« Remembrance Sunday » : une cérémonie solennelle mais sans public

Par Clara Grouzis | Publié le 09/11/2020 à 12:34 | Mis à jour le 16/11/2020 à 20:27
Photo : mattbuck -Wikimedia
remembrance Sunday reine cérémonie coquelicot

Ce dimanche 8 novembre, était célébré au Royaume-Uni, le « Remembrance Sunday », en souvenir des vétérans britanniques et du Commonwealth, des alliés qui se sont battus auprès de la Grande-Bretagne, et des hommes et femmes engagés dans les différents conflits. Malgré l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement, la cérémonie du « Remembrance Sunday » n’a pas été annulée. Ce dimanche, les membres de la famille royale, ainsi que le Premier ministre et le leader de l’opposition ont participé à une commémoration en petit comité à Londres. Habituellement, ce sont plus de 10 000 personnes qui se rendent dans le quartier du Whitehall en souvenir des anciens combattants. Mais cette année, seule une trentaine de vétérans de guerre a pu assister à la cérémonie, et la présence du public n’y était pas tolérée. La Reine Elisabeth II, vêtue de noir et des cinq coquelicots à la boutonnière s’est tenue solennellement depuis le balcon qui donne sur le Cenotaph, le mémorial inauguré par George V il y a un siècle. Dans tout le pays, chacun était appelé à observer les deux minutes de silence depuis son perron, et à porter le coquelicot.
En France, c’est l’armistice du 11 Novembre qui est commémoré en souvenir des soldats morts pour la France. Cette année, les célébrations auront aussi lieu en comité restreint, mais chacun peut porter, non pas le coquelicot, mais le bleuet à la boutonnière.

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale