Reconnaissance faciale à Londres : 96 % d’erreurs

Par Jennifer Febvay | Publié le 17/05/2019 à 20:02 | Mis à jour le 17/05/2019 à 20:07
cctv reconnaissance faciale logiciel Londres police faux positifs erreurs 96%

À Londres, le logiciel de reconnaissance faciale utilisé par la police montre ses limites. D’après des tests menés dans la capitale entre 2016 et 2018, il s’est avéré que dans 96 % des cas le logiciel a abouti à des faux positifs.

Cela signifie que lorsque le système croit reconnaître et détecter une personne recherchée par la police, plus de neuf fois sur dix c’est une erreur. À ce jour, les procès qui ont découlé de ces méprises ont coûté plus de £222 000 à Londres et font l'objet d'une contestation judiciaire accompagnée d'une enquête distincte de la part du Commissaire à l'information.

Au delà de ces défaillances, cette technologie soulève également beaucoup de questions quant au respect de la vie privée et aux libertés individuelles. L’organisation Big Brother Watch appelle la police à abandonner la technologie.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale