. Malgré la situation, la Princesse de Galles garde la tête haute et fait même le choix risqué de changer de tenue. Pourtant, le créateur à l’origine de celle prévue pour l'événement avait d’ores et déjà annoncé qu’il habillerait Lady Di ce soir-là. Elle arrive ainsi aux jardins de Kensington vêtue d’une sublime bien que peu protocolaire robe noire, achetée lors d’une virée shopping avec son frère en 1991, qu’elle pensait ne jamais sortir de son placard. Cette pièce, rapidement baptisée la « Revenge Dress », est rentrée dans l’histoire. Dans un entretien accordé au Telegraph, une amie proche de la princesse a expliqué qu’elle « voulait simplement avoir l’air belle et qu'elle avait ce corps magnifique pour se mettre en valeur dans une superbe robe, c’était tout ».

Pourtant, la Revenge Dress est devenue un symbole de libération et d’affirmation, portée alors que le monde apprenait les mésaventures de son mariage princier. Selon le commissaire-priseur Kerry Taylor, « elle l’a portée au moment où le prince Charles confessait son adultère avec Camilla. Alors que certains se seraient dit ‘je ne peux pas faire face à cette soirée’, elle y est allée dans cette robe à couper le souffle. C’était une vraie déclaration ». Déclaration de quoi, au juste ? Par ce choix allant à l’encontre du protocole, Lady Di montrait son indépendance vis-à-vis du carcan que représentait à ses yeux la famille royale. Elle montrait à son mari ce qu’il laissait filer, tout en affirmant son courage face aux évènements traversés.

 

En 2022, la Revenge Dress réapparaîtra dans la saison 5 de The Crown

Il y a quelques jours, des photos du tournage de la prochaine saison de la série télévisée sur la famille royale ont fuité dans la presse. Les internautes ont ainsi pu découvrir une reproduction de la fameuse robe noire aux épaules dégagées, portée par Elizabeth Debicki qui interprètera Lady Di dans la saison 5 de The Crown.

 

 

Force est de constater que 27 ans après, la Revenge Dress est toujours d’une actualité brûlante. Symbole d’une princesse ayant marqué son époque et de valeurs qui lui étaient chères, on prête ainsi des « revenge looks » aux actrices et célébrités de nos jours, qui éblouissent les paparazzis après une rupture difficile, à l’image de Nicole Kidman retrouvant ses escarpins après s’être séparée de Tom Cruise, à qui elle n’était pas autorisée à faire de l’ombre en le surplombant. Des comptes Instagram vouent eux aussi un culte à la Princesse de Galles et relèvent ses looks les plus mémorables et marquants, comme @ladydirevengelooks. Maintenant, la relève semble assurée par Meghan Markle, dont la presse mondiale a fait ses choux gras sur ses tenues récentes. Lors du déplacement du duc et de la duchesse de Sussex au Royaume-Uni en 2020 - avant de quitter officiellement la famille royale - de nombreux parallèles ont été faits entre Meghan et Diana, dont les parcours s’entremêlent de diverses manières.

 

 

Sur le même sujet
Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale