Vendredi 27 novembre 2020

Réforme sur l’immigration au Royaume-Uni : ce qui va changer

Par Fiona Barrile | Publié le 20/02/2020 à 12:25 | Mis à jour le 20/02/2020 à 15:51
immigration Brexit visa

Une nouvelle réforme concernant l’immigration au Royaume-Uni a été révélée. Et celle-ci risque d’être plus problématique pour les Européens qui veulent s’installer.

 

Dans un peu plus de dix mois, le Royaume-Uni sera définitivement détaché de l’Europe. Cela implique des changements, notamment au niveau de l’immigration, Européenne ou non. Or, cette semaine, le gouvernement a révélé la réforme qu’il souhaite mettre en place sur tout le territoire britannique. En résumé ? Le pays va fermer ses frontières aux travailleurs ayant peu de compétences et qui ne savent pas parler anglais. Et quand on rentre dans le détail, cela n’est pas bien mieux…


Un système par points


Le gouvernement britannique souhaite utiliser le modèle d’immigration australien, qui fonctionne avec des points. Pour vivre au Royaume-Uni, il faudra donc acquérir 70 points. 50 seront obtenus si ces trois segments (essentiels) sont respectés :

-Le demandeur doit avoir une offre d’emploi sur le territoire britannique,

-Il doit avoir de grandes compétences

-Un bon niveau d’anglais est nécessaire.

Les offres d’emploi provenant des domaines de la restauration, de l’hôtellerie, de la santé et de l’agroalimentaire, ne seront pas prises en compte. En effet, les employés de ce type de secteurs seront considérés comme peu compétents. Les 20 points restant dépendront de la somme du salaire proposé (£25 600 minimum, sauf cas exceptionnels), du secteur de travail et du niveau d’éducation. Concernant les travailleurs indépendants, ils ne pourront pas venir exercer au Royaume-Uni sans offre d’emploi.


Quelques « avantages »


Malgré un système très sélectif et peu encourageant, certaines mesures actuelles ne seront pas modifiées et d’autres vont être améliorées. Tout d’abord, le salaire minimum accepté pourra descendre à £20 480, selon les compétences de la personne. Cela impliquera notamment les infirmiers, psychologues, danseurs classiques et ingénieurs civils. Concernant le diplôme nécessaire, le niveau du Baccalauréat sera suffisant, ce qui n’est pas le cas actuellement. Aussi, les personnes hautement qualifiées seront acceptées, même si elles n’ont pas d’offre d’emploi. Du côté des artistes et sportifs qui souhaiteront rentrer dans le pays pour des compétitions, auditions ou performances, leurs droits ne vont pas changer. Dans le secteur agricole, 10 000 emplois saisonniers seront ouverts aux migrants. Et dans le cadre des ententes sur la mobilité, 20 000 jeunes pourront venir chaque année. Pour finir, il sera possible de visiter le Royaume-Uni sans visa, pendant 6 mois. Néanmoins, durant cette période, il ne sera pas possible d’y travailler.

Nous vous recommandons

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.

Sur le même sujet