Quelqu’un a parlé de « to do list » pour le confinement ?!

Par Clara Grouzis | Publié le 12/11/2020 à 15:29 | Mis à jour le 12/11/2020 à 15:43
Photo : Kelly Sikkema - unsplash
confinement coronavirus maison

Tout le monde le dit, le confinement c’est l’occasion de faire toutes ces choses qu’on ne fait jamais. On a tous cette fameuse liste, mais qui la complète vraiment ?

Je suis sûre que vous aussi, au début du premier confinement, vous avez fait une « to do list » comme on appelle ça, en bon anglophones . Enfin, une liste de choses à faire, vous avez compris ! Quand on nous a dit qu’on allait passer plusieurs semaines enfermés chez nous, on était plein d’enthousiasme. On s’est dit que c’était le moment de faire toutes ces choses que l’on ne prend jamais le temps de faire.

Ranger les placards, finir ce kit DIY qui est dans le placard (pas rangé) depuis 2017, tester la recette de gâteau que nous a envoyé notre collègue pour Noël dernier, regarder des films, écouter des podcasts, lire ce livre super intéressant que belle-maman nous a offert à Noël en 2018, enfin trier le bureau de notre ordinateur, faire un album photos des vacances de l’été dernier ( ah, le temps où on pouvait encore partir en vacances), repeindre la porte de la salle de bain, nettoyer la hotte qui ne l’a jamais été depuis que nous avons emménagé dans notre appartement il y a cinq ans, accrocher ce cadre dans le salon qui est posé au sol depuis que nous l’avons acheté, se débarrasser de toutes ces choses qu’on a accumulées dans la cave ou dans le garage, répondre aux e-mails de notre vieille amie qui pense, à force, qu’on est décédé, en profiter pour vider la corbeille de la boîte mail, … enfin, la liste pourrait ne jamais s’arrêter.

Sauf que, on ne va pas se mentir, qui a terminé cette liste ? Qui au moment du (premier) déconfinement avait coché (ou barré, chacun ses manies) la totalité des éléments de la liste ? Mieux encore, qui n’avait pas perdu sa liste ?

Et maintenant, l’histoire se répète. Est-ce que ce ne serait pas le moment de ressortir cette « to do list » ? Personnellement, j’ai envie d’en faire une plus réaliste. Depuis mars (avril ? je ne sais même plus), je traîne sur mes listes successives certains éléments de la fameuse liste de confinement. Trier mes photos. Ça va presque faire un an que le stockage de mon téléphone est plein parce que j’ai trop de photos. Et tous les jours, je repousse cette tâche de vider les photos de mon téléphone sur mon ordinateur. Non, ne me dîtes pas qu’il y qu’à moi que ça arrive…

Alors, ce deuxième confinement, c’est peut-être l’occasion de prendre en main sa « to do list » et de se donner de vrais objectifs (réalisables). Par exemple, moi, « Vider les photos de mon téléphone » sera le seul élément de cette nouvelle liste. C’est déjà très ambitieux, je sais. Prévoyez des petites tâches, à un rythme tranquille. Pour nettoyer la hotte, une semaine devrait suffir, pour le livre de belle-maman par contre, il faut espérer que le confinement dure six mois.

C’est fou cette tendance à la procrastination. Et alors j’ai remarqué que plus on a de temps pour faire quelque chose et plus on le repousse, jusqu’à ne plus avoir le temps du tout.

Alors moi ça me fait bien rire ces ambitieux qui prévoient de nettoyer, ranger et réaménager tout l’appartement pendant le reconfinement. J’attends de voir !

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale